Clasico : duel entre Luis Enrique et Zinédine Zidane

Chaque duel est le fruit d’une rivalité. Celui qui se profile en péninsule ibérique est l’un des plus grands du monde du football. Une opposition entre deux géants : le Barça et le Real Madrid. Ce qui nous intéresse aujourd’hui, est de savoir qui va remporter le duel de tacticiens : ou ?

Clasico : duel entre Luis Enrique et Zinédine Zidane
Aujourd’hui à 16h15 la planète football va s’arrêter pendant 90 minutes. Dauphin du championnat, Barcelone reçoit le Real Madrid, leader, à 16h15 pour le compte de la 14e journée de La Liga. A quelques heures du choc, la pression est sur les catalans qui pointent à six longueurs de retard des madrilènes. Les Blaugranas doivent gagner dans leur antre du Camp Nou, sans quoi le Real pourrait s’envoler en tête avec 9 points d’avance.

Au delà des prouesses collectives et individuelles que peuvent réaliser les joueurs sur le terrain, le travail fait par l’entraîneur compte beaucoup. Chaque coach est l’architecte du succès de son équipe. Nous saurons tout à l’heure qui de Zidane ou Luis Enrique va gagner le duel du banc de touche.

Le meneur d’homme devient stratège

Il y a quelques semaines encore la presse espagnole pointait du doigt le coach madrilène et ses véritables compétences à entraîner l’équipe première. Installé sur le banc du Real Madrid depuis le 4 janvier dernier, le français fait taire les sceptiques avec un bilan exceptionnel. Avant d’affronter le Barça, le Real de Zidane compte 32 matches consécutifs toutes compétitions confondues sans défaite. La dernière en Liga remonte au 27 février dernier. Les Merengues perdaient le derby madrilène 1 à 0 à Vicente Calderon. Depuis l’équipe de Zizou ne sait plus ce que signifie perdre. Une dynamique poussée par un coach qui sait gérer son équipe. Au fil des mois, l’ancien joueur de référence ajoute de nouvelles cordes à son arc d’entraineur.

La force de Zidane est de connaître les qualités de ses joueurs et les réels besoins du Real. Depuis son arrivée à la tête de l’équipe, il a su impliquer tout le monde sans exception. En plus des bons résultats, Zizou permet à ses joueurs de prendre plus d’ampleur, pour exemples Asensio, Kovacic, Isco, Lucas Vasquez et Nacho. Nul doute sur le fait que le coach madrilène est un véritable meneur d’homme.

Jamais considéré comme un tacticien, au sortir de la victoire Merengue 3-0 à Vicente-Calderon il y a deux semaines, Zidane prouve qu’il peut l’être ! Battu par en février, Zizou inverse les rôles et domine tactiquement El Cholo lors de cette rencontre. Le coach merengue propose un 4-2-3-1 pour contrer le jeu de l’Atlético. Un pari inédit cette saison et intelligent. Le Real a totalement coupé la liaison entre le milieu et l’attaque des Colchoneros qui n’ont jamais réussi à inverser la tendance. Confiant et sûr de ses choix, Zidane n’a rien changé à sa tactique, même lors des changements offensifs de Diego Simeone. Un plan osé et réussi de la part de l’entraîneur de la casa blanca.

En pleine confiance, Zidane vient d’être nommé finaliste pour le titre de meilleur entraîneur de l’année. En attendant, le coach madrilène pense à son combat du jour face aux barcelonais. Tout sourit à Zidane. Et pour une fois, ce n’est pas lui mais bien son homologue catalan qui est aujourd’hui sur l’échafaud médiatique.

Luis Enrique peut le faire

Le coach catalan doit faire face à de nombreuses critiques de la presse espagnole. Depuis quelques temps les résultats du champion espagnol ne suivent pas. Le jeu non plus. A noter le triste nul face à Hercules mercredi en Copa del Rey, et le miraculeux point à Anoeta dimanche dernier.  Le Barça inquiète, l’équipe réalise son pire départ depuis la saison 2007-08, où elle n’avait gagné aucun titre.

Le problème est que ce sont les talents individuels qui font le plus souvent la différence, et non l’équipe dans son ensemble. Pour autant, le coach espagnol peut la faire dans ce match. En difficulté face au FC Séville de Sampaoli le 6 novembre, ce sont bien les choix de Luis Enrique qui ont conduit à la victoire du Barça (2-1). Le pressing intense de Séville avait posé des problèmes aux catalans pour dérouler leur jeu en première mi-temps. A la sortie du vestiaire, Luis Enrique avait remanié l’équipe avec des changements et une défense avec 3 centraux (S. Roberto, Umtiti et Mascherano). Une modification tactique gagnante, qui a permis d’optimiser la relance et créer plus de fluidité dans le jeu.

L’expérience et l’intelligence de Luis Enrique peuvent sauver le Barça de sa déroute actuelle. Cette saison il se permet d’oser plus et le pari peut être payant face au Real. Pour la réception du rival madrilène, Luis Enrique pourrait proposer une organisation en 3-4-3 avec cette fameuse défense Umtiti, Piqué et Mascherano. Une tactique qui permet au Barça de faire circuler la balle et de créer des espaces à l’intérieur pour ensuite attaquer. Le coach espagnol pourra aussi compter sur le retour de blessure d’Andres Iniesta. Une excellente nouvelle tant son absence a pesé sur le milieu de terrain du Barça.

Malgré les doutes, le Barça peut retrouver ses sensations, à condition de ne pas prendre de but en premier. Dans ce cas là, toutes les incertitudes actuelles pourraient refaire surface dans l’esprit des joueurs.

En attendant cet après-midi et de savoir qui va gagner ce duel, chacun y va de son propre avis. Pour rappel, le dernier clasico au Camp Nou s’est soldé par une victoire du Real… et de Zidane !

Vous aimerez aussi

N'oubliez pas de nous suivre Facebook et Twitter