Restons connectés

On a imaginé la saison de Ligue 1 2016-2017

France

On a imaginé la saison de Ligue 1 2016-2017

En cette période de Jeux Olympiques, la rédaction de PK Foot vous propose déjà son podium de la saison de L1 2016-17. Voici donc, dans chaque catégorie, nos pronostics sur le podium de ceux qui vont faire parler d’eux, en bien ou en mal, cette saison.

Le coach qui va se faire virer en premier (ou démissionner à la Bielsa)

Franck Passi : Malgré sa fibre marseillaise, il va paraître difficile pour Franck Passi de réaliser une saison correcte. L’effectif a une nouvelle fois été chamboulé, la vente du club est au point mort, c’est donc dans le flou total que l’OM entame cette nouvelle saison. Pour sa première expérience en tant qu’entraîneur principal – plus par défaut que par volonté – Passi pourrait vite voir le vent tourner en cas de première partie de saison chaotique.

Lucien Favre : Succéder au très imposant Claude Puel n’est pas de tout repos. L’ancien coach de ‘Gladbach risque de l’apprendre à ses dépens s’il ne garde pas les boulons serrés dans un effectif qui a vu partir ses principaux éléments (Germain, Ben Arfa, Mendy), sans réaliser un mercato incroyable (pour le moment). Les Azuréens ont même perdu tous leurs matchs de préparations (Naples, Toulouse, Etoile du Sahel). Pas forcément très rassurant..

François Ciccolini : À l’image de Ghislain Printant en 2014/2015, François Ciccolini est arrivé au bon moment pour permettre à Bastia de remonter au classement et s’assurer le maintien. La fougue et l’esprit de combat caractéristique de l’équipe corse suffira-t-il à son coach pour tenir l’ensemble de la saison ? Là aussi, une succession de contre-performances enfonçant Bastia dans les profondeurs du classement et Ciccolini se ferait renvoyer sans ménagement. Un épisode de plus dans la relation amoureuse entre Bastia et son entraîneur.

Aussi nominé : Frédéric Antonetti. On a (déjà) vu les limites de l’équipe lors du 3ème tour préliminaire de Ligue Europa et l’élimination honteuse des Dogues. Le ventre mou semble attendre le LOSC. En cas de mauvaise série, le Corse pourrait ne pas s’en relever.

La nouvelle starlette du championnat (aka qui succèdera à Dembélé)

: L’ailier guingampais a brillé lors de l’Euro U19 au cours duquel il a marqué deux buts, dont un en finale contre l’Italie. S’il n’a pour le moment disputé que 14 matchs de L1 (1 buts et 2 passes décisives), il a progressivement grappillé du temps de jeu lors de la deuxième partie de saison. Courtisé, il devrait rester en Bretagne ce qui lui permettra de jouer régulièrement (plus que Mbappé et Augustin, les stars des U19) et d’épater la L1 par sa vitesse et sa capacité à être décisif dans la surface.

: Le joyau monégasque a tout pour s’affirmer cette saison ! L’an dernier déjà, il a donné du fil à retordre à plusieurs défenses de Ligue 1, notamment celle du PSG au Parc, pour finir par gagner la Gambardella avec l’ASM au Stade de France. Il a été l’un des fer de lance de la campagne des Bleuets cet été pendant l’Euro U19, menant la France jusqu’à la victoire (terminant co-meilleurs buteurs avec Augustin). Mbappé devrait avoir davantage de temps de jeu cette saison à Monaco et s’imposer comme titulaire. Jusqu’à lui ouvrir la porte du groupe France ?

Famara Diédhiou : Véritable goleador, l’ancien Clermontois affolait les stats des rares suiveurs de la Ligue 2. Recruté pour une bouchée de pain par la cellule de recrutement angevine, il y a fort à parier que le buteur fera parler la poudre. Il a marqué 24 buts la saison passée !

Aussi nominé : Vincent Koziello. Ben Arfa, Germain et Mendy partis vers d’autres cieux, le jeune Koziello apparaît comme le nouveau fer de lance des niçois. En lui confiant un rôle central dans son animation, c’est LA saison pour se révéler, lui qui, à seulement 20 ans, semble déjà d’une grande maturité. Il a les clés en main.

Le revenant qu’on croyait pas voir revenir (aka la médaille Ben Arfa)

Jeremy Menez : Jeremy, est allé très (trop?) vite. Fort de qualités techniques au dessus de la norme, Menez a gravi les échelons avec plus ou moins de facilité. Parfois moins concerné, souvent blessé, l’ex-prodige Sochalien a pour le moment connu une carrière en dents de scie, laissant à chaque fois un léger goût d’amertume au fond de la gorge de ceux qui murmuraient encore « il peut tellement mieux faire… » Comme Ben Arfa à Nice, c’est désormais à Bordeaux que Menez va devoir montrer à tous que le talent triomphe toujours sur le temps… Le cadre familial Bordelais sera peut-être la clé pour que la virtuose retrouve de sa magie car, comme tous les artistes précédemment cités, l’affectif est un facteur essentiel pour qu’il exprime pleinement toutes ses aptitudes. C’est finalement le temps qui livrera ses vérités sur cette génération dorée qui en a parfois manqué.

Bafétimbi Gomis : Revanchard après une expérience ratée à Swansea, l’ancien Stéphanois et Lyonnais revient dans le championnat de France dans un club qui peut lui faire retrouver ses jambes d’il y a trois-quatre ans. Prêté sans option d’achat, il dispose d’une saison pour convaincre, mais son expérience et son sens du devoir, du combat parlent pour la Panthère. Il peut être l’homme providentiel si son équipe parvient à former un collectif soudé en ces temps compliqués.

Yoann Gourcuff : Il a besoin d’évoluer dans un club convivial, à l’échelle familiale. Qui mieux que son propre père peut relancer Yoann Gourcuff ? International français, dont le talent est reconnu de tous, le meneur de jeu breton a encore le temps de redevenir celui qui enchantait la Ligue 1 sous les couleurs de Bordeaux.

Aussi nominé : Abdelhamid El Kaoutari. Peu en vue du côté de Palerme, l’ancien Montpelliérain a été prêté au SC Bastia pour une saison, où il arrive avec un facile statut de défenseur star dans le club corse qui a perdu Modesto et qui voit Squillaci empiler les années.

Le flop : il va se planter, c’est sûr (aka le nouveau Hervé Renard)

Doria : Souvenez-vous de ce symbole du conflit Labrune/Bielsa lors de son arrivée il y a deux ans. Après un prêt infructueux à Grenade, qui n’a pas levé son option d’achat, il va pourtant débuter la saison comme titulaire (!) dans un club qui ne l’a jamais véritablement vu à l’oeuvre. Toutefois, ses matchs de préparation n’incitent franchement pas à l’optimisme : entre errements défensifs avec son partenaire Hubocan et prestations plus que médiocres, la paire Rekik-Rolando, à côté, c’est le Brésil. On lui souhaite tout de même de nous surprendre.

Marvin Martin : Un trou noir de quatre saisons, sans le moindre but, voici le bilan de Marvin Martin à Lille. Sans devenir le nouveau Zidane, l’ex-Sochalien avait des qualités de passeur (plus proche de Xavi) pour en faire un très bon joueur de L1. Des blessures ont brisé sa carrière. Parti se relancer à Dijon, il s’est déjà blessé en préparation et confirmera qu’il n’a plus rien d’un joueur professionnel.

René Girard : pour espérer bien défendre, il faut un minimum de bon défenseurs… On ne se fait pas d’illusion du côté de la Beaujoire, tellement que juste après l’annonce de l’arrivée de coach René, une pétition a circulé chez les supporters nantais pour montrer leur mécontentement. Le jeu à la nantaise semble être d’un autre millénaire et le peu de recrues estivales ne va pas arranger les choses, ça sent l’ennui à plein nez avec des canaris sans ailes.

Lui, vous allez le détester (encore plus que Zlatan)

Eder : C’est de sa faute si on a perdu l’Euro. Il a le profil de l’attaquant de L1 puissant et maladroit et il a réussi là ou CR7 a failli. Bref, Eder risque de se faire siffler sur tous les terrains de France, d’autant qu’il est capable de planter ses 15 pions et de vous faire encore rager si vous ne supportez pas le LOSC. Dommage car c’est vraiment un bon gars, en plus d’être un bon joueur.

: C’est l’histoire d’un mec promis à une belle carrière qui a tout bousillé en faisant des mauvais choix. Après avoir été au bras de fer avec le LOSC pour rejoindre Marseille, il a été transféré à Newcastle où il a été tellement inutile que le club anglais va le re-prêter pour la deuxième année à Marseille. S’il semble garder une certaine popularité à l’OM, il pourrait cependant agacer les autres clubs. Surtout si par miracle il redevient performant…

Jese : Qui de mieux pour succéder à Zlatan dans cette catégorie qu’un joueur du PSG évoluant en attaque ? Vous vous doutez bien que comparer Jese à Zlatan n’est pas très sérieux, même si l’Espagnol a évoqué qu’il était comparer à un certain Cristiano Ronaldo quand il évoluait à Madrid … Si Jésé figure dans cette catégorie, c’est surtout que ce dernier a fait énormément de jaloux, le jour de sa présentation, quand la Ligue 1 a découvert sa compagne au physique avantageux, Aurah Ruiz, ancienne participante de télé-réalité en Espagne.

L’équipe surprise qui va nous enthousiasmer (remember OGC Nice)

Rennes : Avec l’arrivée de Christian Gourcuff au sein du club Breton on peut enfin oser espérer voir un semblant de beau jeu cette saison. Le duo Gourcuff va faire s’enflammer le Roazhon Park et donner la constance nécessaire aux feux follets Ntep, Grosicky et Pedro Henrique pour enfin accrocher l’Europe. Chantôme est arrivé pour étoffer le milieu de terrain. Comme chaque année, Rennes a un effectif séduisant, reste à savoir si Ntep partira et si la sauce prendra avec Papa Gourcuff.

Bordeaux : Cette année le style de jeu des Girondins va certainement évoluer avec l’arrivée sur le banc d’un nouveau technicien comme Jocelyn Gourvennec. En plus le mercato de Bordeaux est plutôt séduisant. Le latéral parisien Sabaly a été prêté, Kamano est arrivé de Bastia (où Crivelli a été prêté).  Mais c’est surtout les arrivées de deux “Jeremy” en fin de contrat qui seront attendus : Toulalan et Menez. Un dernier coup à prévoir dans ce mercato ? Le tout sera déjà de conserver la pépite Ounas, qui a tout juste été prolongé jusqu’en 2021.

Dijon : Et si le DFCO nous faisait un coup comme Angers la saison passée ? Avec un groupe qui est resté assez stable, surtout dans le sens des départs, à noter principalement le départ majeur de Souquet à Nice et des retours de prêt. Le promu s’est renforcé intelligemment, en recrutant un joueur angevin (justement), Bouka Moutou, en offrant une (probable) dernière pige à un taulier de L1, Florent Balmont et aussi en relançant son ex coéquipier lillois, l’international français Marvin Martin. Avec ça, il y a plus qu’à attendre que la mayonnaise prenne !

Toute l'équipe du blog a collaboré à la rédaction de ce dossier, afin de vous fournir leur point de vue et ressenti. PKFoot est (aussi) une grande et belle équipe !

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour