2 victoires en 7 matches, 9 points au compteur, une dixième place au classement : les fans de Newcastle United font grise mine. On est pour le moment  loin des 50% de victoires de la saison dernière, achevée à une brillante 5ème place. Faut-il pour autant s’inquiéter pour  les Magpies ? Que la Toon Army (surnom des supporters de Newcastle) se rassure, les Magpies ne sont pas prêts de rendre les armes.

Un bilan comptable en trompe l’œil

Analysons plus en détail  ce bilan comptable plutôt médiocre : Newcastle a perdu 2 fois cette saison, à Chelsea et Manchester United, candidats plus qu’affirmés au titre de champion d’Angleterre. Tout sauf un affront, même si la défaite 3 à 0 concédée à domicile contre les Red Devils soulève quelques inquiétudes, nous y reviendrons plus tard. Newcastle a battu Norwich et Tottenham, adversaire direct pour une  place européenne en fin de saison, fait match nul à Everton, équipe surprise de ce début de saison. Certes, faire match nul à Reading et à domicile contre Aston Villa n’a rien de glorifiant mais n’a rien de honteux.

La continuité, un choix assumé qui a du sens

Quid de ce début de saison moyen ? Newcastle ne peut pas se cacher derrière les excuses avancée par la plupart des clubs en difficulté en ce début de saison, celle de l’intégration nécessaire des recrues, ou encore l’assimilation des nouveaux principes tactiques prônées par un nouvel entraîneur. En effet, Newcastle n’a pas fait de folies cet été : 9,3 millions d’euros pour Anita, le polyvalent international hollandais de 23 ans, capable de jouer aussi bien latéral que milieu défensif, en provenance de l’Ajax Amsterdam,  1,3 millions pour le très jeune milieu de Coventry (18 ans), ainsi que le recrutement du champenois , en fin de contrat.

Un seul renfort notable pour le noyau dur de l’équipe, et des paris pour l’avenir. Dans le sens des départs, aucune perte majeur : Leon Best et Fraser Foster ont permis au club de récupérer plus de 5 millions de livres sans s’affaiblir sportivement. Le fait majeur de ce mercato pour Newcastle, c’est qu’il n’y en ait pas eu : les joueurs majeurs de la saison dernière sont restés malgré l’intérêt de certains grands clubs, notamment pour et . Cette équipe a donc tout pour faire encore mieux que la saison dernière : un collectif bien huilé, un staff plus que jamais en place sur le banc des Magpies (Alan Pardew a prolongé récemment son contrat jusqu’en 2020 !), et surtout un an de plus pour des joueurs au combien talentueux : Ben Arfa (25 ans), qui semble arriver à maturité, tout comme les autres Demba Ba (27 ans), Papiss Cissé (27 ans), Yohan Cabaye (26 ans). La moyenne d’âge des 15 joueurs les plus utilisés (plus de trois matchs joués) par Alan Pardew en ce début de saison est de 26 ans, ce qui montre bien que cette équipe est sur la voie de la maturité.

Yohan Cabaye pas remis de son bel été, Demba Ba porte l’équipe à bout de bras

Les raisons de ce début de saison pas si poussif que ça, nous venons de le voir, sont ailleurs : tout d’abord, il est clair que certains joueurs, à l’instar de Papiss Cissé  et Yohann Cabaye, n’ont pas encore réellement lancé leur saison. Papiss Cissé, auteur de 13 buts en 13 matchs la saison dernière n’a pas encore débloqué son compteur buts cette saison. Yoann Cabaye, meilleur passeur de l’équipe la saison dernière (9 passes décisives) et qu’Alan Pardew considère comme le « cerveau de l’équipe » subit encore le contrecoup  de son bel été avec l’équipe de France. Ceci explique en partie les difficultés actuelles dans le jeu des Magpies, ce qui se traduit pour le moment par une Demba Ba-dépendance : déjà 6 buts pour le sénégalais, actuel meilleur buteur de la 1èreLeague,  celui-ci étant bien épaulé par un Hatem Ben Arfa lancé pour réaliser une grande saison (déjà 2 buts et une passe décisive à son actif).

Une défense perfectible affaiblie par les blessures

Certes, quelques incertitudes demeurent, notamment au niveau défensif : Newcastle n’a conservé sa cage inviolée qu’une seule fois depuis le début de saison, contre Norwich. Les blessures de et Coloccini peuvent en partie expliquer cette fébrilité défensive, mais on peut cependant se demander s’il ne manque pas un ou deux joueurs de niveau international à cette défense (à l’image de Mathieu Debuchy, courtisé cet été). Santon est encore jeune et perfectible, James Perch est un bon joueur mais n’a pas encore le niveau international, comme on a pu le constater lors du dernier match contre Manchester United.

CAN et League Europa : Les remplaçants doivent saisir leur chance

D’autre part, la League Europa s’est ajoutée au calendrier des Magpies cette saison, ce qui va mettre à rude épreuve la densité du banc, ou permettre aux jeunes talents de se révéler (à l’image de Gabriel Obertan, excellent lors du dernier match contre Bordeaux).

Demain,  tout supporter des Magpies qui se respecte sera un fervent supporter des Eléphants de Côte d’Ivoire, adversaire des Lions de la Teranga pour le compte des éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations : Papiss Cissé et Demba Ba, c’est tout simplement 57% des buts de Newcastle la saison dernière (avec  seulement 13 matchs joués pour Papiss Cissé).  Leur absence pourrait s’avérer des plus préjudiciables,  à moins de réaliser un gros coup lors du mercato d’hiver, à l’image du recrutement de Papiss Cissé l’hiver dernier. Serait alors seulement concerné par la CAN Cheikh Tioté, certes membre important du milieu de terrain des Magpies mais dont l’absence semble moins préjudiciable que celle de ses deux artificiers. Ceci ajouté à un banc qui apparaît déjà limité aussi bien en quantité qu’en qualité, les dirigeants seront bien obligés de dépenser cet hiver. On peut compter sur Alan Pardew pour gérer au mieux cette situation.

Les fans de Newcastle United peuvent être enthousiastes : rien se semble pouvoir arrêter la montée en puissance des Magpies cette saison et dans les années à venir. Surtout pas le nouveau contrat  de sponsoring signé avec la société Wonga pour une durée de 4 ans à partir de la saison prochaine et un montant de près de » 10 millions d’euros par saison, auquel s’ajoute 1,5 millions d’euros pour l’Academy (centre de formation du club).

Bref, la Toon Army n’a pas fini de chanter.

Newcastle United, des raisons de s’inquiéter ?

Demba Cissé et Papiss Ba

L'anecdote de la mort

Une frasque a quelque peu égratigné le début de saison de Newcastle. Quatre joueurs musulmans du club (Hatem Ben Arfa, Demba Ba, Papiss Cissé et Cheikh Tioté) ont en effet refusé de porter le maillot floqué du nouveau sponsor, une entreprise de crédit, contraire aux prérogatives de la religion.
 Newcastle United FC> Voir toute l'actualité du club
Kévin Quiniou

Footballeur émérite pendant plus de 10 ans et entraîneur de jeunes footballeurs de son club pendant 4 ans, reconverti dans le tennis de table. Fervent observateur de la ligue 1 et de la Premier League et passionné par l'actualité économique du football.

Kévin Quiniou
Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France
A lire dans Newcastle United FC
Ryan Tunnicliffe


Alors qu'en France, les paris sportifs sont extrêmement régulés, les britanniques ont fait le choix de la large palette de ...