AvideceWopyBalab

Depuis l’automne, il est vrai que l’Olympique Lyonnais renaît. Les Rhodaniens figuraient à la première place avant la trêve hivernale, récupérant au passage le titre de Champion d’automne. Depuis, les médias s’affolent, attribuant aux Lyonnais le statut de prétendant au titre. Au niveau du bilan comptable, cela est légitime mais est-ce raisonnable ?

Une équipe qui n’a pas atteint son potentiel maximum

Nous n’allons pas revenir sur la qualité intrinsèque de l’effectif lyonnais. Un des meilleurs joueurs de Ligue 1 (Depay), un milieu de terrain qui peut largement rivaliser avec celui du PSG, une attaque de haut niveau lorsqu’elle le veut mais surtout une défense plus que perfectible. L’âge de l’effectif (25 ans, 6ème effectif le plus jeune de Ligue 1) va aussi dans notre sens.

En revanche, lorsqu’on remarque que l’âge moyen de l’effectif du LOSC est plus jeune que celui de l’OL (5ème effectif le plus jeune de Ligue 1) alors que les Nordistes affichent un niveau de jeu plus élevé même avec une coupe d’Europe à jouer en plus, cette valeur de l’âge est plus discutable.

Un système freinant l’amélioration sportive du club

Il ne faut pas oublier que le club rhodanien est auto-financé par l’OL Group, côté en bourse, qui possède son stade (remboursement onéreux et toujours en cours). Ces deux facteurs font que le club n’est pas encore développé au maximum. Pour ce qui est de la bourse, un principe peut sembler en inadéquation avec l’aspect football. En effet, si l’entreprise est cotée, les actionnaires vont, de fait, demander à retirer un maximum de liquidité suite à leur investissement. Cela amène le club à se developper économiquement en vendant les joueurs lorsque leur côte est élevée.

L’OL a déjà procédé à cette stratégie avec Tanguy Ndombélé et  mais aussi les joueurs du centre de formation comme ou . Le soucis de cette stratégie c’est qu’elle ne permet pas de posséder une équipe formée essentiellement de joueurs arrivés à maturité. Cela est une raison qui explique que Lyon ne peut encore être considérée comme un contender. Le fait aussi que le remboursement de son stade ne soit pas terminé explique en partie cette stratégie financière. Son coût de construction a été de 480 millions d’euros. Cela correspond au budget de deux saisons pour l’OL, ce qui est considérable dans les finances d’une structure sportive professionnelle.

Le PSG fait ce qu’il veut dans cette Ligue 1 Uber Eats

Il ne faut pas considérer Lille et Lyon proches du PSG, car ce dernier ne s’estimait pas concerné jusque là. Depuis un mois, le club de la Capitale gagne tous ses matchs sans forcer lorsque Lyon et Lille gardent un rythme équivalent à celui qu’ils tiennent depuis le début de la saison. La démonstration de force du PSG dimanche 21 mars 2021 face aux Lyonnais a montré la galaxie qui sépare l’effectif parisien de celui de Lyon.

En jouant sérieusement une heure, le PSG gagnait 4-0 avant de lever le pied pour encaisser deux buts. C’est peu dire que d’affirmer que le score est flatteur pour l’OL. Cela montre encore une fois que le PSG sera probablement champion en jouant à 60% jusqu’à la fin de la saison.

Les parieurs prévoient d’ailleurs toujours une victoire finale du PSG au 5 avril 2021. L’OL sort même du trio de tête avec la bonne passe actuelle de l’AS Monaco.

Pourquoi ne faut-il plus compter sur l'OL pour le titre de L1 ?

L'équipe PKFoot

Toute l'équipe du blog a collaboré à la rédaction de ce dossier, afin de vous fournir leur point de vue et ressenti. PKFoot est (aussi) une grande et belle équipe !