AvideceWopyBalab

Puma a repris le contrat d’équipementier du club brésilien de Botafogo en décembre 2012. Depuis, ils essaient quelque peu de casser des traditions. Dernier épisode en date, cette étrange expérience avec ses propres supporters.

Botafogo est revenu sur le devant de la scène grâce à Clarence Seedorf. Le milieu de terrain hollandais y multiplie les démonstrations de force dans un championnat où on ne l’attendait pas forcément. Pour rappel, la venue de Seedorf à Botafogo est très soutenue par Puma qui a fourni l’enveloppe nécessaire pour supporter son salaire astronomique.

L’équipementier Puma casse les codes de Botafogo, toujours représenté avec les fameuses rayures verticales blanches et noires. Avec ce maillot doré, la marque ne s’assurait pas franchement un accueil des plus chaleureux de la part des fans. Comment leur faire apprécier (et acheter) le maillot ? En les impliquant dans une expérience incroyable.

Enfermée dans une cabine (nommée Fogometer, comprenne qui pourra), le fan est invité à enfiler le nouveau maillot et à brancher un électrocardiogramme. Rappel pour ceux qui ont sêché leur cours de secourisme : l’appareil sert à contrôler la fréquence cardiaque. Un film retraçant les plus grands moments du club leur est ensuite passé. Si leurs pulsations dépassent les 170BPM, ils ont la possibilité d’acheter le maillot en avant première et de partager leur « score » sur Facebook.

Bilan : 2000 fans convertis. 30 000 vues sur la vidéo en peu de temps. 15 000 maillots vendus.