Restons connectés

Bielsa, Motta, Lopetegui, Vieira : quel avenir pour ces coachs en championnat ?

Angleterre

Bielsa, Motta, Lopetegui, Vieira : quel avenir pour ces coachs en championnat ?

Ce mercato estival aura été particulier, notamment avec une Série A mouvementée. Il en aura été de même pour les coachs..

La patte Bielsa en Angleterre

L’ambiance sud américaine ne sera pas parvenu jusqu’au Winchester FC dans le Wessex mais jusqu’au mythique club de Leeds United avec la signature du sulfureux Marcelo Bielsa. Le triple champion d’Angleterre historique compte bien lancer sa révolution avec l’arrivée de l’Argentin sur son banc, une préparation estivale ne laissait pas entrevoir de grands changements (2 matchs nuls, 3 victoires et une défaite face à des adversaires d’un calibre similaire), mais qui a connu un point culminant avec la première rencontre de championnat.

Leeds United accueillait Stoke City sur sa pelouse, les Potters n’ont pas réellement connu de changement majeur dans leur équipe hormis le départ de Shaqiri vers Liverpool, tout laissait présager que le relégué viendrait l’emporter tranquillement avant de finalement se heurter à une équipe transfigurée. Une victoire trois buts à un pour les Peacocks (Klich 15′, Hernandez 45′, Cooper 57′ / Afobe ’52), de grosses phases de pressing, une récupération haute, un jeu de passe léché, et un sang froid impressionnant dans la construction et la finition. En l’espace d’un match El Loco a mis tout le monde d’accord, le tout en ayant réalisé un mercato modeste, que des retours de prêts ou des joueurs prêtés, et un départ majeur avec celui de Ronaldo Vieira vers la Sampdoria.

Afin de remettre les pieds sur terre à ses joueurs, le technicien argentin n’a pas manqué d’organiser une après-midi ramassage de déchets pour bien faire comprendre à ses hommes que tout un club comptait sur eux à chaque match. La vigilance reste tout de même de mise, on oublie pas que le LOSC made in Bielsa l’avait aussi emporté 3 à 0 contre Nantes lors de sa première journée de championnat, le reste de l’épopée des Dogues est connue de tous.

Calme plat au Real Madrid

C’était un peu la valse des entraîneurs cet été et ça a commencé dès l’entame du mondial avec Lopetegui et son intronisation sur le banc de la Maison Blanche. L’ex-coach du FC Porto a vu Ronaldo plier bagage, et les rumeurs de départs de Modric se multiplier en destination de l’Inter Milan, malgré cela il a semblé rester serein avec une préparation face à des mastodontes. Une victoire 3-1 face à la Juventus, une défaite 2-1 contre les Red Devils, il reste encore une préparation face à la Roma pour parfaire le tout avant de se présenter face à l’Atletico Madrid pour la Supercoupe d’Europe.

Hormis l’arrivée de Vinicius Junior (18 ans/Flamengo) en attaque, Madrid a vu des renforts au milieu avec Omar Mascarell (25 ans/Francfort), Lucas Torro (23 ans/Osasuna) et un nouveau latéral droit en la personne de Alvaro Odriozola (22 ans/Real Sociedad). On aurait pu penser qu’avec l’indemnité transfert de Ronaldo et les gains des trois dernières Champion’s League, Madrid aurait réalisé une folie sur le marché (Hazard ? Dybala ? Lewandowski ?), mais pour le moment il n’en est rien et Lopetegui n’a pas manqué de signaler qu’il était satisfait de l’effectif actuel. Mais qu’en est-il des supporters ?

Et en France ?

Dans l’hexagone on peut voir des mouvements un peu partout mais la plus grosse surprise en terme de coaching est l’arrivée de Patrick Vieira. En tant que technicien, l’ex-international français ne peut pas se targuer d’avoir une expérience impressionnante : 2 ans à s’occuper du centre de formation des Cityzens avant de prendre les rennes du New York City FC (40 victoires pour 28 défaites et 22 matchs nuls), il est de retour en France pour s’occuper de l’OGC Nice qui a connu un mercato turbulent. Entre Mino Raiola qui cherche par tous les moyens à faire grimper les enchères pour son poulain italien, Seri et Le Marchand ayant rallié Londres (Fulham), Mendy de retour à Leicester, et Alassane Pléa à Gladbach, Nice a bien renfloué ses caisses mais a vu plusieurs piliers quitter le navire.

La préparation n’est pas couronnée de succès elle aussi, 3 défaites et 1 match nul en 5 cinq matchs, tous contre des adversaires abordables sur le papier, et la seule victoire est contre le Stade Nyonnais, un club de troisième division suisse. Les voyants sont loin d’être au vert pour Patrick Vieira et son équipe mais il n’est pas le seul à faire des débuts en France compliqués. Thiago Motta fraîchement élu à la tête des U19 du PSG a accompagné ses joueurs pour une rencontre face à Odense, il n’aura malheureusement pas pu terminer ce match comme il le souhaitait puisqu’il se sera fait exclure en pleine rencontre, le tout ponctué par une défaite 3-0, pas sûr que cela reste un souvenir impérissable pour les Titis parisiens du club.

Etudiant dans le médical mais passionné avant tout de football. Supporter de l'OM depuis toujours, je suis surtout fan des joueurs avec une aisance technique balle au pied.

... à lire dans Angleterre

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour