Mardi dernier, le Sporting Club de Bastia annonçait la signature de , sans club depuis la fin de son contrat avec Nice. Vendredi dernier, , 4 fois champion de France avec l’Olympique Lyonnais, déclare partir tenter sa chance en Thaïlande pour trouver un club, à défaut de propositions dans l’Hexagone. Comme eux, chaque intersaison, de nombreux footballeurs professionnels sont laissés sur le carreau et sont encore aujourd’hui à la recherche d’un club.

En France, l’UNFP (syndicat des joueurs professionnels) en recense plus d’une centaine, avec dans ce nombre quelques étrangers évoluant en France depuis plusieurs années. Certains de ces joueurs, faute de propositions, sont contraints de mettre un terme à leur carrière (comme par exemple ), d’autres trouvent un point de chute dans les médias, à l’instar d’Edouard Cissé, devenu consultant pour Bein Sport. D’autres encore se retrouvent à jouer des championnats à l’autre bout de l’Europe, faute de propositions en France, comme Maxime Josse, l’ex-sochalien, qui a rejoint cet été le club bulgare du Litex Lovech.

Pourquoi tous ces footballeurs, même certains au palmarès fourni et au talent reconnu par tous, se retrouvent-ils dans cette situation difficile ? Parce qu’ils sont trop gourmands ? On peine à le croire. En effet, tous se disent  à l’écoute de n’importe quelle proposition assortie d’un challenge sportif intéressant. Il faut plutôt voir par-là les difficultés financières qui touchent la plupart des clubs professionnels, comme l’a démontré un marché des transferts très calme cet cet été, et la diminution du nombre de contrats pros dans chaque club, avec son lots de recalés, jeunes ou moins jeunes.

Pendant l’intersaison, certains de ces « chômeurs du football » participent à des stages organisés par l’UNFP et disputent des matchs amicaux contre des clubs professionnels. Cet été, ils ont notamment battu Troyes et Reims, deux clubs de Première Division. Mais qui sont ces chômeurs du football français ?

Footballeurs au chômage : la 21 ème équipe du championnat de France Vincent Fernandez
Gardien de but, 32 ans, 499 matchs professionnels à son actif. Formé à Châteauroux, passé par le PSG, Sochaux et Strasbourg, il était le gardien titulaire de la Berrichonne depuis 2004. Mais n’a pas été reconduit à la fin de la saison.  A 32 ans, il serait a minima une bonne doublure expérimentée pour n’importe quel club de Ligue 2.
Reynald Lemaître
Défenseur latéral, 29 ans, 137 matchs de Ligue 1. Formé au Stade Malherbe de Caen, à Nancy depuis 3 saisons, aligné 24 fois en championnat la saison dernière, il n’a pas été conservé par les Nancéens à l’intersaison. Il fait pourtant partie des bon latéraux de notre championnat, à la fois sûr défensivement et capable d’apporter offensivement. A le niveau pour être titulaire dans n’importe quel club de Ligue 2, voire plus haut. A bon entendeur.
Footballeurs au chômage : la 21 ème équipe du championnat de France
Footballeurs au chômage : la 21 ème équipe du championnat de France Djimi Traoré
Défenseur, 32 ans .Et oui, avoir gagné la Ligue des Champions et joué 141 matches avec Liverpool en 6 saisons (à l’époque où Liverpool appartenait encore au « Big 4 » anglais ) n’est pas une garantie pour trouver un club. Mais que faut-il donc alors. A 32 ans, celui qui a quand même disputé 20 rencontres avec l’OM l’an dernier n’a pas encore atteint l’âge de la retraite. Peut-être son CV a-t-il-fait penser à certains dirigeants français qu’il était inaccessible. Messieurs, n’hésitez pas, il est encore libre !
Abdoulaye Meïté
Défenseur central, 32 ans. L’ancien défenseur de l’OM (156 matchs en 5 saisons), passé depuis par Bolton, West Bromwich et Dijon, a, un peu à l’instar de Djimi Traoré, un bagage qui parle pour lui, avec notamment la finale de la coupe de l’UEFA disputée avec l’OM en 2004 et 49 sélections avec les Eléphants de Côte d’Ivoire. Certes plus forcément aussi performant que durant ses années olympiennes, il pourrait rendre bien des services à des défenses hexagonales. Le message est passé.
Footballeurs au chômage : la 21 ème équipe du championnat de France
Footballeurs au chômage : la 21 ème équipe du championnat de France Jérémy Berthod
Défenseur latéral, 28 ans. Tout simplement aberrant ! Comment un ancien international Espoirs, en pleine force de l’âge, avec 4 titres de champion de France à son palmarès, peut-il en arriver à partir en Thaïlande tenter sa chance pour décrocher un contrat ? Non prolongé à Auxerre pour alléger la masse salariale, oublié par les clubs de l’Hexagone, Jérémy Berthod risque de plus apparaître sur nos écrans de télévision avant un bon moment. Avis aux français : il n’est pas encore trop tard !
Djamel Aït Ben Idir
Milieu de terrain, 28 ans.  Avec ses 290 matchs professionnels derrière lui, le milieu marocain apparaît comme une valeur sûre de Ligue 2. Champion en 2008 avec le Havre, son club formateur, c’est le genre de joueur que tout club de Ligue 2 se soit de posséder : expérimenté, régulier, il est capable d’encadrer une équipe composée avant tout de jeunes et en déficit d’expérience, comme il en existe plusieurs en Ligue 2.
Footballeurs au chômage : la 21 ème équipe du championnat de France
Footballeurs au chômage : la 21 ème équipe du championnat de France Valéry Mézague
Milieu de terrain, 28 ans. Formé à Montpellier et promis à une grande carrière, ce franco-camerounais, finaliste de la Coupe des Confédérations avec les Lions Indomptables en 2003, voit sa progression stoppée par un accident de la route en juillet 2003 qui le laissera 3 jours dans le coma. Depuis, il a pas mal bourlingué (Portsmouth, Sochaux, Le Havre, Châteauroux, Vannes et Panetolikos) et a eu du mal à s’imposer. Le talent, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas, et Valéry Mézague est le genre de paris que tout club français pourrait être bien éclairé de tenter.
Sébastien Renouard
Milieu offensif,28 ans. Formé à Metz, ancien international Espoirs, il est comme Ait Ben Idir une valeur sûre de la Ligue 2. Plus de 200 matchs professionnels à son actif, il a déjà connu cette situation d’attente. L’an dernier, il avait dû attendre novembre pour trouver un club, en l’occurrence le Stade Lavallois (24 matchs et 2 buts la saison dernière).  Elu meilleur joueur de Ligue 2 du mois de mars 2011, il aurait sa place dans la plupart des équipes de Ligue 2. Souhaitons-lui le même destin que l’année dernière avec un contrat à la clef.
Footballeurs au chômage : la 21 ème équipe du championnat de France
Footballeurs au chômage : la 21 ème équipe du championnat de France Loris Arnaud
Attaquant, 25 ans. Cet ancien grand espoir du PSG n’a pas disputé le moindre match officiel en pro la saison dernière, cantonné à la CFA au PSG. Ce joueur d’appui mérite qu’on lui tende la main afin de véritablement démarrer une carrière qu’il espérait bien meilleure. Un club de Ligue 2 soucieux de redynamiser son attaque ferait bien de se pencher sur le cas de ce joueur avide de prouver qu’il a bel et bien le niveau du football professionnel.
Ireneusz Jelen
Attaquant, 31 ans. Tout le monde en Ligue 1 connaît l’international polonais (29 sélections), qui compte 5 saisons en Ligue 1 et 63 buts. Fragilisé par des blessures à répétition, non conservé par le LOSC en fin de saison dernière (quand on voit l’inefficacité lilloise en ce moment, on peut se demander s’il n’aurait pas eu son mot à dire dans l’effectif des Dogues),Jelen reste considéré comme un des bons attaquants du championnat français, après 2 saisons auxerroises à 14 buts à Ligue 1 (2008-2009 et 2009-2010). C’est un total qui ferait saliver la plupart des attaquants de l’élite.
Footballeurs au chômage : la 21 ème équipe du championnat de France
Footballeurs au chômage : la 21 ème équipe du championnat de France Mamadou Bagayoko
Attaquant, 33 ans. Bagayoko, c’est un nom que les habitués du football français sont habitués à retrouver (264 matchs professionnels en France au compteur).  S’il s’est quelque peu égaré ces 2 dernières saisons (dans le club grec du PAS Giannina puis à Doncaster en deuxième division anglaise), il n’en demeure pas moins un excellent point d’appui du saut de son mètre quatre-vingt-dix, et possède l’expérience nécessaire pour apporter de la sérénité à une attaque de Ligue 2

N’y-a-t-il pas parmi tous ces joueurs de quoi renforcer certains clubs de Ligue 1 et Ligue 2 ? Une telle équipe aurait en tout cas parfaitement sa place en Ligue 2. Souhaitons à tous ces joueurs de retrouver rapidement un club professionnel.

Sachez que tout club français peut à tout moment engager n’importe quel joueur libre de tout contrat. Messieurs les dirigeants, à vous de jouer !

Kévin Quiniou

Footballeur émérite pendant plus de 10 ans et entraîneur de jeunes footballeurs de son club pendant 4 ans, reconverti dans le tennis de table. Fervent observateur de la ligue 1 et de la Premier League et passionné par l'actualité économique du football.

Kévin Quiniou
Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France