Championnats

Peut-on encore parler de concurrence dans le football ?

La semaine dernière, les joueurs de Huesca (3ème division espagnole) ont explosé de joie en apprenant le tirage de Barcelone au prochain tour de la Copa del Rey. Une effusion de joie qui est belle à voir mais qui embarasse la logique sportive. Comment une équipe peut espérer remporter une confrontation aussi importante (beaucoup de clubs de petites divisions espagnoles parient sur la coupe nationale pour renflouer les caisses) en réfléchissant déjà à l’échange de maillots avec Messi et ses copains ?

Si certains joueurs auront la possibilité de se montrer dans un stade de 5500 places chauffé à blanc, on est loin des tirages qui laissaient présager une lutte acharnée pour « Goliath rendant visite à David ». Sans compter les abonnés habituels de Huesca qui porteront sans doute le maillot de Barcelone ce 3 décembre. Leur chant « Qu’est-ce que j’ai peut d’être de Barcelone et de venir à Huesca » n’y changera rien, c’est avec des yeux d’enfant qu’il verront les Catalans enchaîner les passes.

> Pour voir la célébration

lire la suite

11e journée de L1 : le prix Orange pour le quintuplé d’Eduardo

PKFoot distribue des prix après chaque journée de Ligue 1 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot (prix Orange), ses boulettes (prix Banane) mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif (prix Citron), l’individualisme ou l’ego (prix Melon).

lire la suite

10e journée de L1 : le prix Melon pour Lens/PSG

PKFoot distribue des prix après chaque journée de Ligue 1 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot (prix Orange), ses boulettes (prix Banane) mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif (prix Citron), l’individualisme ou l’ego (prix Melon).

lire la suite
14 octobre 2014 0

Dynamo/Shakhtar : le derby ukrainien comme trame d’un conflit national

Mourad Aerts, que vous pouvez régulièrement retrouver sur PKFoot pour des articles sur les championnats oubliés, habite à Kiev, la capitale ukrainienne en plein doute. Il a assisté à un match à la saveur particulière entre les locaux du Dynamo et les nouveaux locataires du Shakhtar Donetsk qui a vu son terrain d’entrainement et son stade se faire bombarder récemment. Une belle immersion à partager, entre nationalisme et cohésion. Une aventure qui va au-delà du football.

lire la suite

PSG : le syndrome Montpellier 2012

Tout réussit à l’Olympique de Marseille en ce moment. Les Olympiens caracolent en tête de la Ligue 1 avec 7 points d’avance sur Paris. Un PSG déjà distancé donc alors que les grandes échéances européennes n’ont pas encore commencé. En 2012 déjà, le nouveau riche avait eu à faire à une équipe en pleine bourre : le Montpellier de René Girard, Olivier Giroud, Younes Belhanda et Henri Bedimo

A l’époque, d’aucuns pensaient que la surprenante équipe héraultaise allait flancher. Elle n’était pas taillée pour tenir la cadence et résister à la pression. Et pourtant, Montpellier a tenu pendant que le PSG ne sortait même pas des poules de l’Europa League et n’avait plus que la L1 à disputer.

Qui peut penser alors que cette année les Marseillais vont craquer, eux qui un effectif pour jouer l’Europe tout en n’ayant que la Ligue 1 à assurer ? Visiblement, les Parisiens commencent à murmurer que l’écart de sept points commence à leur donner des sueurs froides. Et ils ont bien raison, alors qu’ils sont plus ambitieux que jamais à l’échelle européenne, car battre deux fois Marseille ne leur serait même pas suffisant si les deux équipes conservent le même rythme.

lire la suite

9e journée de L1 : le prix Citron pour Makélélé

PKFoot distribue des prix après chaque journée de Ligue 1 pour récompenser ou dénoncer des joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters… Pas question cependant de primer uniquement le meilleur et le pire mais plutôt de se pencher sur quelques faits de jeu ou déclarations qui symbolisent la beauté du foot (prix Orange), ses boulettes (prix Banane) mais aussi toutes les dérives qui font malheureusement partie de ce sport : l’agressivité ou l’anti-sportif (prix Citron), l’individualisme ou l’ego (prix Melon).

lire la suite
Angleterre
Espagne
Italie
Allemagne
France