Restons connectés

PKFoot

Jérôme Onguéné, 16 ans et déjà homophobe

France

Jérôme Onguéné, 16 ans et déjà homophobe

Twitter est pleine excitation. Alors que le tag très malsain #LesGaysDoiventDisparaitreCar se répand sur le réseau de microblogging et fait réagir bon nombre de français choqués, le défenseur du centre de formation du FC Sochaux Montbéliard, et international U16,  a posté un message homophobe qui illustre bien l’état d’esprit du football actuel.

Jérôme Onguéné, 16 ans et déjà homophobe

Dans ce tweet, le joueur a joint une photo d’un trio d’hommes âgés ayant des relations sexuelles. Peu de temps après le post de ce message, les internautes remarquent particulièrement déplacé. Le joueur s’empresse alors de supprimer le message. Trop tard, Internet a déjà capturé le moment.

Bardé de pseudos, le joueur n’a pas pris le soin d’enlever le lien qui pointe vers sa page Facebook, elle aussi sans nom mais assez illustrée pour l’identifier. Après une visite sur le site de la FFF, il se trouve que le joueur est Jérôme Junior Onguéné, défenseur prometteur des U16 d’origine camerounaise entamant sa troisième saison à Seloncourt.

Jérôme Onguéné, 16 ans et déjà homophobe

« Le centre de formation du FC Sochaux est régi par un règlement rigoureux. S’il a été enfreint, nous réagirons » – Jean-Luc Ruty, responsable du centre

Au delà de la bêtise pure de ce joueur, ce tweet pose la question de l’isolement social, culturel et éducatif de ces jeunes formés à coups de clichés. Un univers qui laisse peu de place à l’humilité et à la différence alors qu’ils vont représenter les probables futurs modèles pour les futures générations.

Jérôme Onguéné, 16 ans et déjà homophobe

Une autre photo sur son profil a permis de l’identifier

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour