Depuis quelques semaines et la fin de l’arlésienne Beckham, l’attaquant brésilien du Milan AC Alexandre Pato est annoncé sur les bords de Seine. Il faut maintenant arriver à faire le tri parmi toutes ces rumeurs plus ou moins fondées.

La première semble la plus évidente : Alexandre Pato n’a plus assez de temps de jeu au Milan AC. Du haut de ses 22 ans, le joueur a un talent indéniable que sa non-présence sur les terrains ne justifie plus. S’il faut reculer pour mieux sauter, l’attaquant est prêt à faire le sacrifice. Depuis son but mythique au Camp Nou en début de saison, il connait son potentiel.

La communication, clé de ce transfert

Depuis Noel, un autre argument est venu se rajouter à cette possibilité : la crédibilité du PSG avec l’arrivée de Carlo Ancelotti à Paris. Là où le PSG faisait rire, il fait maintenant trembler. Dur d’imaginer Pato sous les ordres de Kombouaré. Le discours d’Ancelotti, qui a fait venir Pato à Milan, a sans doute rajouté du poids dans la balance. Leur accolade lors du match amical au Qatar est un pur exercice de communication, des deux parties !

Qui aurait cru que le banni de City Carlos Tevez, un des meilleurs attaquants du monde, puisse servir de monnaie de prétexte à un club français ? En cas d’arrivée à Milan, Carlos Tevez (qui aurait déjà trouvé son appartement à Milan) éloignerait Pato d’une place de titulaire aux côtés des autres joueurs à fort caractère que sont Robinho et Ibrahimovic. L’argent dépensé (on parle de 50M€, sans doute moins) serait demandé au PSG pour Pato. Echanger Pato contre Tevez sans dépenser un euro ? Une réalité.

Si l’intérêt semble se limiter aux deux clubs, une autre donnée vient s’ajouter : l’intérêt des sponsors. Une source proche du dossier a indiqué que leur sponsor commun, Emirates, verrait d’un bon oeil le transfert de Pato au PSG. Cela parait très crédible depuis l’affaire Beckham, où personne n’a évoqué le fait qu’Adidas a tout fait pour freiner le transfert de sa star dans un club équipé en Nike.

Les médias italiens de Berlusconi

Le retour aux affaires de Silvio Berlusconi (si on estime qu’il les a quittées un jour…) s’accompagne d’une refonte de son effectif qui va passer par une séparation de ses éléments historiques. Si Seedorf n’en a plus pour longtemps, Pato est celui qui rappelle le plus l’époque bénie milanaise.

Les médias italien font pourtant tout pour retenir la pépite Pato. L’idylle avec la fille de Silvio Berlusconi, si elle est certaine, n’est maintenant plus une raison pour l’attaquant milanais de rester en Italie. Selon Tuttosport, Barbara Berlusconi a déclaré que l’intérêt du Milan prime. On notera au passage une déclaration très Berlusconienne. Pour en rajouter une couche, d’autres médias italiens ont versé dans l’extrême en déclarant la grossesse de Barbara Berlusconi. Des médias contrôlés par… le président du Milan AC bien sûr. De la communication on vous dit.

Les raisons du transfert dAlexandre Pato au PSG

Torride, presque sexuel

 AC Milan> Voir toute l'actualité du club
 Paris Saint-Germain> Voir toute l'actualité du club
Sébastien Couix

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

Sébastien Couix
  • clek

    « Le retour aux affaires de Silvio Berlusconi (si on estime qui les a quittées un jour…) » les fautes d’orthographes niveau primaire…

  • yanou

    lorsque l’on conjugue un verbe au passé composé avec le verbe avoir, le participe passé s’accorde avec le COD si celui-ci est placé avant l’auxiliaire. en l’occurrence « les » est le COD donc il n’y a pas de faute… 

  • KRISS

    LOL… le problème aujourd’hui ce n’est plus les fautes d’orthographes (on s’y fait désormais….) mais le fait de ne plus savoir où elle se trouve !! Mort de Rire !!!!

  • Ayoros51

    lol espèce de cancre!! il n’y a pas de faute ici révise ton français avant de de vouloir donner des leçons!

Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France