Après avoir passé en revue quelques bonnes recrues du mercato estival, il est temps dorénavant de s’intéresser aux joueurs qui déçoivent ou dont on attend plus dans leurs nouveaux clubs. De Martin à Lavezzi en passant par Congré, on analyse le marché.

Commençons par l’ancien Sochalien , qui a signé à Lille dès l’ouverture du marché des transferts. Pour le moment l’international français ne parvient pas à convaincre dans le nord et a perdu sa place en équipe de France. Il peine à trouver sa place dans l’effectif lillois, essayant d’échapper à l’étiquette de remplaçant d’ (à juste titre car n’évoluant pas dans le même registre que le Belge). Évènement encore plus difficile pour aider à son intégration, Marvin s’est blessé à l’adducteur gauche et son absence des terrains a été estimée à 3 semaines …

Nous avons longuement évoqué le Paris Saint Germain avec son recrutement haut de gamme très réussi. Pourtant nous pouvons pour le moment voir une petite ombre au tableau. En effet, le coéquipier de Lionel Messi en sélection argentine, , n’a rien montré lors de ses deux premiers mois au PSG. Pire, il a même récolté un carton rouge lors du match à Ajaccio. Pour le moment, ses prestations à Paris ne ressemblent pas à celles de ses dernières années à Naples et ne justifient donc pas le montant de son transfert s’élevant à 27 M d’€, hors bonus. Son appartement sur les Champs-Elysées, dont la location est prise en charge par le PSG, devrait pourtant lui fournir un contexte très favorable.

Venons en maintenant au champion en titre, Montpellier. Avec son recrutement qualifié de malin, ayant vu et rejoindre l’équipe de Nicollin, le champion semblait armé pour avoir une carte à jouer cette saison. Mounier étant convainquant pour le moment, ce n’est pas le cas de l’ancien toulousain Congré. Malgré sa polyvalence dans l’axe ou à droite de la défense, est montré du doigt pour des passages à vide qui ont coûté des points à son équipe et par la même occasion l’ont envoyé sur le banc. Cela fait un peu tâche pour la plus chère recrue de l’histoire du club…

Une autre recrue montpelliéraine peine à s’imposer. L’argentin Herrera, recruté pour succéder à sur le front de l’attaque, n’obtient pas la réussite escomptée. Son adaptation au championnat français est très lente et son style de jeu, très différent de celui de Giroud, bouleverse complètement la façon de jouer de son équipe.

Mercato de L1 : ils peinent à justifier leur transfert

Le retour à la réalité est dur au MHSC

 Lille OSC> Voir toute l'actualité du club
 Montpellier HSC> Voir toute l'actualité du club
 Paris Saint-Germain> Voir toute l'actualité du club
Julien Pauletto

Né ballon au pied tel Olivier Atton, mais sans son talent footbalistique, j'ai décidé de me consacrer à cette grande religion qu'est le football. Fidèle au poste (de télé) devant la messe chaque dimanche matin à 11h chantant la marseillaise.

Julien Pauletto
Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France
Partager cet article par email










Submit