Restons connectés

A Blackpool, le sort du futur troisième maillot dans les mains des supporters

Angleterre

A Blackpool, le sort du futur troisième maillot dans les mains des supporters

Les fans de Blackpool votent actuellement pour choisir le troisième maillot du club pour la saison 2019-2020. L’occasion de renouer avec leur direction après une période trouble.

Un maillot pour une réconciliation

C’est l’une des tendances de ces dernières saisons. Pour leur troisième maillot – voire les maillots domicile et extérieur, de plus en plus de clubs consultent leurs supporters sur le design des futures tuniques portées par les joueurs.

Après l’Eintracht Frankfurt, il y a quelques semaines, c’est au tour du Blackpool FC de solliciter ses supporters pour son troisième maillot. Au sortir d’une période compliquée, marquée par l’éviction de la famille Oyston, propriétaire du club, Blackpool panse progressivement les plaies avec ses supporters.

L’une des premières mesures du nouveau board ? Offrir le choix du troisième maillot pour la saison 2019-2020. Les décideurs du Blackpool FC ont soumis deux designs, au style retro et en hommage au riche passé du club fondé en 1887, à leurs supporters. Le maillot blanc est un clin d’œil à l’époque de Sir Stanley Matthews, le premier Ballon d’Or de l’Histoire, en 1956. La deuxième tunique rappelle les tous premiers maillots du club dans les années 1890 jusqu’aux prémices de la Seconde Guerre mondiale. Un choix plein d’Histoire pour les supporters donc.

Après la chute, un (lent) retour vers les sommets du foot anglais ?

En Premier League lors de la saison 2010-2011, le club a progressivement dégringolé vers les bas-fonds du football professionnel britannique. Malgré une saison et demie correcte entre 2011 et début 2013 qui l’a vu disputer la finale d’accession en Premier League contre West Ham en mai 2012 (défaite 2-1), Blackpool a souffert de cette relégation. Sauvant de justesse sa place dans l’antichambre au printemps 2013, la saison 2013-2014 a été celle de l’hécatombe. À l’intersaison, 27 joueurs quittent le navire à deux semaines de la reprise du Championship. Le début de la fin. La saison 2014-2015 fut l’une des pires de l’Histoire du club avec 26 points en 46 rencontres et une descente en League One. La glissade s’est poursuivi jusqu’en League Two – l’équivalent du National 2 français, avant une remontée immédiate en League One. Fin de l’hémorragie.

En dehors du terrain, l’ancien club d’Elliot Grandin s’est surtout agité en coulisses. En effet, les relations étaient plus qu’houleuses entre les supporters et la famille Oyston, jusqu’au départ de cette dernière. Cela avait notamment poussé les fans à boycotter Bloomfield Road, l’antre des Seasiders.
En février 2019, quelques mois après la décision des Oyston de vendre le club, Blackpool fut placé en redressement judiciaire. Et malgré 12 points de pénalité potentiels, les nouveaux repreneurs ont quand même pris la décision de se séparer d’Owen Oyston, l’ancien propriétaire toujours membre du Conseil d’Administration. Bien que ce départ soit une nouvelle menace pour le club, il a surtout permis de mettre un terme à la grève des supporters. Après quatre ans de boycott.

Avec « seulement » 4 000 spectateurs de moyenne pendant trois saisons, le club retrouve progressivement des couleurs. Illustration avec le premier match « post-boycott » contre Southend United où près de 14 000 spectateurs sont venus garnir les travées de Bloomfield Road et fêter le départ des Oyston. La fin d’une ère sombre pour les fans des Tangerines.

En proposant le choix de la tunique away pour la saison 2019-2020, la nouvelle direction souhaite retisser des liens avec ses supporters, délaissés pendant de trop longues années. Et Blackpool en aura bien besoin pour espérer retrouver les sommets du football professionnel anglais.

Pour décider du nouveau maillot de Blackpool, vous avez la possibilité de donner votre avis ici.

Partisan d'un football simple et bien pratiqué, j'ai connu les plus grandes heures de gloire du FC Lorient de Christian Gourcuff. City-Liverpool, Orléans-Bourg en Bresse ou même D4 allemande, peu importe le menu : mon amour pour le ballon rond est sans limite.

... à lire dans Angleterre

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour