Restons connectés

Quand la « Selecioun » du Comté de Nice gagne la Coupe du Monde

Récits

Quand la « Selecioun » du Comté de Nice gagne la Coupe du Monde

Bien loin des plages de Copacabana, bien loin du Christ Rédempteur surplombant Rio de Janeiro, c’est du côté d’Östersund en Suède que nous nous rendons aujourd’hui. La raison est simple : la Coupe du Monde de la ConIFA s’y est déroulée la semaine dernière, avec notamment la présence et la victoire de la Selecioun, équipe représentant le Comté de Nice.

La ConIFA, une jeune Association

Avant de parler de cette compétition et de l’équipe niçoise, parlons d’abord de cette toute récente association. Créée en 2013 et présidée par le suédois Per-Anders Lind, la ConIFA (Confederation of Independent Football Association) est en quelque sorte la « FIFA » des associations qui ne peuvent  ou ne sont pas encore membre de la FIFA. Son objectif est de « fédérer les associations et les clubs représentant des personnes, des nations, des minorités, ou des territoires géographiquement ou sportivement isolés qui ne sont pas encore affiliés à la FIFA ».

Parmi ses 20 membres, on retrouve par exemple le Darfour, Zanzibar, l’Occitanie, Québec, Monaco ou encore l’Île de Man. Ainsi, la ConIFA souhaite faire le lien entre ces différents membres à travers le football et contribuer au « renforcement des relations internationales et la compréhension internationale ». Elle œuvre aussi pour le fair-play et à l’élimination du racisme. Par son action, la ConIFA entend « préparer les membres affiliés pour les compétitions internationales, améliorer les structures administratives, de façon à remplir les conditions et les règles d’admission de la FIFA en vue d’une éventuelle affiliation ».

La ConIFA espère devenir non seulement l’antichambre de la FIFA pour les fédérations qui aspirent à l’intégrer, mais aussi devenir « l’Association » des fédérations qui ne peuvent prétendre adhérer à la FIFA, par exemple pour des raisons géopolitiques, ce qui est le cas notamment de certaines sélections régionales souhaitant leur indépendance politique. L’ambition de la ConIFA est de créer un environnement propice au développement de ses membres afin de se structurer, tout en organisant des compétitions leur permettant de se confronter à la concurrence.

Pour cela, la ConIFA organise des compétitions amicales, des tournois, ainsi que des compétitions internationales. Ainsi, la Coupe du Monde de la ConIFA 2014 disputée en Suède devrait être ainsi la première d’une longue série de compétitions destinées à encourager le développement du football. La compétition s’est ouverte ce dimanche, avec la lourde défaite du Darfour face à l’équipe de Padanie (19-0). Jusqu’au 8 juin, les 12 équipes se disputeront la victoire. D’abord réparties au sein de 4 poules de 3 équipes, les deux premières de chaque poule se qualifieront pour les quarts de finale et ainsi de suite jusqu’à la finale.

Quand la "Selecioun" du Comté de Nice gagne la Coupe du Monde

La Selecioun représentera le Comté de Nice

Pour cette première édition de la Coupe du Monde de la ConIFA, nous avons eu droit à des représentants… français ! Plus exactement, la sélection du Comté de Nice. Remplaçant au pied levé la sélection du Québec qui a dû annuler sa participation, cette équipe exclusivement composée de joueurs nés à Nice a eu l’honneur de représenter le Comté de Nice et remporter la première édition de cette Coupe du Monde de la ConIFA. Positionnée dans le Groupe D en compagnie de l’équipe de l’ïle de Man et celle du Haut-Karabagh, l’équipe niçoise a fait mieux que de la figuration. Pour guider le groupe niçois vers la victoire, qui mieux que Frédéric Gioria et Jean-Philippe Mattio, deux amis cumulant à eux deux plus de 500 matchs professionnels sous le maillot de l’OGC Nice*. Deux hommes fiers au moment d’évoquer leur projet. Sur le site officiel de la Selecioun, Frédéric Gioria développe : «C’est une grande fierté de représenter le Comté de Nice. On ne peut qu’adhérer au projet. Nice est riche par sa culture, son identité et ses traditions. Autant de valeurs que nous voulons mettre en avant par le football ».

Du côté des joueurs, le projet a lui aussi suscité un enthousiasme certain. « Un grand oui, immédiat », précise Mattio, qui rajoute « Comment ne pas être emballé ? ». Certes, il n’y a que très peu de têtes connues au sein du groupe, hormis peut-être Eric Cubilier ou Mansour Assoumani ainsi que quelques joueurs expérimentés rompus aux joutes des divisions inférieures, mais l’effectif est globalement jeune et ne manque certainement pas de qualité. Un choix volontaire de la part des deux sélectionneurs, qui souhaitent offrir aux jeunes joueurs n’ayant eu la chance de devenir professionnel l’opportunité de se mettre en valeur. Malheureusement, aucun joueur professionnel n’a pu répondre présent à l’appel, n’ayant pu être libérés par leurs clubs, mais les sélectionneurs voient plus loin et ont laissé entendre qu’à l’avenir il pourrait en être autrement. L’idée, étant bien sûr de faire en sorte que la Selecioun devienne « un rendez-vous », à l’image peut-être, de ce que font les sélections bretonnes et corses.  De là à voir un jour Morgan Amalfitano ou Alexy Bosetti hisser haut les couleurs du comté de Nice, il n’y a qu’un pas, qui sera très vraisemblablement franchi un jour.

*Le premier est adjoint de Claude Puel, le second est adjoint de l’équipe réserve et membre de la cellule de recrutement du club.

La composition des groupes :

Groupe A : Tamil Eelam FA, Arameans Suryoye FA, Kurdistan FA
Groupe B : Abkhazia FA, Association Occitana de Fotbol, FA Sapmi
Groupe C : Darfur United, South Ossetia, Padania FA
Groupe D : Ellan Vannin, Nagorno Karabakh FA, Countea de Nissa FA

La Selecioun pour la Coupe du Monde ConIFA :

Gardiens : Denis Brunner, Arnaud Martinez
Défenseurs : Mansour Assoumani, Maxime Buthiaux, Eric Cubilier, Baptiste Delfino, Hichem Ferreri, Florian Scaniglia
Milieux : Tarek Jaziri, Loïc Malatini, Stephen Migliore, Gilles Noto, Jacques Onda, Kevin Puyoo, Olivier Sborgni
Attaquants : Marc Bauer, Franck Delerue, Sebastien Gignoli, Jordy Sanches Silva, Malik Tchokounte

Sélectionneurs : Frédéric Gioria et Jean-Philippe Mattio

La participation de ce petit bout de France ne fut pas vain ! Après une défaite en poules contre l’Île de Man, la Selecioun a pris sa revanche en finale pour gagner le trophée, au terme d’une séance de tirs au but !

Passionné de football depuis tout petit, je crois que depuis le début j’aime autant le regarder que le pratiquer. Mes premiers souvenirs télévisuels remontent à 1996 et l’Euro en Angleterre, puis bien évidemment la Coupe du Monde 98. Mon regard n’a vraiment changé qu’à partir de 2004-2005, où je me suis vraiment mis à m’intéresser au football différemment et au moment ou j’ai eu mon premier Football Manager.

... à lire dans Récits

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour