Restons connectés

Une saison au coeur du Paris FC – Episode 1

France

Une saison au coeur du Paris FC – Episode 1

Tout au long de la saison, PKFoot vous fera découvrir le quotidien d’un club parisien en National, le Paris FC. Des équipes de jeunes aux féminines en passant par le centre de formation, plongez dès maintenant dans un peu d’originalité sportive. Après tout, le football, ce n’est pas que Messi et Ronaldo non ?

Episode 1 : la Gothia Cup du Paris FC

Rendez-vous est pris avec Saïd Aigoun, le responsable de la pré-formation du club. L’avantage est là : son implication dans la vie du Paris FC nous permet de traiter plusieurs sujets en même temps que vous découvrirez au fil des semaines. Le récit qui va suivre est le fruit de cet entretien riche en informations, en passion et en objectivité.

Si le choix du Paris FC comme club à suivre est un choix pratique (habitant Paris), son histoire et son implantation dans la capitale le rendent unique. Le Parisien ne s’y trompe pas, le journaliste Laurent Pruneta n’hésitant pas à faire régulièrement quelques chroniques de qualité.

Le Paris FC axe sa politique de développement autour de l’éducation de ces jeunes. Parmi tous les événements nécessaires à leur épanouissement se trouve la Gothia Cup. Si la majeur partie des français ne connait pas cette manifestation, les plus fins connaissseurs sauront par exemple vous dire que des joueurs comme Pirlo, Kaka ou Ibrahimovic y sont passés.

Gothia Cup ?

La Gothia Cup se déroule tous les ans à Göteborg (Suède) au mois de juillet avec plus de 1600 équipes issues de 70 pays de tout le globe. Si les scandinaves et les allemands sont très présents, des clubs plus originaux mais à la réputation de formation forte sont aussi là. Parmi eux, Cruz Azul, Chivas et Tucuman représentent fièrement le continent sud-américain et arrivent en Suède avec des prétentions certaines. Si cela ne vous suffit pas, sachez qu’en 2009, 2 joueurs manquaient la finale jouée par le Cruzeiro, le club formateur de Ronaldo, car ils étaient appelés en équipe première pour jouer la finale de la Copa Libertadores, la Ligue des Champions sud-américaine. Rien que ça. Les rencontres importantes ont lieu au superbe stade Heden et la finale au stade Ullevi où a eu lieu la dernière finale européenne perdue par l’OM contre Valence en 2004. Cadre de rêve !

Le Paris FC a à coeur de participer à cette compétition. Depuis plusieurs années et sur l’impulsion d’Alexandre Monier, le directeur de la formation, les parisiens vont briller en Suède. Le Paris FC arrive avec deux équipes (U16 et U17) et surtout le statut de vainqueur du dernier tournoi en U19 ! Ce statut, il va falloir l’assumer jusqu’au bout des 9 matchs en 5 jours que peuvent jouer certaines équipes.

Comme un champion

Si les phases de poule font office de vraie promenade de santé pour les U16 et U17, le tournoi commence vraiment lors des phases à élimination directe (pouvant commencer en 1/64e de finale étant donné le nombre d’équipes). Qualifiés directement en 1/32èmes de finale, les U16 du Paris FC avancent jusqu’en demies finale sans encaisser le moindre but pour affronter l’IF Elfsborg, club suèdois au très bon centre de formation, dans l’antre du Heden.

La rencontre se déroule comme un match de gala sur le terrain principal Ullevi devant un grand nombre de spectateur pro-suédois. A la fin de la première mi-temps de 30 minutes (format spécial pour cet événement), les parisiens mènent déjà 2-0 grâce à leur possession de balle. Les locaux ne reviendront pas.

En finale, ce sont les sud-américains de Tucuman (Mexique) qui se dressent devant eux. Saïd Aigoun pointait un déficit sur les coups de pied arrêtés et il ne s’est pas trompé. Tucuman ouvre le score de cette façon avant que le Paris FC n’égalise en seconde période. Malheureusement, la séance de pénalties sera fatale aux parisiens.

Pour les U17, le parcours sera tout aussi remarquable mais moins long. L’équipe fut éliminée en 1/8èmes de finale sur une séance de pénalties qui est allée jusqu’au septième tireur contre un club suédois.

Parmi les autres clubs parisiens présents sur l’événement, on peut noter la présence de l’ACBB (Boulogne-Billancourt) et de Montrouge, avec une histoire moins heureuse que celle des parisiens.

Une belle aventure

Le Paris FC a ainsi pu tester la qualité de sa formation et le parfaire grâce à un tournoi permettant de tester de jeu de nombreuses équipes internationales au style varié. Mais le vrai intérêt est humain, avec la possibilité de former un noyau dur de joueurs qui auront l’habitude de jouer ensemble dans les catégories supérieures et, pourquoi pas, représenter fièrement le club dans l’équipe fanion actuellement en National. Pour les équipes de l’ouest-Europe, le tournoi se déroule à une période charnière, à la fin d’une saison où les effectifs sont nouveaux et la préparation parfois imparfaite. Avec 4 finales en 3 ans (pour 6 équipes engagées !) et une victoire, le Paris FC a démontré qu’il n’arrivait pas les mains dans les poches.

La nouvelle saison du club reprend déjà ce mardi, des souvenirs plein la tête.

Une saison au coeur du Paris FC - Episode 1

Cadre de rêve pour la Gothia Cup

Sébastien est plongé depuis plus de 20 ans dans le football, à tel point qu’il est devenu arbitre de football. Débarqué sur Panam' avec les prétentions d'un Pancrate, il préfère maintenant cracher son venin sur son blog. Vous êtes dessus !

... à lire dans France

Populaire

Newsletter PKFoot

Une fois par semaine, le lundi midi.

Inscription confirmée

Une erreur s'est produite.

Retour