AvideceWopyBalab

Tout au long de la saison, suivez l’actualité de l’autre club de Paris sur PKFoot. Le Paris FC n’a peut-être pas de Pastore ni de stade de 45 000 places mais un état d’esprit authentique qui commence à faire défaut dans le football héxagonal. Enquête sur leur nouveau projet : un centre de formation.

Lors de notre entretien avec Saïd Aigoun (responsable de la pré-formation et des féminines), un projet vient de naître pour cette nouvelle saison et il lui tient à cœur : le nouveau centre de formation du club, pourtant en National. Son nom ? La Paris FC Academy« pour l’international ».

Au menu, deux groupes de jeunes des catégories 17 et 19 ans pour profiter de l’incroyable vivier du bassin Ile-de-France. Trois responsables sont à l’origine de cette initiative : Saïd Aigoun, Alexandre Monier (directeur de la formation) et Fabrice Herrault (Administratif et Financier) pour surfer sur une statistique impressionnante : le Paris FC s’est qualifié pour les 8èmes de finale de la Coupe Gambardella lors des trois dernières années. Les jeunes du club avaient notamment battu les jeunes du PSG. De plus, les équipes jeunes envoyées à la Gothia Cup, disputée en Suède chaque été et qui est le plus grand tournoi de jeunes organisé dans le monde, restent sur 4 finales dont une gagnée. Par ailleurs, sur les trois dernières années, les équipes du Paris FC comptabilisent 12 montées et 3 descentes seulement.

Même si l’envie était là, ils ont du puiser dans leur fonds propres pour monter cette école. Alors que la rentrée a eu lieu de 14 septembre dernier, les responsables ont rencontré la famille de chacun des enfants présents dans le centre de formation. Il s’agit en effet d’expliquer la démarche à la famille et de l’installer dans un processus de formation dans le centre mais aussi chez lui, par prolongation. Il n’y a donc pas d’internat pour garder cette structure familiale.

Au delà du sportif, le Paris FC veut proposer une scolarité efficace à travers un organisme privé ainsi qu’une équipe de kinésithérapeutes et ostéopathes permanente. Parmi les diplômes à préparer, les joueurs pourront ainsi espérer avoir un bac pro ou STG qui leur ouvrira aussi des perspectives sur le long terme. Des professeurs viendront notamment le mercredi et le samedi pour un soutien scolaire. Tout au long de l’année, ils seront aussi suivi médicalement.

Si une telle idée est ambitieuse, elle se base sur d’autres réussites dans la même division. Orléans et Cannes (jusqu’en 2006) ont aussi sorti des joueurs de qualité que les grands clubs peuvent rater dans leur brassage. Etant donné qu’aucun partenariat n’est fait avec le centre de formation du PSG, la Ligue a très bien accueilli ce nouveau révélateur de talents, formé en ETP (Etablissement Technique Privé).

Bien sûr, les moyens ne sont pas comparables aux grands clubs professionnels. Saïd Aigoun nous avoue qu’il faut encore faire des efforts du côté des infrastructures de Déjerine (superficie, salle de musculation, salle de soins, …) pour pouvoir jouer à armes égales et aider ces jeunes lors des 6 à 8 entraînements hebdomadaires.

Et les résultats alors ? Et bien les jeunes U17 DH enchaînent les victoires. Au bout de la 6ème journée, ils sont actuellement premiers de leur groupe, avec un match en retard. Au total ce sont 5 victoires en 5 matchs, avec 14 buts marqués et 0 encaissé !

Là où certains clubs attendent des pétrodollars pour réussir un résultat, le Paris FC parie sur sa jeunesse. Pour prouver la qualité de la formation, nombreux sont ceux à revenir terminer leur formation au PFC après des expériences plus ou moins réussies dans d’autres clubs (Yacine Ouazène passé par Grenoble ou Thomas Piolet par Guingamp par exemple). Aujourd’hui, l’équipe réserve qui joue en CFA2 puise régulièrement chez les U19 du club.

Réponse à la Paris FC Academy dans 5 ans environ. Et si vous voyez passer un ancien joueur du Paris FC, vous saurez de quelle école il vient.

Une saison au coeur du Paris FC – Episode 2

La Paris FC Adacemy s'annonce prometteuse !