Restons connectés

Coupe du monde : Rabiot est-il devenu fou ?

Coupe du Monde Paris Saint-Germain

Coupe du monde : Rabiot est-il devenu fou ?

Déçu de ne pas faire partie de la liste des 23 pour la Coupe du monde, Rabiot a fait part de sa décision de se retirer du groupe des réservistes dans lequel le sélectionneur l’avait inclus. Un choix qui pourrait lui coûter cher à l’avenir, beaucoup moins pour l’équipe de France.

Un joueur de haut niveau, mais pas de classe mondiale

Il y a ceux qui voient Rabiot comme un crack, car il est titulaire au PSG, un club qui vise la victoire finale en Ligue des champions, et qu’il est le seul joueur français à réussir cet exploit dans l’entrejeu. Quelques performances face à de grosses équipes comme Chelsea, le Real Madrid ou le FC Barcelone peuvent étayer leurs arguments. D’autres ne le voient que comme un excellent joueur de Ligue 1, mais seulement comme un bon joueur sur le plan mondial. Après tout, il est certes titulaire dans un club qui déclare haut et fort son envie de gagner la C1, mais ne fait pas partie de ceux qui disputent régulièrement les demi-finales. Et personne ne peut affirmer qu’il aurait sa place dans ces formations, où sévissent (dans un style pas toujours similaire à Rabiot mais tout de même) Busquets, Rakitic, Iniesta, Modric, Kroos, Vidal, Martinez, James, Marchisio, Pjanic ou Khedira.

La vérité se situe sans doute entre les deux. Rabiot a effectivement un super potentiel de joueur, puisqu’il est costaud dans les duels, a une capacité intéressante à se projetter, et dispose d’une technique sûre et d’une frappe loin d’être vilaine. Le comparer au gratin européen est stupide car il n’a ni l’expérience, ni le niveau pour faire partie des milieux de classe mondiale. Dire qu’il n’entrera jamais dans ce cercle est également faux. Ce qui est vrai par contre, c’est qu’en 2018, Rabiot n’est pas une référence au milieu, et il n’est pas un joueur qu’un sélectionneur serait fou de ne pas retenir. Par exemple, il faudrait être complètement idiot pour se passer de Modric, Kroos ou Iniesta. N’importe quel sélectionneur les sélectionnerait, et les ferait jouer, car leur niveau de jeu fait qu’on leur donne une place, quel que soit le système en place ou les coéquipiers à côté. Cette remarque ne vaut pas pour Rabiot.

https://twitter.com/Chat_Pas_Net/status/999200739586117632

Pourquoi ce choix pourrait le condamner pour de bon

Sans faire injure à ces pays, si Rabiot était un joueur russe, saoudien, suisse ou japonais, la question ne se poserait pas. Son principal problème est qu’il souffre d’une concurrence féroce, avec de nombreuses alternatives, dont plusieurs éléments qui ont encore 5 voire 10 ans de haut niveau devant eux. On pense aux sélectionnés que sont Kanté, Nzonzi, Pogba, Tolisso, Lemar (qu’on considère comme un milieu) et Matuidi. Et parmi ceux que Deschamps a ignoré, il y a encore du beau monde, avec en premier lieu Kondogbia dont le potentiel semble au moins égal à Rabiot, sans oublier Ndombele, Aouar ou Lopez, qui ont le temps de progresser. Sur le critère exclusivement sportif, Rabiot n’est pas indispensable aux Bleus qui disposent pour quelques années de nombreuses solutions.

https://twitter.com/BlaugranAtlas/status/999261784400908288

Si on n’est pas indispensable via son niveau de jeu, on peut au moins consolider sa place en étant irréprochable, et adapté à la fameuse vie de groupe. De ce point de vue, et alors que ses performances en sélection ne plaident déjà pas en sa faveur, le numéro 25 du PSG n’est pas exempt de tout reproche. Son état d’esprit, déjà critiqué avant cette décision, était pointé du doigt lorsqu’il avait déclaré en Bulgarie qu’il avait froid et qu’il avait peur de se blesser. Tout l’inverse d’un Matuidi par exemple, moins talentueux peut-être mais qui exploite 100% de ses qualités grâce à une volonté sans faille. On caricature, mais si le PSG a fait le choix de la technique de Rabiot en opposition au sens du devoir de Matuidi, cela ne sera pas le cas du sélectionneur tant qu’il s’appellera Didier Deschamps.

Amoureux du beau jeu, je suis un épicurien qui cherche avant tout à voir de beaux moments de football. Mon avis n’engage que moi.

... à lire dans Coupe du Monde

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour