Restons connectés

PKFoot

PKFoot s’est porté candidat au rachat des droits télévisuels de la LFP

France

PKFoot s’est porté candidat au rachat des droits télévisuels de la LFP

Alors que la date butoir du 20 juin arrive à grands pas, PKFoot a profité du contexte économique et sportif français ainsi que du ressentiment des visiteurs de ce blog pour se porter candidat au rachat des 9 lots pour les saisons 2012/16. Réjouissez-vous, nous allons diffuser le match du dimanche soir sur PKFoot.

L’appel d’offre avait cela d’alléchant : peu de place à la discussion, il faut aligner la monnaie. Nouveaux créneaux horaires, nouveaux lots, mais candidats en moins : Orange s’est retiré de la compétition. Pour éviter de se retrouver à négocier avec Canal+ uniquement, la LFP a brandi la menace terrible de CFoot, la chaîne de la TNT qui diffusera les lots invendus.

Mais heureusement, PKFoot est là. Voici la lettre que nous avons envoyée :

PKFoot.com
Par Sébastien Couix
6 rue Michel Peter
75013 Paris
06 63 14 50 59

A l’attention du responsable des candidatures pour l’obtention des droits télévisés

Ligue de Football Professionnel
6 Rue Léo Delibes
75116 Paris

A Paris, le 13 juin 2011

Madame/Monsieur,

Par cette présente, merci de prendre en considération la candidature de PKFoot.com pour les 9 lots des droits télévisuels en jeu à la Ligue de Football Professionnel pour les saisons 2012/2013 à 2015/2016.

La candidature d’un blog, qui n’est pas un organisme dédié purement à la diffusion de contenus audiovisuels vous étonne ? PKFoot rassemble pourtant un lectorat motivé par la diffusion de ce que vous proposez.

Vous trouverez en pièce jointe un chèque d’1€ symbolique pour avance de l’achat de tous les droits. Un euro, c’est une somme à la fois conséquente et insuffisante.

Conséquente, car la majorité des spectateurs lambdas que nous sommes aime le sport que vous vous acharnez à marchander à coups de sommes dépassant les 9 chiffres.

Depuis des années, l’Europe s’étonne des sommes annoncées pour avoir le droit de diffuser des matchs dénués d’intérêt et où la seule attraction revient malheureusement à chasser les erreurs d’arbitrage.

L’euro symbolique est par contre insuffisant pour exprimer l’envie des français de voir leur sport préféré diffusé.

L’économie des clubs de l’Hexagone ne repose pratiquement que sur les centaines de millions que vous attendez. Si Orange vous a exprimé leur volonté de ne plus reconduire sa candidature (200M€ de perdu !), cela résulte à la fois d’une aberration dans les sommes annoncées et d’une surenchère qui risque de mettre à mal notre football national.

A titre de comparaison, l’Angleterre a négocié des droits à la baisse pour 2012-13, soit 75 millions d’euros de moins que la négociation précédente. Nul doute que la France ne pourra malheureusement pas garder ses prix exceptionnellement hauts très longtemps, avec les conséquences que cela peut avoir sur nos clubs, leurs recrutements et leur bonne figure dans les compétitions internationales. Canal+, qui porte à bout de bras le championnat national en surpayant les droits télés, espérait ainsi financer une révolution sur les terrains pour avoir un jour un retour sur investissement acceptable. Rien ne dit que cette manne va durer.

Les supporters français de la Ligue 1 seront bientôt dans l’une de ces deux situations :

  1. Ne pas avoir de diffuseur pour voir leur équipe favorite, et devoir se déplacer un week-end sur deux dans l’un des stades où les prix sont en constante augmentation. Étant donnés les prix que vous demandez pour chacun des lots proposés, nul doute que cela refroidira bon nombre de diffuseurs.
  2. Trouver un diffuseur rare et payer un abonnement mensuel mirobolant pour suivre des “innovations technologiques” pitoyables telles que la “palette à Doudou” qu’on nous impose tous les week-ends.

De sport populaire, nous passons à un sport inaccessible.

Si les nouveaux créneaux horaires annoncés peuvent nous ouvrir des perspectives pour des investisseurs asiatiques, vous êtes en train de diluer une journée de championnat sur tout un week-end. Une famille aura du mal à dégager du temps le vendredi pour aller voir son équipe favorite et devra anticiper son déplacement au stade plusieurs semaines à l’avance. N’oubliez pas que les statistiques de fréquentation sont en baisse dramatique.

La création de votre chaîne dédiée au football, CFoot, est perçue comme une manoeuvre désespérée par bon nombre de supporters. Sachant que l’abonnement mensuel ne pourra jamais éponger les pertes du retrait d’Orange (3,5M d’abonnés visés en 2014, à seulement 4€/mois), pourquoi rendre cette chaîne payante ? Avec des paliers d’achat des lots aussi hauts, vous risquez de vous retrouver à diffuser les 9 lots sur votre chaîne TNT. A ce moment-là, il vous faudra au moins 12 millions d’abonnés pour éponger votre erreur, publicités incluses et charges déduites. Impensable.

Sur les réseaux sociaux, il n’y que peu d’engouement pour votre projet (25 fans sur la page dédiée à CFoot dont combien d’employés ?) et vous semblez vous consoler en vous disant que l’Euro 2016 va rebooster le foot national par l’opération du Saint-Esprit. D’ici 2016, le paysage audiovisuel n’aura pas forcément changé. Tout se joue aujourd’hui.

Si notre candidature ne vous parait pas sérieuse, elle pourra au moins vous sembler passionnée. PKFoot aimerait faire redescendre bien des esprits sur Terre. Même si le football nous fait rêver, il y a bien longtemps que les étoiles ne sont plus en France.

Sébastien Couix
Responsable de PKFoot.com
contact@pkfoot.com

PS : Vous pouvez encaisser le chèque directement et éviter de nous le renvoyer. Nous ne voudrions pas que les frais de renvoi puissent mettre à mal l’économie fragile de notre football national.

Pour les sceptiques, voici le tracking number à la Poste : 1H00611141710

Merci à Morgan pour la relecture !

PKFoot s'est porté candidat au rachat des droits télévisuels de la LFP

La preuve par un

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour