Liverpool – Et si le recrutement pouvait être si simple ?

Plus faible équipe de la Premier League en termes d’occasions converties en buts, les Reds déçoivent dans le jeu mais se transcendent face aux gros poissons. En ce jour de février 2012, l’heure est venue de tirer un bilan de la stratégie de recrutement de Liverpool depuis un an et en particulier des investissements de l’été 2011.

Les arrivées coûteuses n’arrivent pas à se montrer décisives et le poids du montant de leurs venues  pèse sûrement sur leurs modestes épaules.

Downing, Henderson, Adam, trois joueurs qui auront coûté plus de 15 millions chacun de livres et qui ont du mal à justifier de leur statut de titulaire indiscutable. Que dire du grand Carroll, venu six mois plus tôt pour trois fois plus cher.

N’enfonçons pas davantage les portes ouvertes, PKFoot enfile son costume d’impresario pour améliorer l’effectif de Liverpool. Voici des idées sous forme de préconisations caricaturées :

  1. Fernando Torres tenait absolument à partir pour progresser. Près de 60 millions d’euros ont étés posés sur la table pour l’arracher de Liverpool. Le voilà dorénavant inoffensif à Londres. PKFoot propose aux dirigeants des reds de le racheter à environ 19 millions d’euros. En plus de faire revenir un revanchard qui aurait de quoi prouver, Liverpool réaliserait une plus-value de 40 millions d’euros.
  2. Après divers écarts de comportement en à peine deux saisons, Luis « el pistolero » Suarez ternit l’image de Liverpool. Des problèmes de racisme, des insultes envers des supporters adverses,  ce n’est pas avec des joueurs de cet acabit que Liverpool est devenu un club si populaire.  La rédaction propose ainsi de profiter de l’engouement médiatique pour s’en débarrasser. Vu les performances du joueur, un club espagnol mettrait volontiers plus de 50 millions d’euros pour l’enrôler.
  3. Troisième et dernier conseil de PKFoot, une proposition qui découle d’un constat : les vieux n’ont jamais eu autant la côte en Premier League qu’actuellement. Thierry Henry qui, en l’espace de 8 apparitions enfile 4 buts, Paul Scholes qui revient également dans la maison dans laquelle Ryan Giggs sévit toujours… Et pourquoi ne réglerait pas les carences offensives de Liverpool en rechaussant les crampons ?

En appliquant ces trois choix au plus vite, Steven Gerrard se sentirait moins isolé sur le terrain. Même si ce dernier n’est pas dans la meilleur de ses formes, l’attitude de ses coéquipiers lorsqu’il est sur le terrain suffit à comprendre qu’il est l’aimant du ballon. Tous lui rendent le cuir après avoir tricoter deux minutes.

Que la saison des reds est délicate. L’objectif des quatre premières places s’éloigne et le manque de fond de jeu inquiète.  La finale de coupe à venir contre Cardiff sera l’occasion de sauver les meubles en se qualifiant par la même pour l’Europa Ligue.  Et ce sera un moindre mal…

Liverpool - Et si le recrutement pouvait être si simple ?

Sur cette photo se cache un attaquant de grande classe. Saurez-vous le trouver ?

Vous aimerez aussi

N'oubliez pas de nous suivre Facebook et Twitter