Restons connectés

Pourquoi Bordeaux va rester longtemps au top de la Ligue 1 ?

France

Pourquoi Bordeaux va rester longtemps au top de la Ligue 1 ?

Hormis Lyon lors des 7 dernières saisons, les clubs français ont toujours du mal à confirmer après un titre de champion de France.

On le sait Bordeaux est un des grands clubs de l’hexagone, régulièrement présent dans le haut du classement (cf : NB). Pour autant les bordelais n’ambitionnent pas chaque année de décrocher un titre ou une qualification pour Ligue des Champions.

Manque d’ambition ou réalisme ?

Aujourd’hui tout nous permet de croire que Bordeaux pourra s’imposer comme un prétendant au titre durant plusieurs saisons.

NB : Résultats depuis le titre de 1999.

98/99 – 1er
99/00 – 4ème
00/01 – 4ème
01/02 – 6ème
02/03 – 4ème
03/04 – 12ème
04/05 – 15ème
05/06 – 2ème
06/07 – 6ème
07/08 – 2ème
08/09 – 1er

2/2 pour Le Président

Tout le monde sera d’accord, le bilan de Laurent Blanc à la tête des Girondins est excellent. Une deuxième place et du spectacle lors du premier exercice. Un titre de Champion de France, une Coupe de la Ligue et un Trophée des Champions pour sa deuxième saison. Jamais depuis 20 ans, les Bordelais n’avaient réussi à terminer sur le podium 2 saisons de suite.

Une signature déposée

L’arrivée de Laurent Blanc et Jean-Louis Gasset a marqué une nouvelle ère à Bordeaux. Après Ricardo et un style de jeu très défensif et ennuyeux, ils ont su redonner du spectacle à un public de Chaban Delmas toujours aussi exigeant.

Que ce soit en 4-4-2 ou en 4-5-1 (évoluant sur un 4-3-3), la volonté de Laurent Blanc est de voir une équipe résolument tournée vers l’attaque.

Une grosse conservation de balle, des dédoublements sur les ailes, des solutions dans les intervalles, un maximum de mouvement … OUI OUI on parle bien de Bordeaux et non pas du grand Barça. Bordeaux ne tient évidemment pas la comparaison d’autant que les deux équipes ne jouent pas dans la même organisation. Cependant la volonté de conserver le ballon et d’aller de l’avant en cherchant un coéquipier dans les intervalles est la même.

On remarquera d’ailleurs (et l’on peut s’en réjouir) que les clubs sacrés dans les championnats voisins, sont des équipes résolument tournées vers l’attaque et prônant un football spectaculaire (Barcelone, Manchester).

Nul doute que dès la saison prochaine, « Lolo » voudra conserver la même dynamique et le même fond de jeu.

Une ossature conservée

Pour continuer sur sa lancée, le technicien bordelais devra compter sur ses meilleurs éléments. C’est pourquoi il devra tout d’abord essayer de conserver sa colonne vertébrale : Diawara, Diarra, Gourcuff, Chamakh.

On le sait déjà Yoann Gourcuff sera bien bordelais la saison prochaine. Malgré l’envie du Milan AC de le récupérer, il s’est engagé pour 4 ans avec pour objectif personnel une place dans le groupe France pour la coupe du monde 2010. Bonne nouvelle pour les aquitains puisque le meneur de jeu breton a été indéniablement le meilleur joueur de la saison, décisif à de nombreuses reprises. Il a d’ailleurs été élu (est-il nécessaire de le rappeler ?) meilleur joueur de Ligue 1.

MarouaneChamakh, après avoir annoncé son départ, est revenu sur ses propos et a décidé de poursuivre l’aventure avec son club formateur, remettant à plus tard son aventure en Première League.

Souleymane Diawara : sous contrat a également émis le souhait de rester sur les bords de Garonne malgré un intérêt pour le dauphin marseillais.

Alou Diarra quand à lui est très sollicité en France et à l’étranger. Il s’est dit flatté par l’intérêt de Didier Deschamps et des olympiens et ne serait pas contre un transfert sur la Canebière. Cela dit, Jean-Louis Triaud pourrait-il envisager de laisser partir le « vice-capitaine » ? surtout chez l’ennemi marseillais… A un an de la Coupe du Monde, serait-il également raisonnable pour Alou de prendre le risque de relever un nouveau défi alors qu’il fait l’unanimité au sein du collectif bordelais.

Outre ses 4 pièces maîtresses Bordeaux devrait conserver la majorité de ses éléments sauf Fernando Menegazzo qui souhaite donner un nouvel élan à sa carrière en Espgane ou en Italie.

Un génie dans ses rangs

Pas la peine de s’étendre tant il a fait l’unanimité ! Gourcuff sera le pion essentiel de la prochaine saison, voire des prochaines. Ses passes, ses coups de pieds arrêtés, ses inspirations seront très certainement décisives lors du prochain exercice.

Un recrutement choisi

Comme chaque année, Bordeaux sera prudent sur le marché des transferts même si M6 a avoué avoir de grandes ambitions pour le club au scapulaire.

Laurent Blanc souhaite, comme on l’a dit précédemment, garder son ossature et se renforcer avec 3 ou 4 éléments.

Ramé étant en fin de carrière, le club se penche sur le choix d’un gardien de but et s’intéresse notamment à Yohan Pelé qui a annoncé être très intéressé. La porte reste également ouverte pour Ruffier. La révélation monégasque est dans les petits papiers du staff mais il devrait vouloir confirmer avec le club de la principauté. Autre opportunité pour Bordeaux : Carrasso a déclaré dernièrement vouloir jouer la Ligue des Champions la saison prochaine… à suivre.

En défense Jérémy Matthieu est pressenti pour renforcer le côté gauche. Malgré des envies d’évoluer à l’étranger, le projet bordelais pourrait l’aider à entrevoir les portes de l’équipe de France. Une perspective plus que motivante pour un joueur qui mérite de jouer au plus haut niveau. On parle également de renforts dans l’axe pour doubler les postes. Ciani (Lorient) est notamment cité.

Pour renforcer son milieu et faire face au départ de Fernando (voir Diarra), Bordeaux pourrait se positionner sur le lillois Cabaye et le lorientais Abriel. Les deux joueurs sont suivis par Bordeaux depuis plusieurs années et sont aujourd’hui des valeurs confirmés du championnat. Leur polyvalence (notamment Abriel) n’est pas pour déplaire au coach des marines et blancs qui pourrait ainsi mettre en place un turn-over plus important afin de jouer sur tous les tableaux.

Enfin en attaque, même si Bellion pourrait envisager de se relancer après avoir passé du temps sur le banc, pas de grand bouleversement prévu. On parle de l’arrivée d’un renfort. Gameiro, Remi et Erding sont sur les tablettes mais sont suivis également par d’autres clubs de l’hexagone.

A noter que Bordeaux récupérera plusieurs joueurs prêtés dont Gabriel Obertan que l’on connaît déjà. D’autres se sont illustrés en ligue 2, notamment Cheikh Tidiane Diabaté auteur de 14 buts avec Ajaccio ou le milieu droit Floyd Ayité à Angers.

Un groupe soudé

L’ambiance qui règne au sein de ce groupe est également un atout d’envergure pour la suite. Les problèmes de concurrence n’existent pas réellement grâce au turn-over mis en place par Laurent Blanc. De plus les scénarios difficiles des derniers matchs de l’année et les titres ont permis de consolider les liens existant.

Une formation efficace

Un autre élément qui fait de Bordeaux un des plus grands clubs de France est la qualité de sa formation. Cette saison, on compte parmi l’effectif pro Champion de France, pas moins de 10 joueurs formés au club : Marc Planus, Marouane Chamakh, Benoît Trémoulinas, Mathieu Valverde, Mathieu Chalmé (avant de rejoindre Libourne puis Lille n’oublions qu’il a fait ses classes à Bordeaux), Grégori Sertic, Abdu Traoré, Pierre Ducasse, Henri Saivet et Kevin Olimpa.

On peut ajouter à ces Champions de France les 6 joueurs prêtés formés au club : Gabriel Obertan, Florian Marange, Floyd Ayité, Cheikh Tidiane Diabaté, Ted Lavie, Wilfried Moimbé.

Quel club en France peut se vanter d’avoir autant de joueurs sur le circuit, et autant qui portent toujours le maillot de leur club formateur ??

NB : Histoire d’encenser davantage le centre de formation, nous pouvons ajouter d’autres joueurs évoluant au plus haut niveau et étant d’une génération similaire : Rio Mavuba (Lille), Mathieu Valbuena (Marseille), Gerald Cid (Nice), Jonathan Ayité (Nîmes), Eloge Enza (Troyes)…

Des finances saines

Bordeaux est un des clubs français les plus sains financièrement. Ne faisant pas d’excès sur le marché des transferts et privilégiant la formation, les dirigeants ont su poser des bases très solides et assurer leurs arrières sur le plan financier.

La confiance qu’accorde le staff bordelais à Laurent Blanc, devrait les amener à prendre quelques « risques » dans le but de faire de Bordeaux le plus grand club de France !

Romain est un passionné du football depuis sa plus tendre enfance. Originaire de Bordeaux, il connait certains des joueurs que vous pouvez voir à la télé le week-end et qui sont aussi originaires de sa région.

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour