Restons connectés

PKFoot

Pourquoi la 32ème journée de L1 a t-elle été décisive ?

France

Pourquoi la 32ème journée de L1 a t-elle été décisive ?

Duel à distance pour la course au titre aujourd’hui entre l’OM, le , Bordeaux et Lyon. And the winner is… dans la suite

Cette journée de championnat a tenu toutes ses promesses, on la savait décisive avec la confrontation directe entre Lyon et Bordeaux et elle l’a été. Il fallait juste attendre que les cartes soient distribuées pour savoir qui allait être le perdant ou bien le gagnant de la soirée.

Et déjà l’OM avait réussi un gros coup en fin d’après midi en allant gagner au Moustoir contre une équipe Lorientaise qui a joué le coup à fond, pour l’honneur puisqu’elle ne joue plus rien. Un match pas très beau, pas très riche dans le jeu mais riche en enseignement : l’OM est bien là et a fait valoir son statut de prétendant au titre en ramenant les 3 points. Utile à souligner, l’OM cette saison est énorme à l’extérieur et c’était sa 5eme victoire consécutive en terre adverse.

Les échos du match

Koné est décidément en méforme et a été décevant tout comme Ben Arfa trop peu en confiance, à contrario de la performance de Cheyrou et Brandao qui ont été les tolliers du match. A noter l’excellent match de Gameiro (très grand espoir à surveiller) qui fut un temps dans le collimateur des recruteurs marseillais. Et l’entrée en jeu de Samassa pour rigoler un peu. On a vu aussi Wiltord à un très bon niveau, présent dans les 2 occasions de but marseillaises.

L’affiche

Même si l’OM et le PSG ont fait le boulot (ah oui le PSG a dominé une faible équipe du Havre, quelle surprise….) le match tant attendu se jouait à 21h. Et il opposait une équipe lyonnaise en plein doute (dernier résultat décevant à domicile contre Monaco 2-2) à une équipe bordelaise décomplexée qui ose enfin parler de titre. Après un début de match parti a 100 à l’heure, il a fallu seulement 5 min à l’arbitre pour se mettre en valeur en oubliant de siffler un penalty lyonnais suite à un tacle assassin de Chalmé sur la cheville d’Ederson. Ça nous a permit d’apprécier la belle chorégraphie mêlant colère et injustice de « Monsieur L1 » JM AULAS. Ajouter à cela une main du mur bordelais sur un coup-franc de Juninho a la 11ème et ça fait 2-0 pour l’OL au nombre d’erreurs d’arbitrage. Après Bordeaux a poussé, poussé monopolisant le coté gauche avec des combinaisons Wendel-Gourcuff-Tremoulinas en veux-tu en voila.

Wendel contre le reste du monde

Le « policier » et son fidèle gardien (un peu fébrile) veillait au grain jusqu’à la 43eme min et l’inspiration géniale de Wendel qui frappait le poteau et voyait son ballon revenir dans les pieds de Diarra qui n’avait plus qu’à ajuster Lloris : 1-0 pour les locaux. Grosse montée en puissance du collectif bordelais qui contrastait avec le collectif lyonnais qui s’effritait et laissait le soin à Benzema de faire un miracle, seul. Mais le jeu precis, rapide et efficace des bordelais est assez impressionant et a completement etouffé des lyonais depassé par l’envie girondine. La seconde mi-temps a été plus tranquille et ce qui a été surprenant c’est qu’à aucun moment on pouvait penser que les lyonnais pourraient revenir dans le match. Tout manquait d’explosivité, de vitesse et d’imagination cela etant peut etre du au faible rendement du métronome Juninho. Dans ce genre de match c’est souvent l’équipe qui marque en premier qui remporte le match, et bien une fois n’est pas coutume ca a été le cas.

Malgré 10 dernières minutes folles avec une transversale de Wendel, un duel face au gardien perdu par Chamakh et une occasion incroyable pour Benzema face à Ramé apres un deboulé dans la défense on allait en rester là.

Le Lyon est mort ce soir…

Cette victoire bordelaise est sans appel et ne souffre d’aucune contestation, le lyon est venu mourrir dans la jungle hostile Bordelaise et on peut se poser la question de savoir si la méthode Puel a attteint ses limites ? à voir. Et la donne a été ainsi faite, les gagnants se prénomment donc OM, PSG et FCGB et le principal perdant est donc l’OL (il faudra faire un plus gros chèque aux arbitres Mr Aulas pour gagner cette année) avec les Toulousains et les Lillois. Ce qui annonce une fin de championnat intense pour l’Europe et le titre avec notemment un OM-OL (36ème journée) qui vaudra son pesant de cacahuètes.

Ce qu’on a aimé

  • La victoire de l’OM qui prend son role de leader tres au serieux
  • Brandao qui a encore été décisif et offre la victoire aux olympiens
  • L’association Gourcuff/Wendel toujours aussi intenable qui détonne
  • Le collectif bordelais tres efficace

Ce qu’on a pas aimé

  • Les arbitres, qui restent au niveau de la L1 c’est a dire nul
  • Le placement defensif de Boumsong sur le but bordelais, et dire qu’il est international francais
  • Le maillot surprise jaune fluo des havrais de tres mauvais gout
  • L’organisation lyonnaise, transparente, fébrile et trop éparpillée sur le terrain

William est un passionné de l’OM. Le terrain est aussi son quotidien puisqu’il joue aussi en compétition. Fin connaisseur des championnats français et espagnol et du foot-business, il essaye d'être au plus proche de l'actu foot jour après jour.

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour