Au lendemain d’une (énième) défaite de la NationalMannshaft aux portes d’une finale de grande compétition, les journaux allemands demandent la tête de son sélectionneur national. Si était adulé et intouchable jusqu’à maintenant, c’est grâce à une stabilité et une qualité technique qui lui ont justement joué des tours. Derrière, les italiens ont flairé le bon coup en faisant déjouer l’Allemagne avec un jeu latéral rapide et une conservation de balle épatante, orchestrés par un virtuose aux cheveux longs au doux prénom féminin (Andrea), comme s’amusait à le rappeler Bild. Le football allemand n’a pas de crainte à avoir, ses plus belles heures sont devant lui.

Sébastien Couix

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

Sébastien Couix
Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France
A lire dans Euro 2012, L'édito décalé
DSC02985


Si un jour on m'avait dit que j'assisterai à l'un des plus beaux matchs de l'Euro en pleine Pologne, je ...