Restons connectés

La Grèce rend hommage aux victimes de la Porte 7

Autres championnats

La Grèce rend hommage aux victimes de la Porte 7

Ce fut un week-end difficile pour les familles en Grèce. Le 8 février marque une date noire dans le calendrier du football grec. Il y a exactement 35 ans, en 1981, alors que l’Olympiakos le Pirée disposait de l’AEK Athènes 6-0, 21 fans de l’équipe locale ont péri et 55 furent blessés à cause d’une porte mal fermée, d’après les autorités locales.

L’excitation du public par rapport à la large victoire a fait que certains ont perdu l’équilibre et sont tombés dans les escaliers, sans pouvoir se relever, provoquant la mort par suffocation ou écrasement. 19 sont morts sur place et 2 à l’hôpital. L’un d’entre eux était un fan de l’AEK.

Le samedi 6 février marqua le début des hommages au stade, en face de cette « Porte 7 » avec un défilé d’enfants du club pour déposer des couronnes au pied du monument commémorant cette tragédie. Les proches des victimes étaient aussi conviées, mais aussi les joueurs du club, le staff technique et des fonctionnaires de la ville, reçus dans une ovation générale. S’en sont suivis des hommages religieux et musicaux, puis un discours où le nom de chaque victime fut cité. Le public criait aussi chacun des noms, finissant cette liste par des applaudissements émouvants.

https://twitter.com/Ultramaniatics/status/696810015911505920

Le lendemain, pour son match contre le PAOK, le groupe « Ultras Gate 7 » a préparé un tifo spécial pour les 35 ans de cette tragédie. La tribune s’est couverte de panneaux noirs avec les chiffres « 08-02-1981 » en rouge entourées de blanc. Une énorme banderole, reprenant le nom des victimes, a aussi été déployée.

Les équipes sont arrivées sur le terrain avec des couronnes de fleurs, et se recueillaient devant le virage où une stèle avait été installée. Les joueurs se sont dirigés vers le rond central pour observer une minute de silence, terminée par les applaudissements du stade. Les « Ultras Gate 7 » ont mis en place leur spectacle pyrotechnique dans un silence réellement impressionnant.

Ce fut un moment d’une intensité incroyable, pour rendre hommage à ces personnes qui étaient juste venues voir un match, il y a 35 ans, et qui perdirent la vie. Reposez en paix, personne ne vous oubliera.

https://twitter.com/Ultramaniatics/status/696811626520035328

https://twitter.com/Ultramaniatics/status/696811885153357824

https://twitter.com/Ultramaniatics/status/696823459637288961

Lors de la reconstruction du stade Karaïskaki, en 2004 pour les JO d’été, les fans de l’Olympiakos s’étaient réunis pour voir la démolition de cette maudite « Porte 7 ».

You don't run, not when you're with us... You stand your ground and fight!

... à lire dans Autres championnats

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour