Restons connectés

Pourquoi Brandao est excusable ?

France

Pourquoi Brandao est excusable ?

« Placé en garde en vue mardi, l’attaquant brésilien de l’OM Brandao a été déféré devant un juge marseillais mercredi après-midi avant d’être mis en examen pour viol. Le joueur a été laissé libre, alors que la brigade des moeurs a interrogé les joueurs phocéens au centre d’entraînement du club. »

Nous le savons tous, notre ami Brandao est incapable de ce genre de délit, tout comme il est incapable de « la mettre au fond », contrairement à ce que la majorité d’entre nous lui demande tous les jours !

Si toutefois, l’affaire était avérée, reconnaissons que le joueur phocéen est excusable. Tout d’abord parce qu’à force de lui demander de percer dans les défenses adverses, il commence peut-être à s’y mettre. En effet, le suspect brésilien est loin de manier la langue de Molière à la perfection, j’imagine sa garde à vue horriblement longue à assener aux oreilles des inspecteurs qu’il « n’a pas touchéééé ».

Oui, je plaide pour l’innocence de Brandao, qui n’est pas seul client de son avocat mais également un très bon client de la Ligue1, sans qui 100 % Foot n’aurait plus de chroniques, et les enfants n’auraient plus de débats. Les fabricants de chaussures carrés, plus de chiffre d’affaires. Les téléspectateurs, plus de bouc-émissaires. Marseille, plus de point d’appui…

En somme, Brandao a dû faire ce que bon lui semblait, en interprétant à sa façon les conseils de son entourage, à savoir évacuer sa rage de vaincre.

Banalisé, ce genre de fait est un peu trop répété. Qui plus est, aux dernières nouvelles, plusieurs joueurs marseillais seraient dans ce mauvais coup de rein.

Pourquoi Brandao est excusable ?

Brandao avait déjà testé le costume de bagnard à Donetsk

Morgan, frêle et longiligne athlète d'un quart de siècle observe le football anglais comme il mange du regard les menus McDo. Il foule les rectangles verts dès son plus jeune âge mais raccroche les crampons à 12 ans, après six exercices de bons et loyaux services.

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour