Restons connectés

Fin de parcours pour les Montagsspiele en Allemagne

Allemagne

Fin de parcours pour les Montagsspiele en Allemagne

Après plusieurs mois de grosses contestations, la DFL va retirer les Montagsspiele des calendriers de Bundesliga à l’horizon 2021-2022.

On en parlait déjà en avril. Depuis le début de l’année 2018, les Montagsspiele (matchs du lundi soir) étaient sujets à des débats agités outre-rhin. Boycotts, opérations « coup de poing », manifestations. Après des mois de lutte, les fans ont finalement gagné la bataille. En effet, la DFL (Deutsche Fussball Liga) a annoncé que les matchs du lundi disparaîtraient du calendrier à partir de 2021-2022.

Tout partait pourtant d’une bonne intention. Soucieux des performances et de l’état de forme de ses équipes engagées en Coupes d’Europe, la DFL avait mis en place les fameux Montagsspiele pour alléger les calendriers. Une décision qui n’a pas ravi les fans, mais aussi les clubs.

Fin de parcours pour les Montagsspiele en Allemagne

« Les lundis ? Sans nous ! »

Le football est sacré en Allemagne. La tradition footballistique est telle chez nos amis germaniques qu’elle n’a presqu’aucun équivalent en Europe. Un seul chiffre suffit pour l’illustrer et il donne envie.

91%. C’est le taux de remplissage moyen en Bundesliga en 2016-2017.

Le problème ne concerne pas que la Bundesliga puisque les supporters des divisions inférieures grondent également. En troisième division, le principal groupe ultra du Hansa Rostock a appelé à boycotter la rencontre contre le VfL Osnabrück prévue le 03 décembre.

Retour en Buli. Le premier Montagsspiel de la saison aura lieu la semaine prochaine. Après la réception de Ludogorets en Europa League jeudi, le Bayer Leverkusen se déplacera à Nürnberg lundi soir.

Même si la Ligue a annoncé la fin des matchs du lundi, les supporters devront tout de même « surmonter » 5 Montagsspiele par saison d’ici 2021, droits TV obliges. Les protestations devraient donc aller bon train jusqu’en 2021-2022. A commencer par Nürnberg lundi soir où le stade a promis de jouer au « roi du silence » pendant au moins 45 minutes. Ambiance.

Si l’atmosphère était très hostile, voire austère les lundis dans les stades allemands, quelques jolis tifos de protestations ont valu le détour. Extraits.

Fin de parcours pour les Montagsspiele en Allemagne

Océan de « Gegen Montagsspiele » à l’OPEL Arena de Mainz en mars 2018.

Fin de parcours pour les Montagsspiele en Allemagne

Avalanche de rouleaux au retour des vestiaires lors de Mainz-Freiburg, mars 2018.

Fin de parcours pour les Montagsspiele en Allemagne

Garfield à Bremen pour Werder-Köln.

Fin de parcours pour les Montagsspiele en Allemagne

Une Südtribune méconnaissable à Dortmund.

Partisan d'un football simple et bien pratiqué, élevé en Tribune La Trinitaine avec le FC Lorient de Sir Christian Gourcuff, amoureux des belles histoires du ballon rond et de ses anecdotes.

... à lire dans Allemagne

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour