Restons connectés

PKFoot

Le très gros pari de Vincent Kompany à Anderlecht

Autres championnats

Le très gros pari de Vincent Kompany à Anderlecht

Le RSC Anderlecht a un projet ambitieux pour cette nouvelle saison : compter sur en tant qu’entraîneur/joueur et confier les rênes de l’équipe au milieu de terrain Samir Nasri, âgé de 32 ans et libre de tout contrat. Les Mauves, qui sortent d’un exercice 2018/2019 désastreux avec l’absence de coupe d’Europe, espèrent retrouver le haut du classement de la Jupiler League.

Le Royal Sporting Club d’Anderlecht part en reconquête ! Auteur d’une saison complètement ratée l’an dernier, le club belge veut retrouver les hauts du classement du championnat belge et regoûter à la coupe d’Europe. Pour parvenir à concurrencer, à nouveau, le Standard de Liège, la Gantoise, le KRC Genk et les autres gros clubs du pays, les dirigeants ont tenté un pari en profitant de la fin de contrat de Vincent Kompany. Le défenseur de 33 ans, libre de tout contrat après son départ de Manchester City, et revenu dans son club formateur afin de donner un coup de main à la direction. Résultat, il a endossé le rôle peu commun et complexe d’entraîneur joueur pour les trois prochaines saisons et espère ainsi débuter sa phase de transition et de reconversion tout en disputant encore quelques matchs avec les professionnels.

Pourtant, les débuts ne sont pas des plus réussis en Jupiler League. Sur les deux premiers matchs, les Mauves n’ont récupéré qu’un seul petit point sur six possibles et forcément les premières critiques émargent déjà. Kompany, titulaire lors des deux rencontres, laisse son adjoint divulguer les consignes lorsqu’il est sur le pré mais compte surtout sur quelques problèmes de construction de son effectif, avec notamment l’absence de véritable 9 sur ce début de championnat. Un ajustement qui devrait rapidement être bouché par la direction sur le mercato. « 1 point sur 6 contre Ostende et Mouscron, c’est évidemment insuffisant pour Anderlecht. Avec un tel bilan, un Preud’homme ou un Mazzù serait déjà sous pression. Vu sa carte de visite et son aura, Vincent a plus de temps que d’autres et c’est très bien. N’empêche qu’Anderlecht reste Anderlecht, Kompany reste Kompany et on ne peut pas se contenter de cela. Les raisons sont multiples » explique toutefois Philippe Albert. Ce dernier attend donc une première victoire d’Anderlecht très rapidement, et pourquoi pas face à Malines vendredi soir. Le club anderlechtois part d’ailleurs favoris pour cette rencontre selon les paris sur la Jupiler Pro League.

Kompany doit aussi et surtout attendre la montée en puissance de son très gros coup du mercato : à savoir Samir Nasri. Du haut de ses 32 ans, le milieu de terrain offensif est arrivé libre de tout contrat en Belgique cet été et doit apporter son expérience et ses qualités à un groupe ultra jeune. L’ancien Marseillais, passé par Manchester City et Arsenal en Premier League, connait bien l’international belge et aura un rôle de mentor pour encadrer la formation. S’il n’a signé qu’un an, afin de se relancer, le joueur, encore en retard sur sa préparation physique puisqu’il s’est remis d’un pépin musculaire, dispose d’un temps de jeu assez faible (30 min par match) et ne peut pas encore apporter autant qu’espérer. Mais si les Mauves parviennent rapidement à trouver la formule gagnante, le fait de jouer un seul match par semaine devrait devenir un avantage non négligeable dans la course à l’Europe et au titre.

Né ballon au pied tel Olivier Atton, mais sans son talent footbalistique, j'ai décidé de me consacrer à cette grande religion qu'est le football. Fidèle au poste (de télé) devant la messe chaque dimanche matin à 11h chantant la marseillaise.

... à lire dans Autres championnats

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour