Si un club devait être cité comme référence parmi les clubs européens les plus formateurs, le Dinamo Zagreb tiendrait une place de choix. Ces dernières années, le club croate a mis en place des règles draconiennes pour garder ce statut et perpétuer la tradition de formation des espoirs nationaux.

en est le premier témoin. le défenseur croate de 23 ans a écopé d’une amende de 100 000 euros pour avoir ouvert une canette de bière dans le bus du club en route pour un match obscure de coupe nationale contre NK Vrsar. Expulsé du bus par son entraîneur , Vida n’a pas participé à la rencontre de coupe remportée 3-0 par son équipe. Cette amende (excessive il faut avouer) serait le résultat du comportement non-professionnel de l’international croate aux 14 capes ces derniers mois. Le joueur et l’entraîneur n’étaient pas loin d’en venir aux mains sur le terrain pour une histoire de positionnement.

Ante Cacic est réputé en Croatie pour être particulièrement exigeant et ne tolérer aucune sortie de route. Il est l’un des premiers entraineurs du pays à avoir obtenu une licence Pro UEFA. Il a ainsi réussi à faire monter les clubs de la banlieue de Zagreb de Dubrava (1993) et de l’Inter Zapresic (2003) dans l’élite du football croate en attirant la crainte de ses propres joueurs.

En arrivant cet hiver, les joueurs du Dinamo Zagreb ont vite appris les routines de douches froides et levers à 6 heures du matin pour un footing aux aurores. Ante Cacic a aussi déclaré la guerre à l’alcool consommé en trop grande quantité par l’équipe à son goût. Bilan : doublé coupe-championnat pour la « bande à Cacic ». Cette mentalité colle parfaitement à l’image qu’essaie de donner le club : continuer à former qualitativement des dizaines de jeunes chaque année.

Dès le mois d’aout, Cacic n’avait pas hésité à faire payer (200 000€) à  et leurs sorties nocturnes imprévues peu avant un match important pour l’image du Dinamo Zagreb en tour préliminaire de Ligue des Champions. Eux aussi n’avaient pas pris part à ce match.

Dinamo Zagreb : la formation à tout prix

Zagreb gagne. Cacic content.

De l’intérêt de protéger les jeunes

Cette rigueur permet ainsi aux jeunes en formation de s’identifier et de progresser dans un climat plus sain. La dernière pépite en date,  (16 ans), bénéficie de ce contexte favorable qui lui vaut déjà la comparaison de « Nouveau Lukas Modric ». A 16 ans, il joue pour le Dinamo Zagreb U19 et la Croatie U17.

[pullquote]Halilovic meilleur que Messi ?[/pullquote]Doté d’une excellente frappe de balle du pied gauche, les observateurs pensent déjà qu’il représente le futur du football européen mais surtout croate. Les amateurs n’hésitent pas à ajouter une remarque particulièrement flâteuse : Halilovic est au moins aussi bon que à son âge. Le traitement aux hormones du meneur argentin l’empêche en effet de placer des frappes à longue distance, là où Alen Halilovic y arrive très facilement malgré son jeune âge. Bien sûr, les clubs du Real Madrid, Barcelone et Manchester se sont déjà penchés sur son cas. A-t-on besoin de le préciser ?

Sébastien Couix

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

Sébastien Couix
Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France
A lire dans Autres championnats
primul-super-jucator-produs-de-academie-asteapta-transferul-la-o-echipa-de-liga-hagi-sta-pe-o-mina-de_size1


Il y a quelques jours, nous vous parlions de Hristo Stoichkov de retour au CSKA Sofia. Une autre gloire refait parler ...