Restons connectés

Expérience et calendriers vont trancher

France

Expérience et calendriers vont trancher

8 matchs, 8 finales… La 30ème journée derrière les clubs de Ligue 1, les prétendants savent plus que jamais ce qu’ils leur restent à faire si ils veulent décrocher une place en C1 voire le titre suprême, propriété de l’OL depuis tant d’années.

Il y a quelques semaines encore on les appelait « le club des 7 ». Rennes ayant sombré à Sochaux et perdu son meilleur élément offensif, ils ne sont plus que 6 à prétendre pouvoir viser le sommet. Mais lorsque j’y réfléchis je ne vois que 2 candidats d’envergure, capables de tenir la distance jusqu’à la ligne d’arrivée, je parle des Girondins de Bordeaux et des Lyonnais.

Pourquoi ? 2 facteurs: L’expérience, primordiale dans ce genre de quête, et le calendrier qui sera l’élément le plus déterminant.

En ce qui concerne ce dernier, et si l’on considère les 4 candidats les plus sérieux (OL,FCGB, OM,PSG), Bordeaux et Lyon ont « l’avantage » de ne plus jouer de coupe d’Europe. Au stade où en sont le PSG et l’OM à savoir les quarts de finale, ces clubs ne braderont sûrement pas la compétition et risquent de se retrouver face à un problème d’effectif. L’OM compte un plus grand nombre de joueurs de haut niveau que le PSG mais est souvent confronté à des blessures de quelques semaines en plus des suspensions. Quoi qu’on en dise il y a certains cadres qui changent la physionomie des matchs, je pense à Cheyrou, Cana, Niang. Même si Brandao ne peut jouer que le championnat et est donc à chaque fois frais pour celui-ci, il ne possède pas (encore?) l’influence de Mamadou sur les résultats de Marseille.

Paris est dans une situation moins confortable car en plus de posséder moins de joueurs offensifs de talent, Kezman n’est que l’ombre du joueur qu’il a été il y a quelques années.

Toujours au sujet du calendrier, Lyon doit encore s’envoyer 4 membres du clubs, Bordeaux Marseille et Toulouse à l’extèrieur et Paris à Gerland. Ces résultats devraient rapidement nous fixer sur les capacités du champion de France à conserver son bien.

Maintenant parlons de l’expérience. Je ne vois pas Marseille tenir la cadence. Le passé européen de l’Olympique est trop conséquent, ainsi le club va se sentir pousser des ailes si ils continuent à avancer dans la coupe de l’UEFA. Pour le championnat, si l’on regarde les dernières années, Marseille n’a pas suivi une évolution stable en fin d’exercice, ils ont fini fort ou ont un peu chuté, et rappelez-vous que c’est pendant la saison de leur dernière finale européenne (2004) que l’OM avait accroché une très moyenne 7ème place. Le soucis est que Marseille est déjà en ce moment dans une bonne période, et personnellement je ne vois pas cela durer.

Paris peut jouer les troubles-fêtes mais aura un mal certain à jouer le titre car c’est une équipe qui marche à la confiance, et qui pourrait bien prendre un sacré coup sur la nuque lors du prochain déplacement à Gerland prévu le 25 de ce mois.

Bordeaux a l’habitude de suivre Lyon à plus ou moins grande distance, pourrait engranger un moral de fer après une victoire en Coupe de la Ligue qui lui tend les bras, et sait comme Lyon gagner les matchs qu’ils n’ont su maitrisé et ça c’est bien la marque des champions.

Lyon pour finir possède un effectif des plus complets et n’aura donc que l’embarras du choix pour aligner le meilleur 11 à chaque journée. Si Benzema retrouve au moins un bon niveau et que Lloris termine de construire le mur sur sa ligne de but, Lyon aura sa route toute tracée pour conquérir un énième titre…

Faîtes vos jeux !

Vincent est un supporter passionné de la Ligue 1, de la Premier League et de l’Équipe de France, tout en gardant un oeil avisé sur tous les autres championnats de la Planète Foot.

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour