Restons connectés

PKFoot

« Pourquoi pas ? » – Episode 6 : Nicolas Dieuze

France

« Pourquoi pas ? » – Episode 6 : Nicolas Dieuze

Nicolas Dieuze, c’est le genre d’OVNI qu’on croise sur les terrains du foot français. Adepte du sprint la bouche ouverte, le mec a posé ses valises à la frontière du Japon, à Grenoble. A la fois attaquant, milieu, ailier, héros et vendangeur, Nico nous délivre son secret dans cette interview pleine de charisme. Entre costard-cravate et crampons moulés.

Commençons par une question ardue : est-ce que 1+1 = Dieuze ?
J’avais eu droit à « et Dieuze créa la flamme » ou « au nom de Dieuze » mais jamais « 1+1 = Dieuze ». Bien sûr, comme tout bon footballeur le sait, 1+1 = Troyes.

Si Pedro Almodovar devait faire un film sur ta carrière, il s’inspirerait d’Attrape-moi si tu peux ou de Gazon Maudit ?
Gazon Maudit est pas mal mais je dirais plûtot Une journée en enfer où il y a très peu de moments paisibles dans le film et beaucoup de situations tendues et agitées.

Qui pour jouer ton rôle ?
J’adore José Garcia alors pourquoi pas lui ?

Parlù corsù ? (Tu parles corse ?, ndlr)
Comu zime, va be
(comment ça va? ça va bien) sinon rien !

On a failli voir des japonais réussir en Ligue 1 avec Grenoble. Sans déconner, t’as déjà vu un bar à sushis qui marche à Grenoble ?
Je ne l’ai jamais testé mais apparemment y a un super bar à sushis que même Matsui nous recommandait.

Avec Pancho, vous flirtez seulement avec les 32 piges et pourtant la Planète Foot pense que vous etiez déjà sur les terrains du temps de Just Fontaine. Il y a une astuce ?
Zéro astuce, juste la chance de pas avoir été gravement blessé et d’avoir joué beaucoup de matchs. Mais je peux te dire que parfois et surtout sur les dernières saisons, j’ai l’impression d’avoir les jambes et le mental du Justo d’aujourd’hui.

Parle-nous de ton engagement pour les enfants dans les hopitaux.
Je suis depuis plusieurs années mantenant parrain de l’association « Un maillot pour la Vie » qui vient en aide aux enfants malades en organisant des rencontres entre les sportifs de haut niveau et les enfants dans les hôpitaux de France à travers des goûters dédicaces. Nous permettons aussi aux enfants d’aller rencontrer leurs sportifs préférés sur les lieux de leurs exploits comme par le passé aux JO de Turin , à la Coupe du Monde de Rugby en France, sur le Tour de France ou à l’Euro de Foot. Prochain grand objectif : les JO de Londres en 2012. Les enfants font preuve d’une force et d’une générosité incroyable dans ces moments difficiles et te donnent une véritable leçon de vie.

Tu y as déjà croisé Ben Arfa ?
Je ne crois pas que Ben Arfa soit déjà venu participer à un évènement pour l’association « Un maillot pour la Vie » mais peut être n’y a t il jamais été convié ?

Si on t’organise un resto avec Pierre Menes, qui paie l’addition ?
Déjà, évidemment que je paierai l’addition mais en plus j’aimerais le rencontrer hors du contexte télé car je n’imagine pas qu’il puisse être ce personnage cynique et sans modération qu’il joue sur Canal+. Il endosse le rôle du dézingueur qui remet en place les footeux à l’heure où l’image de ceux-ci est passablement écornée. Ce rôle est trop facile et c’est ça qui me gêne.

Pour toi, le vrai sens du mot « entreprendre », c’est monter mettre sa tête sur un corner à la 92′ ou monter sa boite en parallèle du foot comme tu l’as fait ?
Entreprendre c’est sans aucun doute pour moi se fixer un objectif et relever un challenge. Voilà 16 ans de ça, j’ai « entrepris » une carrière de footballeur que j’ai traversé avec plus ou moins de réussite en fonction des clubs et des saisons.
Aujourd’hui, j’ai parfois l’impression d’être allé au bout de ce que je pouvais faire dans le foot et j’ai eu besoin en parralèle d’ « entreprendre  » dans d’autres secteurs d’activités comme l’internet ou les loisirs en faisant en sorte que ces défis finissent par être des succès.

Merci !

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour