AvideceWopyBalab

En cette trêve hivernale, le club rhodanien se situe à la treizième place du championnat. Il est de plus éliminé de la coupe de France. Seule cette qualification en huitièmes de finale de l’Europa League peut consoler les supporters du club. A neuf points de Nice et de Marseille (qui doit rejouer son match contre l’OL), deuxième et troisièmes respectivement, on voit mal les lyonnais accrocher le podium cette saison. L’écart de points peut paraître surmontable, mais les lyonnais inquiètent quant à leur capacité d’enchaîner les victoires. 

Peter Bosz reste-t-il l’homme de la situation?

Il est compliqué de tenir le technicien néerlandais comme seul responsable de la situation. Il faut dire qu’il n’est pas aidé par la condition physique de certains de ses joueurs. Les deux avants-centres se sont retrouvés indisponibles au même moment, ce qui a fortement bouleversé les dispositifs mis en place.  Cette situation a aussi pesé sur l’efficacité offensive de l’équipe qui ne convertit pas assez ses actions.

L’érudit de Cruyff n’est cependant pas exempt de tous reproches. Parmi ses choix discutables, on peut évoquer sa persistance à attendre que ses joueurs soient cuits pour faire des changements, ou alors son choix d’aligner à la fois Dembélé et Slimani en pointe, deux profils très peu compatibles.
On peut aussi évoquer son milieu à deux avec Caqueret et Guimaraes dans lequel Caqueret semblait manquer de repères.

 

Les besoins de l’effectif pour l’OL

Mais si Bosz a dû faire tant de compromis, c’est aussi un signe que cet effectif manque de profondeur. 

Cet effectif est bien fourni au niveau de la défense, mais ce n’est pas le cas dans tous les compartiments du jeu. 


La venue d’un milieu de terrain défensif ferait le plus grand bien à l’équipe. Certes, il y a à la fois et à ce poste. Mais le problème est que Thiago Mendes ne semble que très peu concerné lorsqu’il est sur le terrain hormis certaines exceptions sur les derniers matchs. Et Maxence Caqueret n’est pas dans la meilleure forme qu’il ait connue. Il serait donc inspiré de vendre et de le remplacer par quelqu’un avec un profil similaire, c’est-à-dire un joueur pouvant apporter de la puissance et avec une bonne frappe. 

Les autres besoins prioritaires sont dans l’aile droite et en pointe. Avec l’échec qu’est l’acquisition de Shaqiri pour le moment, L’OL a besoin d’un renforcement sur le côté droit, même s’il n’est pas inconcevable de voir Shaqiri monter en puissance.

Enfin, l’OL a grandement besoin de s’octroyer un attaquant de qualité. Dembélé et Slimani sont certes de bonnes doublures et font preuve d’un état d’esprit louable, mais le taux de conversion de cette équipe n’est pas à la hauteur de son ambition.

Si cette équipe perd tant de points en fin de match, c’est aussi parce qu’elle ne concrétise pas assez.

La venue d’un attaquant avec un sens aigu du but à l’instar d’Azmoun rendrait cette équipe bien plus efficace. Ironiquement, a déclaré il y a quelques semaines que lui et rêveraient de revenir à Lyon un jour. Ce serait le moment parfait au vu des besoins de l’effectif.

 

Pour répondre à la question, il est très difficile d’imaginer que l’OL ne finisse pas au moins au pied du podium, ce qui resterait insuffisant au vu des ressources que possède ce club. La direction a beau être un désordre sans nom, les absences ont beau s’enchaîner, l’OL possède tout de même un effectif bien supérieur à trois-quarts des équipes de Ligue 1. Et il n’y a qu’une seule équipe qui peut prétendre que son effectif est meilleur que celui de l’OL.

Mais voilà, la réalité du terrain parle plus fort que le papier et il va falloir que les joueurs aient un meilleur état d’esprit. 

Aulas a évoqué que Bosz aura jusqu’à février pour redresser la barre. Il n’est cependant pas impossible que ce dernier ne parte de son plein gré avant cette date s’il ne constate pas d’amélioration.