AvideceWopyBalab

Pas particulièrement spectaculaire, pas toujours souverain, mais tout de même bien mérité au final : le FC Bayern a montré face au VfL Wolfsburg qu’il pouvait aussi gagner « autrement ». Les protagonistes étaient donc satisfaits après le match. Les voix « DAZN » en un coup d’œil :

Julian Nagelsmann (Entraîneur FC Bayern Munich) …

… Au jeu: « La seconde mi-temps consistait beaucoup à contrôler le jeu. Wolfsburg voulait relativement peu, surtout à la fin. Il s’agissait de nous avoir plus de possession et de contrôle et de ne pas vouloir tout jouer vers l’avant. En première mi-temps, nous avions cela dans les dix premiers minutes, nous avons eu un peu de mal à mettre de l’énergie sur le terrain car Wolfsburg était très bon physiquement. Après cela, nous avons très bien fait, nous avons eu une vraie phase de pression en 20 minutes où d’autres buts pouvaient venir. Wolfsburg était très profond là-bas.

Il n’y avait pas grand-chose à presser car Wolfsburg jouait chaque balle – il s’agissait beaucoup de deuxièmes balles. Nous n’avons pas bien fait au début, mais ensuite nous avons fait beaucoup mieux. En deuxième mi-temps, nous avons eu deux ou trois occasions de marquer un troisième but. Nous avons marqué deux autres buts de hors-jeu, qui étaient très proches. Nous avons eu 24 tirs contre trois ou quelque chose comme ça – une victoire méritée. »

… pour discuter pendant la pause-café : « Au cours de la semaine, nous avons formé une nouvelle structure que nous avons faite l’année dernière. Nous avons un peu changé cela contre un adversaire aussi profond. Puis peu de temps après le changement, nous avons marqué le but immédiatement – le but hors-jeu de Sadio. C’était juste une question d’ajuster les positions encore une fois et dire où nous voulons que le ballon aille et comment nous pouvons séparer un peu l’adversaire. »

… sur la première forme de l’équipe (avant le match): « Le fait que nous ayons de la qualité est inné et formé chez beaucoup de nos joueurs. Ce qui est important, c’est l’énergie que nous voulons voir sur le terrain – et l’équipe l’a très bien montré. En termes de niveau émotionnel à Francfort, nous étions meilleurs que les adversaires, ce n’est pas si facile dans le stade de Francfort. Si nous apportons ces vertus, alors nous avons une très bonne qualité. »

… aux enchères fixées dans l’équipe (avant le match) : « Nous avons dû nous ajuster un peu à cause du départ de Robert Lewandowski. Notre style de jeu a un peu changé. Nous avons fait venir de très bons personnages qui apportent une attitude positive. Qui ont déjà beaucoup gagné dans leur carrière, mais qui ont encore envie de faites-le pulvériser pour fêter d’autres succès. Ils étaient tous vraiment partants pour le Bayern Munich. Cela donne aux autres joueurs – je pense à la prolongation de Serge Gnabry – une belle envie de continuer. Cette énergie n’est pas à prendre pour acquise, mais elle devrait devenu normal pour nous. »

Thomas Müller (buteur FC Bayern Munich): « Ce n’était pas aussi somptueux que les deux premiers matchs. Nous avons eu un peu de mal dans les dix premières minutes. Wolfsburg a joué de longs ballons très tôt et ne nous a même pas donné la chance d’entrer dans notre élan pressant. Ils l’ont fait Physiquement fort joueurs, des ailiers rapides. Ensuite, nous avions besoin d’un peu, mais ensuite nous avons pris pied en première mi-temps et étions alors devant 2-0. Et en deuxième mi-temps, il y avait beaucoup de contrôle. Nous aurions pu en avoir quelques autres de plus. Nous avons eu quelques contacts avec l’arbitre vidéo pour hors-jeu. »

Jamal Musiala (buteur du FC Bayern Munich)…

… en début de saison : « Les choses vont très, très bien pour nous. Nous jouons un bon football, le genre que nous pratiquons tout le temps à l’entraînement. Nous essayons d’apporter la même énergie et le même style de jeu sur le terrain. »

… à la phase initiale faible : « Nous ne sommes pas très bien entrés dans le match dans les dix premières minutes. Wolfsburg a eu beaucoup d’occasions. Notre niveau d’énergie n’était pas si élevé, nous étions un peu fatigués. Mais ensuite, nous avons augmenté notre énergie et avons eu une longue phase dans lequel nous avons été contrôlés et avons eu beaucoup d’occasions offensives – puis nous avons marqué les deux buts en peu de temps. »

… sur la magie de l’offensive du Bayern : « Nous sommes très flexibles et nous tournons beaucoup. Nous avons beaucoup de contrôle à l’avant, nous avons beaucoup de contacts avec le ballon et nous courons en profondeur. C’est amusant d’être là-haut. »

Hassan Salihamidzic (Directeur Sportif FC Bayern Munich) …

… pour contacter l’ex-entraîneur Niko Kovac (avant le match): « Nous avons très bien travaillé ensemble. Parfois, il arrive que vous vous sépariez. Mais nous avons une bonne relation. »

… pour parler à Julian Nagelsmann des nouveaux arrivants (avant le match): « Les phases du marché des transferts sont toujours différentes. Vous regardez les possibilités financières et le marché. Vous avez deux, trois, peut-être quatre plans. Parfois quelque chose fonctionne et parfois ça ne fonctionne pas – alors vous devez vous orienter et voir que vous à la fin de la période du marché des transferts, fournit à l’entraîneur une équipe qui correspond à son idée – et qui a plutôt bien fonctionné cette année. »

… sur le mot de Julian Nagelsmann lors du transfert de Sadio Mane (avant le match) : « Julian et moi l’avons déjà fait ensemble. Les premiers contacts ont bien sûr été avec l’agence et les consultants. Quand nous étions tous les deux assis dans mon jardin, nous avons aussi parlé d’autres choses – Serge Gnabry en a aussi. à peu près l’un de l’autre – et bien sûr, nous nous sommes envolés directement pour Liverpool deux jours plus tard. »

… sur la décision finale sur les transferts (avant le match) : « D’abord l’idée vient, puis vous vous asseyez ensemble. Il est clair que l’entraîneur est assis à la table. et Marco Neppe sont également là. Nous essayons d’abord de développer l’idée de base. Ce n’était pas difficile avec Sadio, C’est pourquoi nous y sommes allés deux jours plus tard et avons essayé de parler au joueur tout de suite et d’appuyer sur l’accélérateur. Mais bien sûr, quand les choses sont aussi importantes, nous devons d’abord en discuter entre nous – et ensuite nous devons faire une petite vérification auprès du conseil d’administration. »

… sur l’échange de vues avec Julian Nagelsmann concernant les transferts (avant le match) : « C’est ce qui rend Julian spécial. Si nous avons des arguments lors du vote, pourquoi oui ou pourquoi non, Julian comprend tout à fait. Si nous disons que cela ne convient pas au club et à nous, alors il va souvent avec. Bien sûr, il dit parfois : « J’aime ça comme ça et c’est mon idée. Ensuite, nous devons en reparler. C’est pourquoi travailler avec Julian est détendu. Nous pouvons discuter, nous pouvons aussi faire du bruit – mais nous quittons toujours la pièce et nous comprenons. »