Restons connectés

Des socios pour redresser le Sporting Club de Bastia ?

France SC Bastia

Des socios pour redresser le Sporting Club de Bastia ?

Alors que l’actualité contemple avec une euphorie bien légitime l’arrivée de Neymar au Paris Saint-Germain, un des emblèmes du football français, le Sporting Club de Bastia, est en train de disparaître dans un anonymat de plus en plus étouffant.

Ruiné par une gestion catastrophique, d’une équipe dirigeante à bout de souffle et qui s’enferme dans un mutisme plus qu’inquiétant, le club phare de la Corse est à cheval entre le National 1 et le National 3 (ex-CFA2).

De procédures stériles en repreneurs silencieux, les supporters du Sporting sont à bout de souffle. Plutôt que d’attendre qu’une lumière blanche ne sorte enfin d’un énième conclave obscure, ils ont décidé de prendre les devants et se sont organisés sous la forme d’une association afin de constituer une base de Socios à même d’acquérir des parts dans le club.

L’objectif est clair : permettre à certains représentants des supporters de siéger à la direction du club afin d’éviter que l’histoire ne se répète.

En quelques jours seulement, ce sont près de 3000 socios qui ont adhéré à la démarche, levant ainsi 150 000€, une véritable performance pour un club en état de mort-clinique. Il faut dire qu’au noyau d’amoureux du Sporting s’ajoute le soutien nourri d’une partie de la France du football. Le collectif a pris le nom du SECB (Socios Etoile Club Bastiais, clin d’oeil à l’ancien nom du SCB).

En effet, si les réseaux sociaux, et Twitter en particulier, sont devenus la cible d’insultes nombreuses à l’encontre du club insulaire et de ce qu’il peut représenter, le paysage footballistique hexagonale reste attaché à l’emblème bastiais. De nombreux anciens joueurs, des journalistes, et même des supporters d’autres équipes ont ainsi participé à cette grande aventure collective afin qu’un des grands clubs nationaux ne disparaisse pas.

Une condition : le départ intégral des actionnaires qui ont plongé le Sporting dans cette situation.

Réunie autour d’Anthony Luciani, ancien membre des Testa Mora et chroniqueur dans l’émission Minenfootu (une émission sur le web faisant le point sur l’actualité du club chaque semaine), l’association avance vite. Elle multiplie les rendez-vous, les réunions de travail et a déjà une idée précise de ce qu’elle veut faire.

Elle conditionne d’abord évidemment sa participation au départ intégral des actionnaires qui ont plongé le Sporting dans cette situation. Mais les membres souhaitent également que les fonds levés servent en priorité à la formation et aux jeunes, afin que le club puisse se structurer en partant de cette base indispensable pour les clubs n’ayant pas de grands moyens.

A l’heure actuelle, la situation n’a jamais été aussi confuse au sein du club : plus de communication, aucune certitude sur le championnat dans lequel évoluera le Sporting, des dizaines d’emplois en voie de disparition.

Dans ces ténèbres, une seule lumière brille encore, celle d’un projet qui vise à rendre le club aux supporters.

Jeune journaliste (correspondant à Corse-Matin et collaboration avec France Football), amoureux inconditionnel du football et de ce qu'il porte. Président de l'association des amis de Zidane et Claude Papi.

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Dernier quiz

Devenez rédacteur sur le blog foot PKFoot.com
Retour