Restons connectés

PKFoot

Sauvons les Wellington Phoenix et le football néo-zélandais !

Autres championnats

Sauvons les Wellington Phoenix et le football néo-zélandais !

Drôle de situation en A-League. Pour comprendre ce qui s’y trame, rappelons le contexte : dans le championnat australien, 9 des 10 clubs sont effectivement basés en Australie. Le dernier club est néo-zélandais, ce qui ne manque pas de raviver une certaine animosité entre les deux pays, d’autant plus dans ce contexte de renouvellement des licences.

En effet, la fédération accorde des licences aux franchises, afin de pouvoir faire partie du championnat jusqu’à une date définie. Si les clubs australiens ont une licence de 25 ans (donc 2030, le championnat ayant été créé en 2005), les Wellington Phoenix ne possèdent qu’une licence jusqu’en mai 2016.

La fédération a refusé la demande des Wellington Phoenix d’obtenir un rallongement de la licence de 10 ans, contre seulement 4 ans proposés. Les supporters des Wellington ont alors lancé l’opération « Save the Nix’ «  sur Change.org afin de récolter un maximum de signatures pour conserver le droit de participer au championnat de manière égalitaire.


Plus que 2 000 signatures environ pour atteindre les 15 000 signatures

Quelques points jouent contre le club de la capitale de la Nouvelle-Zélande :

  • les matchs à domicile n’accueillent que 8000 spectateurs en moyenne, malgré le fait que le dernier match a attiré plus de 13 000 personnes suite au lancement de la campagne « Save the Nix’ « . En Australie par contre, la moyenne est bien plus élevée, le pays cherchant à développer au maximum le football suite aux succès de l’équipe nationale.
  • si l’Australie a intégré l’AFC pour y trouver de la concurrence, la Nouvelle-Zélande est restée avec l’OFC, ce qui permet au pays d’avoir la possibilité de se qualifier aux Mondiaux. Par contre, le club est entre deux eaux, ne pouvant participer à la Ligue des Champions d’aucune des deux associations.
  • secrètement, la fédération australienne rêve d’un 3e club à Sidney mais tient à rester à 10 clubs. Le calcul est simple : si un nouveau club arrive, cela se fera à la place d’un autre club, déjà désigné.
Les Wellington Phoenix sont une sorte de locomotive pour le football néo-zélandais, étant un des seuls clubs jouant à un bon niveau régional. La réserve des Wellington fait quant à elle partie du championnat néo-zélandais.

 

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans Autres championnats

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour