PKFoot

Claude Puel, le syndrome de Stockholm du football français

Personne ne donnait cher de la peau de en début de la saison 2012/13. Arrivé sur la Côte d’Azur avec sa réputation de démolisseur de vestiaires et de forza du travail, l’ancien monégasque a emporté le fiston dans ses bagages, pour parait-il « appuyer l’équipe réserve » mais finalement titularisé en Ligue 1 quelques mois après. Claude confirme la tendance des clubs à rédemption, tels Bastia ou Montpellier, attachés à affirmer leur identité par un fonctionnement aux antipodes des valeurs traditionnelles. A voir l’accueil réservé par les supporters niçois à leur entraîneur au retour du derby contre Bastia, l’autocratie semble être le seul régime politique efficace dans le football moderne. s’en retournerait dans sa tombe.

Vous aimerez aussi