AvideceWopyBalab

Le monde du sport a toujours été propice au sponsoring, mais tout n’est pas toujours affaire de rentabilité. En ce qui concerne le football et la Premier League (PL) – le championnat le plus puissant de la planète – la question ne se pose pas. 

Depuis plusieurs années, le modèle sportif de la PL repose sur une plus-value économique forte, notamment portée par des droits télévisuels aux chiffres démentiels. Intrinsèquement, les clubs deviennent de formidables repères pour marques et entreprises qui n’hésitent pas à faire tapis pour s’afficher aux côtés des organisations sportives. 

L’occasion pour nous, de revenir sur les partenariats les plus juteux de cette saison 2022/23, aussi excitante sportivement qu’en coulisses où les contrats se parachèvent. 

 

Recrudescence de sponsoring lié au divertissement 

Le monde a changé et naturellement, les divertissements les plus prisés sont également ceux qui peuvent devenir les plus rentables pour les clubs de football, en Angleterre ou ailleurs. Voici pourquoi il n’est étonnant de voir que depuis plusieurs années, certains clubs majeurs du football européen, Manchester City en tête, n’hésitent pas à investir dans le eSport qui ne cesse de gagner en popularité et donc, en rentabilité. Le chemin est également tout à fait démontrable dans l’autre sens où certains acteurs majeurs du secteur numérique font aussi le choix de s’afficher aux côtés de clubs de football. 

Par exemple, le monde du poker est clairement l’un des pans les plus porteurs du divertissement en ligne de nos jours et nombreuses sont les sociétés de ce type à vouloir s’afficher sur les maillots des plus prestigieuses équipes du monde. 

Cependant, la Premier League reste dominée par la majorité des fonds issus du Moyen-Orient. Avec les plus prestigieuses compagnies aériennes de la région et notamment grâce à l’actionnariat de certains clubs par plusieurs provinces de cette zone géographique, à l’instar de Manchester City et Newcastle dernièrement, certains chiffres sont exorbitants. 

City règne en maître 

Propriété du City Group, une société étatique des Émirats Arabes unis, Manchester City fut l’une des premières équipes continentales à devenir la propriété d’un fonds d’investissement du Moyen-Orient. Quinze ans plus tard, l’équipe des Skyblues règne en maître sur la Premier League et les compétitions nationales anglaises, bien qu’elle ne soit pas encore parvenue à remporter un trophée européen. 

Les contrats de sponsoring les plus rentables de Premier LeagueCette relative performance sportive est logiquement suivie au niveau du sponsoring et sans surprise, Etihad Airways est le principal partenaire de l’équipe. Entreprise issue des EAU également, Etihad Airways est le plus grand sponsor en termes financiers en Premier League. En octroyant chaque année plus de 67 millions de livres à City, il va sans dire que la compagnie aérienne a beaucoup d’avance à ce sujet sur Liverpool et son sponsor principal, la banque Standard Chartered (50 millions de livres). 

Etihad n’est cependant pas la seule compagnie aérienne à opérer en Premier League puisque Emirates est le sponsor principal d’Arsenal, l’un des prétendants au titre cette saison. Cependant, la société ne verse « que » 40 millions par an au club de la capitale. 

Dans les deux cas, il est important de noter qu’à la fois City et Arsenal, profitent également de contrats de naming avec leurs stades respectifs. 

Une bataille de marques 

Côté équipementier, l’intérêt est tout aussi important et notamment, en fonction de la réussite sportive du moment. Cette saison, Nike et adidas, deux mastodontes du sport international, se partagent près de la moitié des 20 équipes engagées en Premier League. 

L’équipementier allemand est celui qui se montre le plus rentable pour l’un des clubs historiques de la PL, Manchester United. L’équipe mancunienne reçoit en effet, près de 75 millions de livres par an sur un contrat courant pour dix saisons, et ce, jusqu’à 2025. 

Derrière, on retrouve Puma qui, même en équipant qu’une seule équipe du championnat, fait l’actualité à ce sujet. Avec 65 millions de livres par an pour Manchester City, la marque allemande a su charmer l’équipe dirigée par Pep Guardiola.