Restons connectés

Juan Guillermo Cuadrado : v’la la Vespa !

Coupe du Monde

Juan Guillermo Cuadrado : v’la la Vespa !

On le savait talentueux, il est devenu un joueur qui compte en Serie A. Au bout d’une saison qui a vu son club de la Fiorentina terminer à la quatrième place, est maintenant face à son plus beau challenge, la Coupe du monde. Dans un groupe ouvert (Cote d’Ivoire, Japon, Grèce) le peuple colombien compte sur lui plus que jamais.

La fusée de poche

Cette saison est tout simplement celle de la confirmation avec 15 buts pour l’ailier virevoltant. Sous les ordres de Vincenzo Montella, le Colombien est devenu un des joueurs les plus convoités d’Italie. Sa vitesse lui offre le surnom de « fusée de poche » ou de « Vespa » pendant que sa technique rappelle à tout le monde que le bonhomme vient bien d’un continent où le dribble est souvent préféré à l’efficacité.

Natif de Necocli, sur les bords de la mer des caraïbes, Cuadrado n’a pourtant connu que deux saisons au sein de la première division colombienne. C’est sous les couleurs de l’Independiente Medellín que les premières pages de sa légende s’écrivent. Au sein de la 24ème ville la plus violente du monde, selon une organisation mexicaine pour la sécurité  publique citoyenne, le futur international attire les yeux européens et finit par atterrir à Udine après avoir gagné le 5ème championnat de l’histoire de l’Independiente.

Peu convaincant sous la tunique noir et blanche, il est d’abord prêté à Lecce où il marque 3 buts n 23 matchs avant d’enfin rejoindre Florence pour débuter son histoire d’amour avec la Viola. Après une première saison en prêt il est ensuite acheté définitivement par le fantasque Andrea Della Valle.

Un caractère volcanique

L’arrivée à la tête de l’équipe de Vincenzo Montella est pour beaucoup dans la réussite de Juan Guillermo. Avec l’ancien attaquant romaniste il a une grande liberté dans le jeu et peut montrer l’étendue de ses qualités de vitesse et technique. Les arrivées de Mario Gomez et six mois avant de Guiseppe Rossi auraient du mettre la Fiorentina en position de favori mais si la quatrième reste un très bon résultat, les blessures successives des deux gâchettes permettent de penser que la saison aurait pu être meilleure.

Malheureusement cette saison devrait sûrement rester la dernière sous les couleurs violettes pour Cuadrado, ce qui empêchera donc les tifosi de voir ces trois joueurs ensemble sur la pelouse toute une saison.

Si on devait trouver un seul défaut à ce joueur ce serait sûrement son caractère. Avec 15 cartons jaunes et 1 rouge cette saison, il devra se canaliser s’il veut devenir un joueur qui compte dans un grand club car si il va au Barca ou à la Juve, on aura vite fait de lui trouver un remplaçant qui sera plus discipliné. Son tempérament de feu pourrait lui porter préjudice même si en Italie sa personnalité agite les passions.

Si le groupe de la Colombie paraît loin d’être insurmontable, la probable absence  de Falcao rend Cuadrado encore plus indispensable au Brésil. Avec , ou encore Carlos Bacca, la Colombie a une énorme force de frappe offensive. A condition que tout le monde soit à son meilleur niveau et concentré vers le même objectif.

Los Cafeteros, dirigés par José Pekerman, arriveront au Brésil en tant qu’outsider surtout qu’il devront croiser le groupe D composé de l’italie, l’Angleterre ou l’Uruguay. Si le chemin s’annonce long et dur, les jeunes colombiens auront la chance de confirmer tout le bien que l’on pense d’eux. Avec une Vespa toute neuve et pleine d’essence, l’avenir s’annonce radieux.

Juan Guillermo Cuadrado : v'la la Vespa !

Plus que du sang, c'est du foot qui coule dans mes veines. Spécialiste Ligue 1, Premier League et Foot Africain, tous les football m’intéressent. Parce qu'un match se joue avant, pendant et après les 90 minutes, parlons-en pendant des heures. Anti Foot-Business, redonnez-nous le foot à Papa !

... à lire dans Coupe du Monde

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour