Au lendemain d’une correction infligée par un pauvre Manchester City, il convient de tirer un premier bilan de la saison des rouges de la Mersey, Liverpool.

Les Reds passéistes ?

Plus qu’une défaite, un symbole. Les reds n’ont pas étés capables d’une once de créativité. Pire, ils ont commis des errances défensives indignes du dorénavant obsolète big four. Orphelins du chef d’orchestre et capitaine Steven Gerrard, trop souvent blessé et de leur unique élément créateur Luis Suarez suspendu pour propos racistes, l’équipe visiteuse a été poussive et n’a bénéficiée que d’une seule occasion, non convertie par Stewart Downing en tout début de match. Dominatrice dans la possession du ballon, l’équipe a affiché ses carences, ne sachant que faire de ce foutu cuir, et montrant ainsi à l’ensemble de ses adversaires de Premier League que les joueurs de Liverpool préfèrent évoluer en contre.

Un rythme effréné

Certes, les trois clubs du haut imposent un rythme inhabituel et difficile à suivre pour les quatre suivants. Aujourd’hui, la lutte est claire, la bataille pour la quatrième place qualificative pour la Ligue Des Champions est lancée. A mon avis, la troisième place sera jouable dans le sens où les Spurs se font quelques frayeurs et ne semblent pas autant dominateurs que les deux Manchester. Il est donc probable de retrouver Arsenal ou Chelsea plus haut dans le classement.

Pour un club en quête de rachat comme l’est Liverpool, il faut pouvoir suivre. S’enorgueillir, se surpasser pour les grosses affiches et montrer une volonté de fer ne suffit pas si le club n’est pas capable de confirmer face à des promus ou des équipes des profondeurs de Premier League, face à Norwich, 1-1, face à Swansea, 1-1, face à Wigan, 0-0, face à Blackburn, 1-1. Tels résultats sont déjà 8 points de perdus dans la course au top 4.

Banc de sable ?

Cet été, Liverpool a été l’un des clubs les plus dépensiers en déboursant souvent plus que ce que le joueur valait réellement.

Typiquement, ils ont acheté Stewart Downing à plus de 20 millions d’euros, excellent joueur mais qui tarde à retrouver son niveau d’antan depuis sa blessure. Après Andy Caroll, c’est le gros flop. Début juin 2011, Liverpool a fait venir Jordan Henderson depuis Sunderland, grand espoir anglais, mais espoir à plus de 20 millions d’euros également… Charlie Adam, est quand à lui arriver à environ 10 millions d’euros, et Jose Enrique à environ 8, ces deux derniers joueurs sont les meilleurs recrues Liverpouldiennes. En effet, depuis le départ de John Arne Riise, le club manque cruellement d’un latéral gauche de qualité, l’ancien joueur de Newcastle semble être le bon successeur.

Ces recrues sont intéressantes certes, mais limitées. Pouvant compter sur un capitaine Gerrard qu’un match sur cinq et Lucas blessé toute la saison, il s’agit donc d’un milieu –Henderson-Adam-Spearing – un entrejeu performant pour l’Europa Ligue mais certainement pas pour la Ligue des Champions.

On peut se demander pourquoi Kenny Dalglish a décidé de céder / brader le portugais Raul Meireles à un concurrent direct, et Alberto Aquilani au Milan AC, alors que ceux-ci avaient réussi une formidable moitié de saison dernière.

En début de saison, les reds pensaient pouvoir profiter de l’enchainement des matchs de coupe d’Europe de ses concurrents pour avoir une longueur d’avance et jouer les troubles fêtes. Relégués en Europa Ligue, les Manchester n’auront sans doute pas l’ambition de gagner ce trophée donc ils auront finalement le même nombre de matchs.

Et maintenant ?

Un partout au match aller, 0-3 au match retour, place maintenant à la troisième manche qui se déroulera en quarts de finale de la Coupe de la Ligue anglaise le 11 janvier prochain, encore au Manchester City Stadium. Entre temps, il faudra assurer en FA cup face à Oldham quelques jours avant.

La seconde partie de saison démontrera si le boxing day foireux de Liverpool aura été déterminant ou non au classement final. Malheureusement, il l’est souvent.

Le mercato hivernal arrive à point nommé, où les dirigeants souhaiteront trouver un buteur pour combler les manques offensifs des reds (seulement 24 buts en 20 matchs). Comme à chaque période de transferts, plusieurs noms sont annoncés : Jelavic des Rangers a déclaré être flatté de l’éventuel intérêt de Liverpool. Avoir un second point d’appui n’est peut être pas le meilleur des recrutements. Granero, Sessegnon, Bent seraient donc des éléments plus convainquant, selon moi, pour stimuler l’attaque de Liverpool.

En attendant, place au quiz !

  1. Un joueur recruté cet été par Liverpool n’a pas été cité dans l’article. De qui s’agit-il ?
  2. Quel est le meilleur buteur de l’histoire de Liverpool ?
  3. En quoi Liverpool est juste derrière Manchester City en Angleterre ?
  4. Qui fut le meilleur buteur de Liverpool sur cinq matchs dès l’arrivée de Kenny Dalglish ?
Liverpool négocie lère post Gerrard

Cet homme est inutile

 Liverpool FC> Voir toute l'actualité du club
Morgan Lecouflet

Morgan, frêle et longiligne athlète d'un quart de siècle observe le football anglais comme il mange du regard les menus McDo. Il foule les rectangles verts dès son plus jeune âge mais raccroche les crampons à 12 ans, après six exercices de bons et loyaux services.

Morgan Lecouflet
  • Gradubide

    1/ Coates
    2/ Ian Rush
    3/ 2eme Meilleure défense
    4/ Mereiles

    C’est bon j’ai gagné mon ipad2 ?

  • Gassur

    Je viens de me rendre compte. J’ai oublié de citer DEUX joueurs qui ont étés recrutés cet été. C’est pas à Coates que je pensais mais c’est bon, tu as gagné un mcdo gare d’asnieres.

  • T Mangeard

    1 – Bellamy
    2 – Ian Rush
    3 – Deuxieme defense du championnat
    4 – Maxi Rodriguez

  • Georgette

    Coates, Bellamy et Doni dc 3 oublis ;-)

  • MorganLiverBird

    On considère le 31 août comme un jour d’été ? ^^ 
    Autant Coates et Doni cirent le banc, autant je n’aurais pas dû zapper Craig. Merci

Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France
Partager cet article par email










Submit