Restons connectés

Lucas Digne : 19 ans et futur très grand

France Lille OSC

Lucas Digne : 19 ans et futur très grand

Du haut de ses 19 ans, fait montre d’une grande précocité : il est le plus jeune joueur régulièrement titulaire en Ligue 1 (déjà 8 matchs joués cette saison).  A son âge, il totalise déjà 24 matchs de Ligue 1. Quid de l’éclosion du latéral lillois qui attise déjà les convoitises des grands clubs européens ?

Une exception française et européenne

A quelques exceptions près (notamment néo Turinois , le Lyonnais Samuel Umtitti ou le Marseillais Raffidine Abdullah, né pour sa part en 1994), ses camarades de la génération 93 sont plutôt habitués aux championnat de CFA avec la réserve de leur club, ou pour les plus heureux la Ligue 2. Lui a pour sa part disputé son 5ème match de Ligue des Champions contre le Bayern de Munich ce mardi.

De même, les joueurs nés en 1993 ou avant avoir joué cette saison en Ligue des Champions ne sont pas légion : ils sont onze : Paul Pogba de la Juventus Turin, Raphael Varane du Real Madrid, du Milan AC, Sergei Bryzgalov et Aleksandr Kozlov du Spartak Moscou, Jody Lukoki, Fabian Sporkslede et Davy Klaassen de l’Ajax Amsterdam ; seuls Serge Gnabry d’Arsenal, Luka Djordjević du Zenith St Petersbourg et Fabrice, le camerounais de Malaga âgé de seulement 16 ans, sont plus jeunes que lui. Et aucun n’a joué plus que lui (188 minutes). Cela démontre bien la précocité du jeune homme.

Une éclosion très rapide au plus haut niveau

Depuis le début de saison, le latéral gauche est une des rares satisfactions du côté des Dogues.  Il aligne les matchs et affiche une régularité et un niveau de performance qui font désormais de lui un titulaire indiscutable sur le côté gauche de la défense lilloise. D’ailleurs, si le LOSC dispute cette année la phase de poules de la Ligue des Champions, il le doit en grande partie à son jeune latéral, auteur du premier but face au FC Copenhague (victoire finale 2-0 après une défaite 1-0 à l’aller). Qui l’aurait dit alors qu’il n’avait pas connu la moindre titularisation en championnat avant février dernier ?

L’éclosion de Digne est d’abord le fait d’un concours de circonstances : numéro 4 dans la hiérarchie des latéraux gauche de l’effectif du LOSC en début de saison dernière derrière Béria, Bonnart et , il a profité du replacement du premier dans l’axe de la défense et de la méforme de Bonnart et Souaré pour saisir sa chance et ne plus laisser personne lui reprendre l’habit de titulaire à son poste. Il s’est imposé aux yeux de Rudi Garcia qui n’a pas hésité à le titulariser lors des matchs importants en fin de saison dernière et cette saison en Ligue des Champions, ce qui démontre bien la confiance du technicien nordiste dont jouit le natif de Meaux. Sa présence au sein du onze lillois apparaît désormais comme acquise et ne suscite pas la moindre discussion, et on en oublierait presque qu’il n’a que 19 ans.

La voie vers les Bleus est toute tracée

S’il affiche déjà un niveau de jeu impressionnant, c’est son potentiel qui laisse bon nombre d’observateurs rêveurs. Solide dans les duels, capable de répéter les efforts pour animer son couloir et doté d’une très grande qualité de centre, et tout cela à seulement 19 ans, il apparaît comme le futur latéral gauche de l’Equipe de France.

Lucas est passé par toutes les sélections de jeunes

Ces dernières semaines, on assista à un début de polémique, beaucoup ne comprenant pas qu’il ne soit pas appelé par Eric Mombaerts au sein de l’équipe de France Espoirs. Ce à quoi Willy Sagnol, responsable des sélections de jeunes, répondit : « Lucas est passé en quelques mois de la réserve de Lille à des matches de Ligue des champions. Sur le plan mental, il a beaucoup de choses à digérer. Mon rôle est que le joueur ne se grille pas. Le tempo, c’est moi qui en décide ». Finalement, il fût convoqué pour le barrage contre la Norvège mais dû renoncer suite à une gêne musculaire, laissant le « clubber » (en référence à sa virée parisienne avec entre autres Yann M’Vila pendant le rassemblement des Espoirs au Havre) Chris Mavinga se faire déborder de toute part sur son côté gauche à Drammen. Depuis 2008, il est en tout cas passé par toutes les sélections de jeunes : moins de 16 ans, de 17 ans, de 18 ans et de 19 ans. On imagine mal Pierre Mankowski s’en passer pour la prochaine Coupe du Monde des -20 ans l’an prochain en Turquie.

Le Real Madrid le veut dès janvier prochain !

Au-delà de l’Hexagone, les prestations et la précocité du numéro 3 lillois ne passent pas inaperçues. Ainsi, on prête depuis l’été dernier à de nombreux grands clubs européens un vif intérêt pour Lucas Digne, notamment en Angleterre (sont principalement évoqués Chelsea, Manchester City et Manchester United). Plus surprenant encore, ce mardi, le toujours très bien informé quotidien espagnol Marca annonce l’intérêt du Real Madrid qui envisagerait de recruter le jeune Lillois dès le mercato d’hiver pour pallier aux absences répétées de Marcelo et Fabio Coentrao. Espérons en tout cas qu’il restera encore un peu s’aguerrir dans notre chère Ligue 1 avant de partir s’imposer chez un grand d’Europe. Car après tout, Lucas Digne n’a à son compteur qu’une trentaine de matchs chez les professionnels et reste encore perfectible, bien évidemment.

Après Eden Hazard, le centre de formation du LOSC nous offre en tout cas une véritable pépite, qui, en plus, pour notre plus grand bonheur, est française cette fois. Une chose est sûre :on a pas fini de voir Lucas Digne arpenter les terrains de Ligue des Champions.

Lucas Digne : 19 ans et futur très grand

Lucas, un prénom à la brésilienne pour le latéral le plus hype du moment

Footballeur émérite pendant plus de 10 ans et entraîneur de jeunes footballeurs de son club pendant 4 ans, reconverti dans le tennis de table. Fervent observateur de la ligue 1 et de la Premier League et passionné par l'actualité économique du football.

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour