Cavani : « le travail et encore le travail t’aide à accomplir de belles choses »

Juste avant ce dernier match de la saison pour la Paris Saint-Germain, avec cette finale de la Coupe de France contre Angers, nous avons obtenu quelques mots du buteur parisien .

A l’occasion de la présentation du nouveau maillot domicile du PSG, l’attaquant Uruguayen est revenu sur sa saison et s’est livré à quelques commentaires sur ses meilleurs buts de la saison. En attendant de battre le record de dès ce soir ?

Bonjour Edinson, tu es le 2ème buteur européen cette saison, que s’est il passé par rapport aux saisons précédentes ? Quels ont été les déclics ?
Le travail et encore le travail t’aide à accomplir de belles choses. Avec mes coéquipiers, nous avons eu de bonnes expériences. Le mérite s’adresse également à l’équipe et tout le staff qui m’ont permis de jouer à mon meilleur niveau comme attaquant !

La saison de Cavani résumée en quelques buts :

Quel a été ton plus beau but cette saison ?
Le doublé en finale de la Coupe de la Ligue face à l’AS Monaco.

Le plus décisif ?
Celui face à Arsenal. Au début de la saison, en Champions League c’était un super but, très rapide qui te motive énormément.

Le plus inattendu ?
Il y en à 49 … je ne peux pas me souvenirs de tous (rires)

Le plus collectif ?
C’était le but face à Lyon, celui du 2-1. Il restait quelques minutes, nous étions dans notre moitié de terrain. Nous avons récupéré le ballon et nous avons réussi à marquer avant le coup de sifflet final. Cette victoire représentait beaucoup pour le groupe et l’action fût un travail d’équipe.

Le plus rapide ?
Celui face à Arsenal, 40 secondes après le début du match.

Le plus acrobatique ?
Celui face à Ludogorets au Parc des Princes, sur un retournée acrobatique.

Celui dont tu es le plus fier ?
Le 4-1 en finale face à l’AS Monaco. Le 4e but était le plus important pour confirmer la victoire. Ce fût un beau but dont je suis très fier.

https://twitter.com/90minutosmex2/status/848304334270062595

Le plus facile?
Celui face à Bastia. Draxler fait une passe à Gonzalo Guedes qui derrière me fait une passe et je n’ai plus qu’à la pousser au fond.

Le plus difficile ?
C’était face à Bordeaux. C’était une sorte de retournée en dehors de la surface. Le ballon était très bas et est venu directement. C’était en une touche de balle.

A ton avis, qui sont les petits jeunes buteurs/attaquants à suivre l’année prochaine ?
Des jeunes comme Mbappe ou Rashford représentent une nouvelle génération de buteurs. Je dirais que Lemar a également fait beaucoup cette année avec Monaco. Mais attention, il est important de rester constant sur une saison. Il faut toujours chercher à progresser et continuer d’apprendre matchs après matchs.

L’entraînement ou l’instinct ? Pour être un buteur lequel des deux est le plus important ?
L’instinct est quelque chose que tu as en toi, que tout buteur doit avoir. Tu peux le perfectionner. Mais quand tu as ce talent là, cette soif de buts, tu dois aussi toujours travailler, t’entrainer pour parfaire ta technique.

En tant que buteur, qu’est ce que la Hypervenom de Nike t’a apporté ?
C’est vrai que cette année tout était aligné pour que je fasse une belle saison: je suis revenue à mon poste avec une paire adaptée à mon jeu. On a travaillé sur le confort pour que je puisse rester concentrer sur mon jeu.

Edinson, pour finir, pourrais tu nous décrire le nouveau maillot du Paris Saint-Germain ?
Changer pour innover est toujours très positif surtout en début de saison. Il est très agréable et j’espère faire de belles choses avec l’année prochaine.

Vous aimerez aussi

N'oubliez pas de nous suivre Facebook et Twitter