Restons connectés

PKFoot

L’attitude inacceptable du Celtic sur la situation des Glasgow Rangers

Autres championnats

L’attitude inacceptable du Celtic sur la situation des Glasgow Rangers

Depuis la mi-février, le football écossais est en train de vivre une véritable révolution. Point d’évolution, mais un appauvrissement probable d’un championnat qui verra sans doute le club protestant de Glasgow disparaitre. Et leur adversaire se frotter indécemment les mains. Tout le monde s’y met !

Le Old Firm, c’est sans doute l’ambiance la plus chaude d’Europe, quoi qu’en dise Eric Cantona et ses Looking for… aussi objectifs que ses mouettes. Le derby entre le Celtic Glasgow, club catholique, et les Glasgow Rangers, protestants, ne se déroulera sans doute plus dès la saison prochaine.

On connait les soucis financiers des Rangers depuis quelques années. Maintenant, le fisc britannique a dit stop. Montant des pertes ? Plus de 90M€, amende comprise. Un pillier du football écossais devrait disparaitre. Avec 54 championnats et 33 coupes d’Ecosse, c’est même le plus récompensé du pays. Le nouveau propriétaire, , est accusé de ne pas avoir payé 9M£ de TVA depuis son arrivée.

Les Gers ont pourtant essayé de se renflouer cet hiver en vendant Jelavic à Everton. Depuis, impossible de se renforcer. Dernièrement, était pressenti pour intégrer l’équipe, mais le conseil d’administration l’a interdit, arguant que le club en bleu n’a pas les moyens financiers pour payer son salaire.

Les problèmes entre les deux clubs vont au delà du sportif. Les derbys sont certes passionnants, ils restent néanmoins cochés sur tous les calendriers des autorités pour les débordements qui les accompagnent. C’est aussi à cause d’eux que les bars écossais interdisent le port de maillots lors des soirs de match !

D’un point de vue extérieur, mais tout aussi passionné, nous voyons l’opportunité : celle du Celtic Glasgow de se déclarer solidaire du club mythique malgré l’adversité. Au lieu de cela, le Celtic Glasgow se fait remarquer par ses provocations ridicules pour enfoncer les Rangers à l’agonie.

L’histoire a commencé à Angleterre, où le premier ministre David Cameron vient s’exprimer sur ce qui ne le regarde pas : « Je veux que le club survive et prospère. Il a une histoire extraordinaire et une place très spéciale dans le cœur des gens en Écosse. Personne ne veut le voir disparaitre. » Sur les derniers points, aucun doute, mais il ne faut pas non plus fermer les yeux sur une réalité financière mal négociée par les administrateurs des Glasgow Rangers. Un de ses proches, le conservateur Ian McGill, s’est exprimé sur son Twitter : « les billets du match des Rangers sont en vente (…) tout comme leurs joueurs, stade, terrain d’entrainement, … » avant de relayer un article explicite « Pourquoi le championnat écossais n’a pas besoin des Glasgow Rangers ? ». La boulette. Scandale chez les Rangers contre cette personne qui se réjouie du licenciement prochain de plusieurs centaines de personnes (les Rangers ont un gros réseau de magasins distributeurs). Quelques minutes après il se reprend : « je suis persuadé que tous les employés retrouveront rapidement un emploi ». Bah voyons.

Si cette déclaration a du mal à passer chez le Celtic Glasgow, qui se sent définitivement éloigné de la couronne britannique, la remarque du chef du gourvenement écossais a rajouté de l’huile sur le feu. Alex Salmond a ainsi dit : « même le plus acharné des supporters du Celtic sait que le Celtic ne peut prospérer sans les Rangers ». Offensé, le club catholique a publié un communiqué aussi court que cinglant, disant que le Celtic a « une stratégie bien définie et un business-plan indépendant des finances des autres clubs. La situation des Rangers est complexe et n’est sûrement pas finie ». Hors de question d’aider les rivaux.

Au Celtic Park, le slogan est tout trouvé : « Jelly and ice-cream when Rangers die » (littéralement « De la gelée et de la glace pendant que les Rangers disparaissent« ). Tout les supporters du Celtic s’y mettent dans un acharnement morbide : sur Flickr, Facebook mais aussi dans des bars qui, à l’affût de la moindre clientèle, proposent des glaces gratuites aux supporters du Celtic…

L'attitude inacceptable du Celtic sur la situation des Glasgow Rangers

, l’entraineur du Celtic dont la tête est mise à prix chez les supporters des Rangers (il a reçu des menaces, des balles et ne se promène jamais sans sa garde rapprochée) n’a rien trouvé de plus intelligent que de déclarer : « la Ligue devrait retirer tous les titres des Rangers dans leur période de crise ». Autrement dit, les 3 derniers titres nationaux. Il appuie sa déclaration sur le fait que le club protestant a été avantagé grâce à une sorte de « dopage financier » alors que le Celtic se « forçait à être réglo ». « Un journaliste a un jour parlé de « financial doping ». Pour moi, le dopage, c’est la triche. J’ai de la sympathie pour mon homologue, McCoist, et les joueurs de ce club. Par contre, je n’en ai vraiment pas avec beaucoup de personnes impliquées dans cette histoire ».

Pour contrer ces déclarations, les blogs pro-Rangers pullulent sur Internet pour féliciter le Celtic de gagner le titre aussi facilement, alors qu’il leur échappe depuis des années. Les Rangers ont en effet reçu une pénalité de 10 points au classement général. D’autres blogs semblent par contre alimenter la haine collective en listant les 8 ennemis des Glasgow Rangers. La guerre semble sans fin…

Heureusement, la lumière peut provenir d’anciens joueurs. , figure emblématique des Rangers au début des années 90, résume très bien la situation actuelle : « Le Celtic Glasgow ne devrait pas se moquer de la situation des Rangers ». Neil Lennon n’a pas tardé à lui répondre. « C’est aussi irrespectueux de sa part de dire que notre titre n’est pas mérité. C’est une insulte envers nos supporters ».

Depuis le début de la saison, les Glasgow Rangers jouent à guichets fermés. L’année prochaine, , l’entraineur mythique du club protestant dans les années 80, prend déjà le pari que le club sera encore là. Sous le nom de Rangers 2012 ?

L'attitude inacceptable du Celtic sur la situation des Glasgow Rangers

On fera la fête quand les Rangers vont disparaitre : bannière lors d’Hibernian/Celtic

Le propriétaire des Glasgow Rangers, Craig Whyte, qui avait racheté le club pour 1£ symbolique, a vendu les 16 actions des… Gunners d’Arsenal qu’il possédait au milliardaire russe d’origine ouzbeke Alicher Ousmanov, détenteur de 30% du club anglais. Ces actions provenaient de l’aide des écossais envers le club anglais… en difficulté financière au début du XXème siècle. Un exemple à suivre.
Continuer la lecture

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans Autres championnats

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour