Restons connectés

PKFoot

Bilan de la demi-saison du PSG 2014-2015

France

Bilan de la demi-saison du PSG 2014-2015

Les malheurs du Paris Saint Germain commencent en juin 2014, juste avant la coupe du monde. Le recrutement de est pourtant bon signe, dans la continuité des gros coups de Paris sur le mercato. En effet, le défenseur central brésilien jouit d’une belle côte et s’est montré brillant en Premier League et en Ligue des Champions notamment contre le club de la capitale en 1/4 de finale (au poste de milieu défensif). Mais ce recrutement effectué avant la Coupe du Monde va se révéler désastreux et bloquera le marché des transferts du club parisien (suite au fair play financier). Il fera en parti capoter le transfert d’Angel Di Maria et forcera le PSG à ne recruter qu’un « simple » latéral droit, Serge Aurier. Le renfort du club au niveau défensif était-il nécessaire ? Alex et Jallet auraient pu faire une saison de plus, leur niveau de jeu n’était pas mauvais (surtout pour le défenseur brésilien qui était très complémentaire de Thiago Silva). Le recrutement offensif lui par contre semblait plus primordial, avec un Jérémy Ménez libre de partir, un Lavezzi pas au niveau et un Ibrahimovic légèrement plus fragile.

La saison du club commence par un match nul face à Reims peu reluisant où comme l’an dernier l’avant-garde dépend du niveau de (qui inscrira peu après un triplé face à Saint Etienne). L’idole du Parc se blesse et laisse son équipe débuter une saison pour le moins compliquée.

Les matchs sont ternes et sans saveur en championnat, en Ligue des champions au contraire ils redonnent espoir aux supporters (superbe prestation contre le Barça au Parc des Princes) mais là aussi les Parisiens sont punis de leurs largeurs et suffisance en laissant trainer des points contre l’Ajax (match qui leur coûtera leur première place et leur donnera Chelsea en 8ème).

 semble aussi manquer de discernement. Thiago Motta est fébrile et ralentit trop le jeu. Pourtant, il reste titulaire quand Cabaye dort sur le banc de touche. La défense centrale est souvent mise en difficulté alors que « Marhoquinos » (merci Julien Cazarre) multiplie les bonnes prestations à chaque titularisation. Cavani montre de plus en plus de lacunes et convertit une occasion sur dix. Le Zlatan revenu de blessure semble lassé, fatigué et donne pour la première fois de sa carrière des signes de faiblesse. Même l’inépuisable Matuidi semble bien moins impressionnant que la saison dernière.

Au rang des satisfactions, Pastore semble retrouver son niveau (surtout lorsqu’il est positionné dans le milieu à 3), Lucas affole de plus en plus les défenses avec sa vitesse et sa percussion et Verratti est plus insolent que jamais. Le reste de l’équipe joue à peu près à son niveau. Malgré tout cela le PSG est encore dans toutes les compétitions possibles. Il vient même de s’offrir le luxe de se qualifier pour la finale de coupe de la Ligue en battant Lille et reste en course pour le titre.

Cependant, les supporters parisiens regrettent le niveau de jeu affiché par l’équipe la saison passée. Le PSG survolait le championnat avec une facilité déconcertante il n’en n’est plus rien aujourd’hui. Il y a fort à parier que malgré le fair play financier de gros changements sont à prévoir pour la saison prochaine.

Bilan de la demi-saison du PSG 2014-2015

Fan de Paris, de la relégation aux titres, nouveau supporter du parc des princes et co fondateur d'un mouvement bientôt célèbre « kop of sphinx ». je suis un grand nostalgique du mode foot en salle de FIFA 97 et de ZZ en équipe de France.

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour