Tous les deux ans, nous nous retrouvons tous autour d’une passion commune, calquée sur les aventures internationales de nos héros en short. Pour nous permettre de participer à ce genre d’évènement et de nous présenter leurs expériences utilisateur, les marques ont intégré ces dates et nous en offrent toujours plus. Petit échantillon.

Ca roule pour Kia

Le constructeur sud coréen est un habitué sur PKFoot. Nous n’avons aucun « sponsoring » avec eux mais reconnaissons volontiers que ce partenaire officiel de l’Euro 2012 est un des rares à être humainement impliqué dans le football. Qui plus est, l’actualité de la marque est très riche : Kia a ressigné son contrat de sponsor des Girondins de Bordeaux et ils sortent un nouveau modèle nommé cee’d pour combler les fans de voitures exigeants. De plus, la finale de la Kia Cup va se dérouler à Varsovie le 26 juin prochain.

Réunis sur le Quai des Chartrons, les supporters de l’Equipe de France ont assisté à la rencontre France-Suède dans une excellente ambiance grâce à l’écran géant et au carré VIP dressés pour l’occasion. Plus de 3000 personnes sont ainsi venues encourager les Bleus, entourés des animations Kia de circonstance. Ainsi, vous pouviez vous essayer aux pénalties pour gagner des lots, jouer à la console, jouer en compagnie de Séan, le freestyler français le plus connu ou essayer la dernière Kia cee’d et son système de park assist.

En partenariat avec RMC pour ce Kia Football Tour RMC, l’opération se répètera samedi à Marseille, dimanche à Lyon et mercredi prochain au Havre. Plus d’infos sur http://euro2012.kia.fr

Lors de la signature du contrat, et M. YongSung Kim, président de Kia Motors France, ont échangé leur ressenti sur l’année à venir des Girondins de Bordeaux, pleine d’optimisme grâce au long partenariat (8 ans !) qui lie les deux entités.

Les marques font aussi leur Euro

Carlsberg a mis les petits plats dans les grands

Et les petites canettes dans les magnums.

Organiser une soirée privée d’une telle envergure n’est possible qu’avec des personnes parfaitement organisées. Carlsberg sait s’entourer et a tout prévu, même une défaite cuisante des bleus. C’est donc en compagnie de Laurent Baffie et de Gérard Darmon que nos oreilles, et pour les plus chanceux comme moi, nos yeux, ont suivi le match. Avec de tels commentateurs, l’équipe de France pouvait même perdre d’un écart large comme le cul de Mexes que ça ne nous aurait pas dérangé. Si j’avais regardé ce match chez moi, j’aurai sûrement déprimé. J’aurai cherché quelques médicaments à mélanger avec un alcool fort, j’aurai voulu quitter ce monde injuste. Or à cet évènement, je n’ai su que sourire béatement face aux remarques drôles et piquantes comme seul Laurent Baffie sait faire. Ce dernier se plaignait au bout de 14 secondes de jeu : « Un match terne. Qu’est-ce qu’on s’fait chier ! ». Il s’étonnait par ailleurs que les équipes aient changé de côté après la mi-temps : « Alors que les deux équipes ont changé de camp. Ce sera certainement plus intéressant de ce coté ! ». Le « sniper » répétait sans cesse que le foot était chiant, qu’il n’aimait que les buts et les résumés.  C’est sans surprise qu’il a fait de Franck Ribéry sa muse :

  • « Ribéry est très seul sur le terrain. Bizarre pour quelqu’un qui, d’habitude sait s’entourer »
  • « Ribéry qui passe à Zahia »

« Lolo » confiait durant la première période que Franck Ribéry était le seul joueur qu’il arrivait à reconnaître, qu’il était facilement reconnaissable.

De son coté, Gérard Darmon était plus sobre. Non pas parce qu’il refusait les bières Carlsberg qu’on lui tendait, préférant boire du café, sûrement pour stimuler sa légendaire voix de velours, mais plutôt parce qu’il est réellement passionné par le football et par l’équipe de France. Il a donc passé ces 90 minutes à expliquer  à Laurent Baffie en quoi consistait un corner et pourquoi la règle du hors-jeu était nécessaire au football moderne. C’est d’un « putain » rageur qu’il a conclu ce match.

Les marques font aussi leur Euro

 FC Girondins de Bordeaux> Voir toute l'actualité du club
Morgan Lecouflet

Morgan, frêle et longiligne athlète d'un quart de siècle observe le football anglais comme il mange du regard les menus McDo. Il foule les rectangles verts dès son plus jeune âge mais raccroche les crampons à 12 ans, après six exercices de bons et loyaux services.

Morgan Lecouflet
Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France
A lire dans Euro 2012, FC Girondins de Bordeaux
Iker Casillas permet à la Roja d'acceder au quart de final


Que ce fut difficile pour l'Espagne ce soir ! Qualifiée sans convaincre, la Roja a du souci à se faire ...