Restons connectés

Amarildo Tavares da Silveira, le « remplaçant de Pelé »

Coupe du Monde

Amarildo Tavares da Silveira, le « remplaçant de Pelé »

Nous sommes le 2 juin 1962, 25ème minute du match entre le tenant du titre brésilien et la Tchécoslovaquie de Masopust. Pelé, futur roi du football mondial, se blesse et ne remettra plus les pieds sur une pelouse lors de cette coupe du monde. C’est donc le moment pour Tavares da Silveira de faire son entrée dans la coupe du monde.

Un baptême de feu

Quand doit remplacé O Rei, Amarildo est un attaquant dont la notoriété n’a pas franchement dépassé les frontières de son club de Botafogo. Club avec qui il a gagné 2 championnat de l’Etat de Rio de Janeiro (1961,1962), 1 Tournoi Rio-Sao Paulo (1962) et un titre de meilleur buteur de l’Etat de Rio en 1961. Si lors de son entrée face aux tchécoslovaques il n’a pas pu être décisif (0-0), son heure de gloire arrivera lors du dernier match de poule face à l’Espagne d’un certain Paco Gento pour son baptême en tant que titulaire dans cette coupe du monde.

Mené 1-0 à partir de la 36ème minute et donc en position de se faire bouter hors de la compétition mais Amarildo inscrit un double décisif en fin de match (72eme, 86ème), qui permet au Bresil de prendre la première place du classement du groupe C. Alors que Garrincha et Vava ont fait la différence lors des quarts et demi-finale, c’est bien Amarildo qui ouvre le score en finale et met le Brésil sur orbite face, encore une fois, à la Tchécoslovaquie.

Suivrons ensuite des buts de Vava et Zito pour parachever une belle victoire du Brésil (3-1).

En 1962, si Garrincha finira meilleur buteur et meilleur joueur de la sélection, le jeune Amarildo (23 ans) a eu les épaules pour remplacer le grand Pelé à la point de l’attaque carioca.

Atterrissage en Italie

Après cette coupe du monde chilienne, l’attaquant débarque au Milan AC de Gigi Rivera, Cesare Maldini ou encore Trapattoni. Si il ne restera pas dans le panthéon des joueurs rossoneri il remporte tout de même une coupe d’Italie et inscrit 32 buts pour le club milanais.

Amarildo Tavares da Silveira, le "remplaçant de Pelé"

Mais en Italie c’est à la Fiorentina que sa légende va véritablement s’écrire. Du coté de Florence il gagnera le scudetto lors de la saison 1968-1969, ce qui reste d’ailleurs comme le dernier titre de la Viola. Lors de ses quatre saison florentine, Amiraldo jouera 62 matchs pour 16 buts, si les stats de l’attaquant ne paresse pas très reluisante il deviendra une idole dans ce club et considérera plus tard la Toscane comme sa « deuxième patrie ».

Après son séjour à Florence il rejoindra la Roma pour une saison avant de retourner au Brésil au Vasco de Gama pour un petit nombre de sept matchs avant de prendre sa retraite.

Aujourd’hui âgé de 74 ans, le natif de Campos n’a plus exercé de fonction dans le football depuis une seule petite semaine à la tête de l’America Football Club de Rio de Janeiro.

Son dernier cadeau au football brésilien est son fils, Paulo Henrique Ganso, ancien de Santos et considéré pendant longtemps comme le futur maestro de la Seleçao.

Plus que du sang, c'est du foot qui coule dans mes veines. Spécialiste Ligue 1, Premier League et Foot Africain, tous les football m’intéressent. Parce qu'un match se joue avant, pendant et après les 90 minutes, parlons-en pendant des heures. Anti Foot-Business, redonnez-nous le foot à Papa !

... à lire dans Coupe du Monde

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour