Restons connectés

PKFoot

Le déclin de la Masia

Espagne

Le déclin de la Masia

Que se passe-t-il dans le centre de formation du célèbre club Catalan ? Pendant une longue période, et notamment l’ère Guardiola, le club puisait sa force en sortant des pépites de son centre de formation et en les alignant sur le terrain avec d’autres stars achetées lors des différents mercatos.

Cette formule a permis au Barça de tout rafler sur le continent, remportant depuis 2005 dix championnats, 6 coupes d’Espagne, 4 ligues des champions et 3 coupes du mondes des clubs. En 2012, le club a même réussi quelque chose d’assez rare pour être noté, à savoir aligner 11 joueurs formés au club : Valdès; Montoya, Piqué, Puyol, ; , Busquet, Iniesta; Messi, Pedro, Fabregas.

 

Le déclin de la Masia

Seulement, depuis l’arrivée de Valverde sur le banc, très peu de joueurs issus du centre de formation ont eu leur chance dans le groupe professionnel. Est-ce un manque de talent qui sort de la Masia? ou un manque de confiance de Valverde? La Masia a été inauguré en 1979, elle avait en premier lieu une capacité d’accueil de 12 joueurs. Le football évoluant, et devenant de plus en plus important, la Masia s’est agrandie pour accueillir dans un premier temps 48 résidents de plus, puis en 2011 le nouveau centre a été présenté et permet l’accueil de 83 athlètes.

Toute l’expérience accumulée pendant ces années a permis l’avènement du projet Masia 360, qui permet un accompagnement au sportif dès le premier jour arrivé au club. Une belle idée de Bertomeu, qui le confie à Albert Soler et Javier Sobrino. Nous sommes alors en 2016. Le projet devait mettre en valeur tout ce qui est généré au jour le jour au delà du football, à savoir le coté émotionnel, psychologique, académique, puis de transmettre l’histoire du club, son identité et ses valeurs.

Mais tout ne se passe pas comme prévu, de nombreux conflits internes se sont formés, entre les différents dirigeants, leurs visions de la formation et la gestion de celle ci. Des divergences sur les différents programmes apparaissent, des modifications sont faites en interne et dans l’aménagement des bureaux. Actuellement, le centre de formation accueille 74 athlètes : 48 pour le football, 14 pour le basket, 5 pour le handball, 4 pour le futsal et 3 pour le hockey. Il y a en place un quota pour les résidents en fonction des sports, le football ayant des enjeux financiers plus importants que les autres sports, il faut sortit plus de footballeurs, le club investit sur eux et espère en tirer profit plus tard. Il faut rentabiliser au maximum le centre.

Le déclin de la Masia
Josep Maria Bartomeu est inquiet de la situation. Comment redorer l’image de la Masia suite aux soupçons de transfert sur mineur en 2015? Comment est-ce possible que la nourriture ne soit pas de qualité dans le centre? Que la sélection ne soit plus basée sur le talent? Que le programme soit moins centré sur la performance et le football en lui même? Le temps où les joueurs comme Xavi ou Iniesta rencontraient les jeunes du centre pour les conseiller semble très lointain. La Masia va fêter ses 40 ans, et elle se doit de retrouver ce qui faisait sa force, à savoir l’excellence dans la rigueur, la capacité d’adaptation et le professionnalisme. Des valeurs qui se sont perdues ces dernières années au sein du centre. La politique de transfert a également évoluée, le club achète maintenant des joueurs de seconde zone pour faire les remplaçants, et insère donc moins les jeunes, ce qui pose la question de leur réel niveau, comme ou Sandro par exemple qui ne se sont jamais imposés.

La masse salariale astronomique du club ajoutée aux prix des différents transferts de l’équipe première ne doit pas impacter le centre de formation, car c’est ce dernier qui a fait que le est devenue une équipe référence dans le football depuis 2005.

Drogué de sports sans remède possible, et plus particulièrement de football, que je tente de pratiquer depuis l'âge de 6 ans. Partisan d'anecdotes croustillantes sur l'opium du peuple, d'humour décalé et de voyages autour du Football, j'espère vous transmettre ma passion avec autant d'amour...

... à lire dans Espagne

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour