Le désespoir de nos enfants stars

« C’était onze hommes contre onze enfants. (…) En football, ce n’est pas le tout de bien jouer au ballon. Il faut gagner des titres ». Cette citation célèbre de Patrice Evra après le succès de United contre Arsenal en demi-finale de la Ligue des Champions 2009 peut tout aussi bien s’appliquer aux Espoirs tricolores. Sur le papier, les Bleuets avaient pourtant de quoi faire rêver, autant que la génération éliminée en Norvège 5-3 il y a deux ans (quelques jours après la fameuse virée nocturne qui provoqua la suspension de M’Vila, Griezmann…) qui comprenait aussi Varane, Mangala, Corchia, Guilavogui, Cabella ou encore Lacazette.

Battus en Suède 4-1 après avoir gagné 2-0 à domicile, les Bleuets ne verront pas l’Euro 2015. Tant pis pour cette énième génération dorée composée de joueurs déjà aguerris à la L1 (Thauvin, N’tep, Imbula, Kondogbia, Umtiti, Areola…) ou même à la Liga (Laporte). Impossible de remettre en cause le talent individuel de gamins tous promis à un bel avenir, mais comment ne pas pointer du doigt leur manque de maturité, d’intelligence de jeu et de mental. Notre formation forme, a priori, de bons footballeurs mais peut-être pas des hommes bons. Celui qui symbolise cette fois les critiques, c’est Kurzawa, clairement coupable sur le premier but encaissé mais auteur de la réduction du score à 3-1 à la 87e et qui s’est permis de chambrer des adversaires, qui lui ont rendu la pareille deux minutes plus tard… Sans aller à le qualifier de « débile » comme l’a fait Raymond Domenech, expert en coaching de joueurs irréprochables, quelque chose cloche chez nos jeunes et il serait bien de leur dégonfler le melon. Histoire de ne pas gâcher la réconciliation nationale opérée par leurs aînés.

lire la suite

Didier Deschamps et le gala mérité des mondialistes

Quand Didier Deschamps a annoncé la liste des joueurs sélectionnés pour les rencontres face à l’Espagne (4 septembre au Stade de France) et la Serbie (7 septembre à Belgrade), ma première réaction a été :  » Quoi ! Encore Patrice Evra alors que son niveau est déjà discutable et qu’il aura 35 ans en 2016 ? Steve Mandanda sélectionné malgré son opération portes ouvertes dans le but marseillais ? Et que font ces joueurs remplaçants en club (Bacary Sagna, Mamadou Sakho) ou qui n’ont pas repris la compétition (Paul Pogba)… » Puis Didier Deschamps s’est exprimé. Il a reconduit son groupe des Mondialistes, sans Mickaël Landreau (retraité) et Olivier Giroud (blessé), logiquement remplacés par Mandanda et Alexandre Lacazette qui étaient dans les 30 pré-convoqués.

Alors on peut voir le verre de la Coupe du Monde à moitié plein (défaite en quarts contre les Champions du Monde) ou à moitié vide (service minimum en battant des adversaires moyens), toujours est-il qu’il est impossible de nier que ce séjour brésilien a fait du bien au football français. C’est donc logique de permettre à ce groupe de communier avec son public pour acter la réconciliation à la maison. Avec des matchs amicaux jusqu’à l’Euro 2016, Didier Deschamps aura tout le temps de peaufiner son groupe. Mais par contre, il sert à quoi le deuxième match en Serbie ?

lire la suite
Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France