Restons connectés

PKFoot

NK Olimpija Ljubljana – NK Maribor : Une rivalité historique en Slovénie

Autres championnats

NK Olimpija Ljubljana – NK Maribor : Une rivalité historique en Slovénie

Vous connaissez ce petit pays coincé entre l’Italie, l’Autriche et la Croatie et régulièrement confondu avec la Slovaquie ? C’est la Slovénie. Ce pays de 2M d’habitants peut vous permettre de passer des Alpes à l’Adriatique en seulement quelques dizaines de minutes. Mais là n’est pas la question. La terre qui a vu naître de grands joueurs comme Jan Oblak ou Marek Hamsik est aussi une terre de football.

Le championnat

L’historique

Ce jeune championnat (la première saison a eu lieu en 1991-1992) a connu seulement cinq champions au cours de son histoire (28 saisons) avec un club qui exerce une véritable hégémonie sur le pays. En effet, le NK Maribor compte 15 titres à son actif. L’Olimpija Ljubljana (6 titres) et le ND Gorica (4 titres) complètent le podium. Le titre de champion 2020 se joue actuellement entre les deux mastodontes du pays ainsi que le NK Celje, sérieux outsider cette saison. C’est pour cela que le match de ce dimanche fut prépondérant dans la course au titre.

Son format

La Prva Liga Telekom Slovenije (de son nom complet) est composée de 10 équipes qui se rencontrent 4 fois par saison, pour un total de 36 journées. Les 3 premiers jouent les tours préliminaires de LDC (pour le 1er) ou d’Europa (pour le 2ème et 3ème). Le dernier du championnat, quant à lui, descend directement en deuxième division tandis que l’avant-dernier joue un barrage contre le 2ème de seconde division.

Présentation des deux clubs

L’Olimpija Ljubljana

NK Olimpija Ljubljana - NK Maribor : Une rivalité historique en Slovénie

Le club de la capitale a une histoire bien plus longue que son homologue de l’Est avec une fondation en 1911.  Malheureusement, après près d’un siècle d’existence et suite à des difficultés financières, le club sera dissous en 2005. Après une refondation immédiate, le club retrouve le nom Olimpija Ljubljana en 2008 et la première division en 2009 après seulement 4 saisons dans les divisions inférieures. Le club compte notamment à son palmarès 6 championnat et 6 coupes de Slovénie et est actuellement domicilié au Stadion Stozice (qui est aussi le stade de l’équipe nationale) dont la capacité est de 16 000 places.

Le NK MariborNK Olimpija Ljubljana - NK Maribor : Une rivalité historique en Slovénie

Le club le plus titré de Slovénie a été fondé en 1960. Le club est, avec le NK Celje, le seul club a avoir participé à toutes les saisons du championnat de Slovénie depuis sa création. Il est aussi le meilleur représentant de la Slovénie à l’échelle européenne avec 164 matchs joués depuis 1992. Son dernier fait d’arme est sa qualification en phases de poule de Ligue des champions 2017-2018 où le NK rencontrera le futur finaliste de la compétition et récent vainqueur de la Premier League. Le club compte à son palmarès 15 championnats et 9 coupes de Slovénie et est domicilié au stade Ludjski Vrt dont la capacité dépasse les 12 000 sièges.

Le Večni Derbi et cette rivalité historique

Une rivalité de longue date

A l’image de son homologue croate entre le Dinamo et l’Hadjuk, cette dernière est connue sous le nom d’éternel derby (Večni Derbi en slovène).

Même si la rivalité date des années 1960 avec la création du NK Maribor (1960) et un premier match entre les deux équipes en 1962, elle s’est vraiment accentuée après l’indépendance de la Slovénie et la création de la Prva Liga slovène. Actifs depuis quelques années les groupes ultras des deux clubs (à découvrir plus bas) sont au cœur de cette rivalité. Dans un pays où tout est centralisé, l’ensemble des groupes ultras du pays n’apprécient pas vraiment ceux de la capitale. Et évidemment, c’est avec les ultras de la deuxième plus grande ville du pays qu’il y a le plus d’animosité.

NK Olimpija Ljubljana - NK Maribor : Une rivalité historique en Slovénie

Mais la rivalité n’est pas seulement liée à la situation géographique ou aux groupes ultras mais aussi au sportif. Et après une vingtaine d’années de disette de la part du club de la capitale, années pendant lesquelles Maribor a trusté la grande majorité des titres nationaux, la rivalité est repartie de plus belle ces dernières années. L’équipe de Ljubljana est redevenue la machine à gagner du début des années 1990 et nous avons maintenant le droit à 4 affrontements absolument haletants chaque saison !

Les groupes ultras

Comme nous venons de l’évoquer, les groupes ultras ont une place importante dans cette rivalité. Nous allons découvrir les deux groupes qui animent les tribunes et même le pays à chaque rencontre entre les deux équipes. A chaque Ljubljana-Maribor, nous avons donc les Green Dragons pour Ljubljana et les Viole pour Maribor.

Les GD ou Dragonsi (les dragons) sont un groupe actif depuis 1986 et se sont nommés après le symbole de la ville de Ljubljana, le dragon vert, que vous retrouvez un peu partout en ville.  Ils ont une relation houleuse avec le club notamment il y a quelques années avec un boycott lié à la gestion catastrophique du président en place. Contrairement à Maribor, les GD ne m’ont pas marqué lors de mon déplacement à Ljubljana en novembre dernier pour la réception du Tabor Sezana.

NK Olimpija Ljubljana - NK Maribor : Une rivalité historique en Slovénie

Les Viole, quant à eux, sont un groupe ultras actif depuis 1989. Ils se sont nommés suite à la couleur principale du club, le violet. Au début, ils n’étaient qu’une vingtaine de très jeunes supporters mais ils ont su se développer au fil des années pour devenir un groupe ultras reconnu à l’international. Ils occupent la tribune sud du Ludjski Vrt et vous pouvez les retrouver, plus ou moins nombreux, à chaque match. Lors de mon déplacement à Maribor en octobre dernier, j’ai eu l’occasion de les voir réaliser un petit craquage en fin de match lors de la rencontre face à Celje.

NK Olimpija Ljubljana - NK Maribor : Une rivalité historique en Slovénie

Chaque clasico donne donc l’occasion aux spectateurs du jour d’admirer le spectacle pyrotechnique entre fumigènes et feux d’artifice. Et comme c’est le cas partout dans le monde, le match est arrêté régulièrement, ce qui laisse le temps aux joueurs d’admirer le spectacle.

Les enjeux du match

Evidemment, et comme à chaque confrontation, la suprématie nationale est en jeu. Remporter le derby est un signal fort envoyé à l’autre club et les supporters considèrent ce match comme une rencontre de la plus haute importance. Mais en plus de la rivalité, ce dernier clasico de la saison va être prépondérant pour l’acquisition du titre 2020. A 7 journées de la fin, les deux clubs ne sont séparés que d’un point. Tout reste à faire pour le titre.

Le match de ce dimanche

NK Olimpija Ljubljana - NK Maribor : Une rivalité historique en Slovénie

Pour clôturer cette 30ème journée de championnat, les deux équipes se sont retrouvés sur la pelouse de Stozice à 20H45 ce dimanche, l’horaire des grands matchs !

Spoiler alerte, l’Olimpija s’est imposé lors du match où l’enjeu a peut-être tué le jeu. Après une mi-temps pauvre où les deux équipes n’ont rien montré, tout ce petit monde est rentré aux vestiaires sur un score nul et vierge. De retour sur la pelouse, aucun changement n’a été effectué et nous avons dû attendre l’heure de jeu pour que le match démarre enfin.

Et quelques secondes après l’entrée en jeu de Vancaš côté Maribor, la gâchette croate et actuel deuxième meilleur buteur du championnat Vukušić, a ouvert le score pour l’Olimpija à l’heure de jeu. Malgré le carton rouge obtenu par leur latéral gauche Jurcevic à 10 minutes du terme, les joueurs de la capitale ont résisté pour arracher les 3 points d’une victoire Ô combien importante !

Notre vainqueur du jour prend donc 4 points d’avance sur ces deux poursuivants, Celje et Maribor, et, à 6 journées de la fin, croit plus que jamais au titre !

L’actualité locale

Après la découverte de la plus importante rivalité du pays et le retour sur le clasico de ce dimanche, terminons cet article par l’actualité de la Slovénie en dehors de nos deux mastodontes.

La coupe change de propriétaire

Après 2 titres consécutifs de Ljubljana (dont une finale l’an passé face à Maribor), la coupe a finalement changé de main. Et lors de cette finale entre Nafta et Mura, c’est le dernier nommé qui ramène la coupe à la maison !

Crée en 2012 et en première division depuis l’an passé seulement, le NS Mura remporte donc le premier trophée de sa jeune histoire. Après sa quatrième place l’an passé, ce jeune club aura donc une nouvelle occasion de se qualifier pour la Ligue Europa !

Un choc pour l’Europe et un maintien haletant

Lors de cette 30ème journée, en plus du derby, nous avons eu droit à un choc pour une qualification européenne entre Kidricevo et Celje. Et ce sont les pensionnaires de l’Arena Petrol qui se sont imposés. Ils sont plus jamais en course pour le titre avec 55 points à leur actif et une différence bien supérieure à Maribor et Ljubljana.

Cette défaite de l’Aluminij n’a pas profité à Mura qui s’est incliné à domicile face à Domzale. Cette défaite permet au club de la banlieue de Ljubljana de prendre un grand bol d’air dans sa course au maintien.

NK Olimpija Ljubljana - NK Maribor : Une rivalité historique en Slovénie

Pendant ce temps-là en bas du classement, le Tabor Sezana (7ème, 34 points), Domzale (8ème, 33 points) et Kranj (9ème, 31 points) se battent pour éviter la place de barragiste.
La dernière place, synonyme de descente est logiquement occupée par Velenje et sa saison « à la toulousaine » avec 10 points pris en 30 matchs.

A 6 journées de la fin, que ce soit pour le titre ou pour le maintien, rien n’est encore déterminé.

... à lire dans Autres championnats

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour