Bientôt un mois que le mercato ait fermé ses portes dans le championnat français, c’est donc en toute évidence qu’un premier bilan pointe le bout de son nez après un gros mois de compétition. Entre la surprise marseillaise et la montée en puissance des parisiens, de petits clubs trustent les premiers rôles.

Ce mercato a été animé principalement par le PSG et je pense ne rien apprendre à personne. Paris possède une enveloppe budgétaire sans limite mais cela ne les a pas empêché de faire n’importe quoi. est sans doute l’un des meilleurs attaquants du monde, un vrai tueur de surface capable de faire basculer un match à lui seul, un joueur d’une autre dimension pour Paris. Son seul point faible, si on devait lui en trouver un, serait sûrement son âge et un ego particulièrement difficile à gérer.

A côté de ça, Paris s’est aussi offert le meilleur défenseur du monde, en la personne du brésilien Thiago Silva pour 42 millions d’euros, mais ce n’est pas forcement le meilleur coup de l’été parisien, en attendant l’arrivée de en provenance de Sao Paulo. Depuis qu’ils sont à la tête du club, les dirigeants qataris ne cessent de proclamer qu’ils souhaitent trouver le nouveau “Messi”. Pour cela il faut donc investir sur des joueurs prometteurs, de grand talent et jeunes avec une marge de progression importante.

Paris n’a pas encore trouvé le nouveau Messi pour autant mais peut être le nouveau Pirlo. Marco Verratti, 19 ans, bien connu de tout joueur d’une célèbre simulation d’entraineur de foot, fait donc ses premiers pas dans le championnat français et enchaîne les bonnes prestations. Sa qualité de passe et son abattage au milieu sont désormais reconnus et même soutenus par ses coéquipiers, Ibra y compris !

D’autres clubs ont réalisé d’excellentes affaires lors de ce mercato, à des prix plus réalistes et plus accessibles pour des clubs de Ligue 1

Ajaccio, qui avant de recruter le fameux international roumain Mutu, a d’abord enrôlé Ricardo Faty, un ancien espoir français de la génération 88, connu pour avoir participé à l’émission “à la Clairefontaine” avec la promotion de Diaby ou Ben Arfa. En fin de contrat à l’Aris, en Grèce, le frère de Jacques Faty a donc rejoint la Corse où il enchaîne les bonnes prestations, allant même jusqu’à inscrire son premier but contre Bordeaux ce week end.

L’autre recrutement “low cost” réussi est bien celui de l’Olympique Lyonnais. Sur le podium du championnat après 6 journées, malgré le départ de cadres comme Lloris ou encore Kallström, l’OL s’est renforcé avec l’excellent retour de . Alors que beaucoup ont pointé du doigt cette recrue comme étant un manque d’ambition, l’ancien joueur de Fulham, Tottenham ou encore Sunderland prouve qu’il n’a rien perdu de ses qualités de footballeur. Derrière, le départ de Cissokho a été compensé par l’arrivée de Monzon, un des meilleurs latéraux du championnat et un joueur particulièrement décisifs sur coups de pied arrêtés.

Quid des bonnes affaires du mercato français ?

Les Dalton

Si une palme du meilleur mercato réussi devait être décernée en ce début de championnat, elle irait sans hésitation au Football Club de Lorient. Le club entrainé par Christian Gourcuff a regardé les équipes qui sont descendues en Ligue 2 et a ensuite choisi de recruter le meilleur joueur d’Auxerre et le meilleur joueur de Dijon, . En plus de ça, Lorient a aussi fait le pari de donner une chance à l’ancien monégasque Ludovic Giuly, devenu indésirable sur le rocher. Sans oublier sa fameuse politique jeunesse qui s’est vu renforcée cette année par le jeune , récupéré dans la vente de Mvuemba à Lyon. L’équipe de Lorient joue les premiers rôles en ce début de championnat avec un Traoré auteur d’un mois de septembre flamboyant, comme l’année passée, espérons pour lui que ça dure cette saison …

En attendant, continuons d’observer ces recrues jusqu’au prochain mercato.

 FC Lorient> Voir toute l'actualité du club
 Paris Saint-Germain> Voir toute l'actualité du club
Julien Pauletto

Né ballon au pied tel Olivier Atton, mais sans son talent footbalistique, j'ai décidé de me consacrer à cette grande religion qu'est le football. Fidèle au poste (de télé) devant la messe chaque dimanche matin à 11h chantant la marseillaise.

Julien Pauletto
Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France
Partager cet article par email










Submit