Après le capitaine (buteur) de l’US Quevilly il y a quelques semaines, rencontre avec un personnage incontournable du staff technique : David Fouquet.

Bonjour David et toutes nos félicitations pour le parcours en Coupe et pour l’obtention du DEF dernièrement, tout roule pour toi en ce moment ?

Oui c’est vrai que c’est une période faste pour moi en ce moment, il faut en profiter le temps que ça dure. On passe par des périodes blanches et des périodes noires, et en ce moment c’est plutôt une période avantageuse.

Alors ce 1/8e finale, tu y penses encore ?

J’y pense régulièrement et je me dis qu’on a fait quelque chose de beau et de très fort. C’est pas que l’on n’y croyait pas mais on s’est dit que ce serait compliqué, surtout qu’avant avec l’équipe on avait regardé « Jour de Foot » et qu’ils ont mis 4 buts à Bordeaux.

Et plus le match approchait, plus la tension montait et le jour J on a vu que Rennes n’avait pas forcément le même répondant que face à  Bordeaux. Ils sont peut être arrivés à Rouen, pas en dilettante car ce sont des pros mais, peut être moins concernés car ils venaient de battre Bordeaux. Ils se sont dit qu’il suffira de jouer un minima contre l’USQ et que ça passera forcément.

Et comme l’a toujours dit le coach, le match on l’a gagné avec la tête. On a su répondre tactiquement. Il ont du penser que ça viendrait avec le temps et finalement non. Nous, on a su rester cohérent et solidaire. Alors oui forcément, on y pense encore car c’est un grand souvenir.

R. Brouard et de nombreux observateurs ont loué ton travail par rapport à la prestation athlétique de l’équipe, j’imagine que ça fait plaisir ?

Oui bien sur, c’est très gratifiant. Tu le sais aussi bien que moi que tu as beau faire du travail en amont, si les joueurs n’ont pas l’envie et ne sont pas d’accord pour accepter les charges de travail, tu ne pourra rien faire. Là il y avait un aspect mental important, il y avait une qualif à la clé, c’était Rennes. Ce n’est pas que physique, c’est un ensemble de choses que ce soit au niveau athlétique ou tactique qui a fait le résultat.

Comment on gère au niveau physique un-après 1/8e finale ?

Alors si on avait été dans une période dite normale de championnat, j’aurai géré comme au quotidien mais là avec Rennes on est tombés dans une spirale de match en retard avec les problèmes climatiques, donc très compliqué. Depuis 8 semaines, on a fait 12 matchs donc 1 match tous les 4 jours donc ça fait 8 semaines que l’on est dans la récupération. Après, on a eu la chance dans notre malheur  d’avoir une trêve hivernale assez importante. Sans arrière pensée, mais en  pensant un peu à l’avenir (car l’année dernière je me suis un peu planté sur la fin de saison et si on monte pas, je le prends un peu pour moi) car la saison dernière on avait du mal à terminer les matchs et on a perdu beaucoup de points dans les ultimes minutes. Cette année à la trève hivernale,  j’avais décidé d’augmenter la charge de travail en volume pour permettre d’optimiser les performances de chacun pour les matchs ainsi que la récupération entre les matchs. Il s’avère que les aléas du calendrier nous ont donné raison et heureusement qu’on a pu le faire.

Quel est le programme jusqu’au match de Boulogne ?

On ne va pas déroger à la règle depuis quelques semaines, on va faire de la récupération, travail aérobie sous forme de footing, de vélo, de « récup » en piscine et puis remettre les cerveaux en éveil en mettant une charge de travail le week end. Ce ne sera pas forcément à des grandes intensités mais juste pour réhabituer le corps à produire les efforts que l’on a pu l’habitude de les faire à l’entrainement.

Demandes-tu aux joueurs de faire 3000 abdos/jour comme Ronaldo ?

Non, non. Il faut savoir que les « abdo crunch » pour un footeux c’est compliqué, car l’important pour un footballeurc’est l’excentrique. Donc on reste sur la continuité du travail fourni depuis cet hiver. Ce n’est pas en augmentant la charge maintenant que ca changera quelque chose. On est sur un travail normalement acquis que l’on continue à entretenir , mais il y aura pas de charge supplémentaire

Ton exercice de préparation physique préféré ?

J’aime bien l’alternance travail de VMA en 15/15 avec un travail de bondissement en 10/20. les joueurs travaillent à 100% de leur VMA et ils enchainent avec un travail pliométrique .

Pour les joueurs ?

Le footing de « récup » à 60% de leur VMA, ils ont leur cardio dans la forêt, ils sont contents, c’est un travail essentiellement aérobie. Ils ont une fréquence cardiaque à respecter donc je pense que la liberté dont il dispose leur permet d’apprécier cet exercice.

En tant que préparateur physique, tu te définirai comment au niveau relationnel et professionnel ?

Sur le plan humain, j’ai l’avantage de connaitre certains joueurs depuis un certain nombre d’années et d’avoir une relation proche. De ce fait, je suis très très proche des joueurs, et ca me permet d’être à l’écoute et notamment de leurs besoins, de leurs doléances. Sur le plan professionnel, je suis plutôt basé sur un travail de force.Pour moi, quand il faut jouer un match de football, il faut avoir fait un travail préalable de force. Ce n’est que ma vision et en aucun cas une certitude. En tant qu’ancien joueur, même si je n’ai pas joué à un haut niveau, mais c’est ma position en tant que préparateur physique.

Tu peux nous le dire, c’est qui le fainéant à l’entrainement ?

En toute sincérité, je le disais à la presse locale il y a 2 jours il n’y a pas de fainéant, de tricheurs. Je leur ai toujours expliqué pour quoi je faisais telle ou telle chose. Je pense que c’est important pour pouvoir aborder le travail sur le plan psychologique et ils ont toujours répondu. Franchement il n’y a pas de tricheurs et pour cette raison on est toujours placé et pas à la ramasse en championnat (interview réalisé avant la défaite contre la réserve du Stade Malherbe de CAEN 2-4). Il y a encore 44 points à prendre et je pense que c’est loin d’être fini.

Merci beaucoup David et tous nos encouragements pour poursuivre l’aventure en Coupe et réaliser un nouvel exploit.

Sébastien Cudorge

Sébastien est un ex-joueur de CFA2 et entraineur de séniors. Lui aussi est très au courant des réalités et surtout de l'actualité du football mondial.

Sébastien Cudorge
  • GABY

    Oh mon David !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Que de jolis mots, quel bel interview , quelle grande classe dis donc !!!!

    J’espère q’un jour tu verras ce commentaire en relisant les exploits de tes chers joueurs mais sincèrement c’est tout à ton honneur et je t’en félicite vraiment !

    En espérant avoir vite de tes nouvelles

    Miss You

    Gaby

Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France
Partager cet article par email










Submit