Restons connectés

Dmitri Rybolovlev : des infrastructures parmi les plus modernes pour l’AS Monaco

France

Dmitri Rybolovlev : des infrastructures parmi les plus modernes pour l’AS Monaco

Dmitri Rybolovlev, président de l’AS Monaco, a annoncé son projet d’investissement pour son club. De quoi rassurer la Principauté face à des rumeurs de rachat du club.

Un nouveau centre de performance moderne, multifonctionnel et répondant aux critères de développement durable, la rénovation de loges pouvant accueillir 8 personnes au Stade Louis II, un centre d’hébergement des joueurs formés par l’Academy… l’homme d’affaires russe Dmitri Rybolovlev voit les choses en grand pour l’avenir de son club et réitère sa volonté de s’inscrire sur le long terme.

« Le club aura bientôt un Centre de performance parmi les plus modernes en Europe » a précisé le vice-président-directeur général de l’AS Monaco Vadim Vasiliev. « Il est indispensable d’avoir un outil de haut niveau pour permettre à nos joueurs de travailler dans les meilleures conditions mais aussi d’accueillir nos sponsors, partenaires, supporters avec un centre à la hauteur de notre projet ». De quoi rassurer les joueurs et la communauté monégasque subissant depuis quelques semaines des rumeurs incessantes sur le rachat probable de l’AS Monaco.

Le 16 janvier dernier, alors que la star du ballon rond, , était présentée à la presse par le club de la principauté, dans le salon Honneur du stade Louis II, l’oligarque russe Dmitri Rybolovlev annonçait l’envergure de son projet d’infrastructures aux officiels, à ses partenaires et aux journalistes. Devant le Ministre d’État, Serge Telle, le conseiller de gouvernement Patrice Cellario, la vice-présidente du Conseil national, Brigitte Boccone-Pagès, de nombreux élus, des recrues de l’ASM et le président de l’OGC Nice, Jean-Pierre Rivère, il a pu détailler les différents chantiers dont la livraison devrait s’échelonner entre 2019 et 2021.

Au programme de ces travaux ambitieux, deux chantiers financés par le gouvernement monégasque : d’abord la rénovation des loges situées en tribunes Premières du stade Louis II qui durera 12 mois afin de permettre le démarrage de la saison 2019-2020. Mais aussi un centre d’hébergement destiné aux joueurs formés par l’Academy, construit à Cap d’Ail, et composé de deux blocs avec 67 chambres, des salles de cours, une cuisine, un centre médico-sportif et un espace balnéo, qui « regroupera tous nos jeunes et nos entraîneurs (qui) pourront vivre ensemble, travailler ensemble pour (…) porter dans le futur les couleurs de notre équipe première », comme le précise Vadim Vasiliev. Enfin, un Centre de performance de l’AS Monaco à La Turbie, situé sur une superficie de 5 hectares, et qui devrait abriter, entre autres, trois terrains de football conformes aux exigences de l’UEFA et de la Fédération française de football, le tout sous un toit composé de panneaux solaires, pour la ronde somme de 55 millions d’euros.

Dmitri Rybolovlev : des infrastructures parmi les plus modernes pour l’AS Monaco

Dmitri Rybolovlev, président de l’AS Monaco

Un projet d’envergure et de long terme afin d’inscrire le club dans la durée et dans la réussite.

« Je promets de faire tout mon possible pour le club », a dit le président de l’AS Monaco Dmitri Rybolovlev en commentant les projets. « Nous y avons déjà investi 335 millions d’euros. Le club a commencé à gagner de l’argent. Et cet argent est réinvesti dans son développement. Vous avez probablement entendu des rumeurs sur le rachat éventuel du club. Elles ont été plusieurs fois démenties. Et je pense que les projets que nous vous présentons aujourd’hui sont la meilleure preuve que nos actions s’inscrivent dans la durée ».

Enfin, l’homme d’affaires russe a exprimé sa reconnaissance à Son Altesse Sérénissime, le Prince Albert II et aux autorités monégasques pour leur implication dans la vie du club. Mis en examen puis libéré dans une affaire qui l’oppose au marchand d’art Yves Bouvier, Dmitri Rybolovlev entend reprendre le contrôle de son club et réaffirmer sa volonté d’œuvrer pour le bien de ses joueurs.

Né ballon au pied tel Olivier Atton, mais sans son talent footbalistique, j'ai décidé de me consacrer à cette grande religion qu'est le football. Fidèle au poste (de télé) devant la messe chaque dimanche matin à 11h chantant la marseillaise.

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour