Le quotidien danois Ekstra Bladet vient de révéler les suites du départ de Michael Laudrup du club espagnol de Majorque. Fin septembre, l’entraîneur scandinave avait quitté son poste d’entraîneur suite au licenciement de son adjoint Erik Larsen, coupable d’avoir ouvertement critiqué le propriétaire du club. Déçu par cette décision et échaudé par les relations tendues qu’il entretenait déjà avec son président Lorenzo Serra Ferrer, Laudrup a préféré démissionné.

Serra Ferrer ne l’a pas accepté alors que son club venait de gagner deux de ses cinq premiers matchs. Il n’a alors rien trouvé de mieux, selon le journal danois Ekstra Bladet, que de commander une campagne de presse contre son ancien entraîneur en payant certains journalistes comme Tomeu Maura. Ce journaliste de Ultima Hora a multiplié les attaques contre Laudrup dans les jours qui ont suivi son départ, attaquant aussi bien le technicien que l’homme.

Ekstra Bladet affirme que le journaliste a reçu 2500€ de la part du président, magouillé en achat publicitaire pour une publication que personne ne lit. Comme quoi, les clubs espagnols peuvent toujours trouver de l’argent malgré les difficultés économiques. Après un salaire pour les joueurs, un salaire pour mener la presse à la baguette ?

Majorque a t il organisé une campagne de dénigrement contre Laudrup ?

Maura, journaliste, a participé au lynchage de Laudrup

Johann Crochet

Fondateur de coupfranc.fr, blogueur, Johann a l'habitude de dire qu'une bonne journée commence par une revue de presse italienne. Il suit aussi le foot néerlandais et les championnats scandinaves.

Johann Crochet
Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France
Partager cet article par email










Submit