Restons connectés

Grzegorz Krychowiak : l’avenir s’annonce pétillant

France Girondins de BordeauxStade de Reims

Grzegorz Krychowiak : l’avenir s’annonce pétillant

Il y a actuellement deux internationaux polonais en Ligue 1 : le bordelais (28 sélections), figure incontournable de la Ligue 1 depuis plusieurs années, et un nouveau venu à ce niveau, le rémois , 22 ans et 4 sélections avec la Pologne. Découverte.

Un début de carrière plein de promesses

Nouveau venu en Ligue 1 ? Pas tout à fait. Le milieu de terrain du Stade de Reims avait joué 92 minutes lors de la saison 2011/2012 avec les Girondins de Bordeaux, son club formateur. Intéressons-nous de plus près au parcours de celui qui après 9 journées de Ligue 1 figure au 6ème rang du classement des joueurs de champ réalisé par le quotidien L’Equipe à partir des notes attribuées aux joueurs l’issue de chaque match de championnats avec une note moyenne de 6,22. Devant lui, que du très bon : Steed Malbranque, Mathieu Valbuena, Alain Traoré, Zlatan Ibrahimovic et André Pierre Gignac.

Grzegorz Krychowiak fût repéré en 2006 par les Girondins de Bordeaux lors d’un match amical opposant les sélections françaises et polonaises des moins de 16 ans. Il intègre alors le centre de formation girondin, puis participe l’année suivante à la Coupe du Monde des -20 ans avec son pays, alors qu’il est seulement âgé de 17 ans. Il connaît alors une progression linéaire et tout semble se passer au mieux pour l’international polonais. Il fait ses classes avec les équipes de jeunes bordelaises, et atteint la finale de la Coupe Gambardella en 2008 (défaite 3-0 contre le Stade Rennais) aux côtés entre autres, de Grégory Sertic, Henri Saivet et Gabriel Obertan. L’année suivante, il dispute l’intégralité de la saison avec l’équipe réserve et connaît sa première sélection internationale sénior, contre la Serbie à seulement 18 ans.

Bordeaux ne lui a jamais donné sa chance

A l’été 2009, il prend part à la préparation estivale avec le groupe professionnel avant d’être prêté en novembre au Stade de Reims, alors en National, pour s’aguerrir. Il jouera alors tous les matchs du Stade de Reims, participant activement au titre de champion obtenu par les champenois, et donne entière satisfaction aux dirigeants rémois qui obtiennent le renouvellement du prêt de ce milieu de terrain, jugé encore trop tendre pour la Ligue 1 par le staff girondin.

Il effectue une nouvelle saison pleine en Ligue 2 cette fois-ci, sous les ordres de Huber Fournier, promu entraîneur principal à l’intersaison, et est même élu meilleur joueur de la saison par les supporters rémois. Grzegorz Krychowiak pense alors être prêt pour s’imposer dans  l’effectif girondin, mais ne parvient toujours pas à obtenir la confiance du nouveau staff dirigé par Francis Gillot malgré 2 apparitions et 92 minutes disputées, et repart alors en prêt, cette fois-ci au FC Nantes, toujours en Ligue 2, effectuant une nouvelle saison pleine en Ligue 2.

Figure de proue du très bon début de saison rémois

Reims, promu en Ligue 1, en fait une de ses priorités et le jeune milieu de 22 ans, qui sait compter sur la pleine confiance d’Hubert Fournier, n’hésite pas à s’engager pour 3 saisons avec Reims. Ainsi, il n’aura donc jamais pu montrer l’étendue de son talent sous le maillot bordelais. Du côté du château du Haillan, on doit aujourd’hui s’en mordre les doigts, tant le numéro 4 du Stade de Reims crève l’écran depuis le début de la saison.

Aujourd’hui, si le Stade de Reims est la bonne surprise de ce début de saison, pointant à la 7ème place du championnat, il le doit en partie à son milieu défensif. En effet, il est le seul joueur rémois à avoir disputé tous les matchs dans leur intégralité, dépannant même en défense centrale lors de la 3ème journée contre le FC Sochaux du fait des indisponibiltés d’Anthony Weber et de Mickaël Tacalfrefd, non sans brio (victoire 1-0 du Stade de Reims). Son énorme volume de jeu conjugué à sa grande qualité technique lui permet de récupérer un grand nombre de ballon dans l’entrejeu et d’alimenter proprement les joueurs offensifs. Ainsi, samedi contre Paris, il a été le fer de lance de la très bonne première période rémoise, qui rappelons-le, aurait pu se voir gratifié d’un avantage au score si Salvatore Sirigu n’avait pas détourné un penalty. Et cela seulement 3 jours après avoir livré une grosse prestation contre l’équipe d’Angleterre à Varsovie (match nul 1-1).

S’il doit bien évidemment encore accumuler de l’expérience au plus haut niveau (11 matchs de Ligue 1 seulement au compteur), il a en tout cas toutes les qualités pour espérer pouvoir s’imposer dans un grand club dans les saisons à venir.

Grzegorz Krychowiak : l’avenir s’annonce pétillant

Grzegorz Krychowiak, le bordelais qui a tourné au champagne

Footballeur émérite pendant plus de 10 ans et entraîneur de jeunes footballeurs de son club pendant 4 ans, reconverti dans le tennis de table. Fervent observateur de la ligue 1 et de la Premier League et passionné par l'actualité économique du football.

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour